BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 

Retour à la liste de l'Est républicain


L'Est Républicain

- 1898 -


10 janvier 1898
Un déserteur français
La semaine dernière, un déserteur français, natif de Blâmont, arriva à Sarrebourg et se rendit chez son ancien patron pour solliciter de l'ouvrage ; mais il essuya un refus formel.


15 janvier 1898
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du 12 janvier
[...] Vol de bois. - Prosper Munier, 33 ans, manoeuvre à Xousse ; Barthélémy Jacquemin, 62 ans ; Benjamin Thomas, 31 ans ; Sébastien Thomas, 72 ans. Chacun 3 fr. d'amende, avec sursis.
19 janvier 1898
Frémonville
Un incendie, dont la cause est accidentelle, a entièrement détruit une maison habitée par MM. Charles Hertzog et Alphonse Bernard, journaliers.
Les pertes, évaluées à environ 8,000 fr. sont couvertes par diverses assurances.
21 janvier 1898
SÉNAT
Séance du jeudi 20 janvier
Au début de la séance, le Sénat adopte un certain nombre de projets locaux, parmi lesquels celui tendant à distraire de la commune d'Igney-Avricourt la section d'Avricourt, pour l'ériger en municipalité distincte. - P. G.
21 janvier 1898
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du -19 janvier
[...] Coups. - Joseph Bernard, 23 ans, cultivateur à Autrepierre, 5 fr. d'amende avec sursis. - Joseph Lacotte, 18 ans, domestique à Autrepierre, 5 fr. d'amende
29 janvier 1898
Deutsch-Avricourt
A l'occasion de l'anniversaire de la naissance du kaiser, les Allemands ont pavoisé jeudi la gare de Deutsch-Avricourt.
Ils avaient été devancés par un patriote qui avait fixé à la cime d'un des arbres avoisinant la gare un drapeau français portant deux inscriptions : d'un côté « Vive la France ! » ; de l'autre « m... (en toutes lettres) pour la Prusse ».
30 janvier 1898
Gogney
Le jeune Paul Thomas, âgé de quatre ans, qui avait été laissé seul à la maison, s'est brûlé grièvement en tombant sur le fourneau.
Cet enfant est mort le lendemain des suites de ses brûlures.

Igney-Avricourt
L'Officiel du 28 janvier promulgue la loi, récemment votée par les Chambres et dont nous avons publié le texte il y a quelques semaines, divisant la commune d'Igney-Avricourt en deux communes distinctes, qui porteront respectivement les noms d'Igney et d'Avricourt.
Les fonds pouvant exister dans la caisse d'Igney, à la date de la promulgation de la présente loi, et qui ne seraient grevés d'aucune affectation spéciale seront partagés entre les deux communes, à raison du nombre de feux existant dans chacune d'elles ;
La commune d'Avricourt sera exclusivement chargée du remboursement de l'emprunt de douze mille francs (12,000 fr.) contracté en vertu de l'arrêté préfectoral du 20 novembre 1888.
4 mars 1898
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du 2 mars
[...] Délits de chasse. - Joseph Marchal, 47 ans, journalier à Blâmont, 1 mois de prison et 100 francs d'amende.
11 mars 1898
Autrepierre
Par décision du 5 mars, M. le ministre des cultes a accordé à la commune d'Autrepierre un secours de 1,000 fr. en vue de la reconstruction du clocher de son église.
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du 9 mars
[...] Vol d'un coq. - Joséphine Michel, 48 ans, femme Mangin, journalière à Leintrey, six jours de prison.
12 mars 1898
Igney-Avricourt
Un incendie s'est déclaré dans une maison en planches, se composant de deux pièces au rez-de-chaussée et de trois chambres au premier, appartenant à M. André Schmidt, demeurant à Nancy, et occupée par M. Gaspard Hiébel, mécanicien, qui y tenait un débit de .boissons.
Le feu a pris naissance près de la cheminée de la cuisine et a détruit la salle de débit. Les pertes sont évaluées à environ 9,000 fr. Il y a assurance.
18 mars 1898
Blâmont
Le 10 mars courant, M. Louis Beyhurst, de Tanconville, a fait la remise au chef de gare de Blâmont, d'un porte-monnaie contenant 120 mark et 1 fr. 13 qu'il avait trouvé dans une voiture d'un train. Ce porte-monnaie a pu être restitué à son propriétaire.
21 mars 1898
Nécrologie
Nous apprenons avec regret la mort de M. Duprey, percepteur à Herbéviller. Le défunt était le frère du docteur Duprey de Saint-Nicolas, auquel nous présentons nos sentiments de condoléance.
27 mars 1898
Etude de M" Charles GANCE, notaire à Blâmont (successeur de Me CRÉPIN).
A vendre à l'amiable
I. UNE BELLE MAISON
Située à Blâmont rue Victor-Pierre, sur laquelle elle fait face au midi, comprenant : Un bâtiment en parfait état, sur la rue Victor Pierre, jardin anglais, cour, beau bâtiment donnant sur cette cour, écurie, remise, chenil, jardin potager aboutissant sur la rivière la Vezouze, le tout entre MM. Jules Limon et Lévy.
II. UNE PROPRIÉTÉ
dite le Moulin de Sante-Anne
située territoires de Blâmont et de Gogney, à un kilomètre de la ville de Blâmont, comprenant : Maison d'habitation et d'exploitation et environ neuf hectares de terrain dont cinq hectares de prés y attenant.
Cette propriété, avec canal d'alimentation amenant les eaux du ruisseau de Voise et où s'exploitait autrefois un moulin, peut, par sa situation, à proximité de la ville, convenir soit à tout genre d'industrie, soit comme maison de ferme.
Appartenant à M. Charles Jacquot, de Blâmont.
Entrée en jouissance immédiate
Grande facilité de paiement
Pour tous renseignements, s'adresser à Me Charles GANCE, notaire à Blâmont, dépositaire des titres de propriété.
29 mars 1898
Personnel des municipalités ia
Arrondissement de Lunéville. - [...] Mignéville, Hainzelin, propriétaire, maire; Hellé, propriétaire, adjoint.

ETAT CIVIL QUOTIDIEN DE NANCY
Du 27 mars 1898
PUBLICATIONS DE MARIAGES
[...] Joseph Auguste Claude, garçon boulanger à Domèvre-sur-Vezouze, et Eugénie-Octavie Carabin, rue Braconnot, 20 bis.
30 mars 1898
Igney-Avricourt
On sait que la séparation de la commune d'Igney-Avricourt en deux communes distinctes a fait l'objet d'un récent décret, dont nous avons publié le texte, lors de sa promulgation à à l'Officiel.
Nous apprenons que la commune d'Avricourt a nommé conseillers, dimanche :
MM. Constant Chardin, ancien maire, par 115 voix sur 143 votants ; B. Loeffler, ancien adjoint, par 120 voix ; Simon, 122; Bonneval, 119; Jean Krittel, 115 ; Gaspard Hiebel, 102; Cherrière, 99; Billmann, 90 ; Heffinger, 83.
Viennent ensuite en ballottage :
MM. Hertzog, 67 voix ; Bénad, 64 ; Grussenmeyer, 59 ; Henry, cafetier, 50 ; Greibûl, 41 ; Henry, employé, 40.
Il y aura donc lieu de voter dimanche prochain pour trois nouveaux conseillers.
12,000 fr. de dettes ont été laissés à la charge de la nouvelle commune par l'ancien conseil municipal.
2 avril 1898
Nécrologie
M. l'abbé Melnotte, ancien aumônier, est mort, vendredi, dans sa 67e année, à la collégiale de Bonsecours, où il s'était retiré depuis vingt ans.
Le défunt était très connu à Nancy et dans les environs, ayant été vicaire à la Cathédrale et curé de Villers-les Nancy.
Ses funérailles auront lieu dans l'église de Bonsecours, samedi malin, à dix heures. L'inhumation aura lieu lundi matin, à dix heures, à Blâmont, ville natale de l'abbé Melnotte.

Tribunal de commerce de Nancy
Par son jugement du 18 mars 1898, le tribunal de ce siège a déclaré réouvertes les opérations de la faillite du sieur Joseph MASSON, ex-restaurateurà Nancy, demeurant à Ancerviller, qui avaient été closes pour insuffisance de l'actif par jugement du 14 janvier 1898. Il a nommé juge-commissaire M. Bournique, l'un de ses membres, et syndic provisoire M. Bloch, demeurant à Nancy, rue des Carmes, 9.
6 avril 1898
ETAT CIVIL QUOTIDIEN DE NANCY
Du 5 avril 1898
DÉCÈS [...]
Henry-Edmond Aubry, 19 ans, sans profession. Repaix (M.-et-M.)
10 avril 1898
Secours aux communes
Par décision du 5 avril, M. le ministre des cultes a accordé les secours suivants : 800 fr. à la commune d'Amenoncourt pour les travaux de réparation du presbytère
14 avril 1898
Bénaménil
Dimanche dernier, une grande partie de la population de Bénaménil était réunie dans la salle d'école des garçons pour donner son avis sur l'opportunité d'établir un service régulier de trains routiers entre Blâmont et Marainviller.
Après quelques paroles de M. Chanal, l'assemblée a décidé d'engager le conseil à voter une somme de 8,000 fr. à ce sujet.

7La Comédie lorraine à Blâmont
La Comédie lorraine a donné dimanche soir, à Blâmont, une brillante représentation dans la salle de théâtre de l'hôtel de ville. On était venu en foule pour entendre l'excellente troupe de M. Caiilard.
La pièce intitulée : A la chambrée, a été vivement enlevée par MM. Paulin et Reyor, au milieu d'un immense éclat de rire, bien légitime.
Dans La joie fait peur, l'excellente pièce de Mme Emile de Girardin, M. Caiilard s'est montré une fois de plus encore artiste de grand talent ; son rôle du vieux domestique, composé avec une justesse méticuleuse et une grande finesse, lui a valu à plusieurs reprises des bravos bien sincères.
M. Cailiard était du reste parfaitement entouré: M. Thouvenin et MMIIes Etienne et Patrot ont interprété leurs personnages d'une façon supérieure. Les autres artistes ont été très suffisants.
ENfin, dans le Dépit amoureux, joué d'une façon très artistique, avec toutes les traditions et d'une aprfaite exactitude dans les costumes, M. Caillard a fait Gros René avec une verve et un brio remarquable.
Citons aussi M. Thouvenin dans l'amoureux Eraste et et M. Paulin dans Mescarille; puis Mlle Etienne, l'excellente soubrette, dans Marinette et Mlle Poirot dans Lucile.
Après la représentation, M. le maire a félicité les artistes de la Comédie lorraine, en s'engageant à venir plus souvent égayer la tranquille ville de Blâmont.
16 avril 1898
Blâmont
Société de tir du 41e régiment territorial d'infanterie. - On nous communique l'avis suivant :
« M. le président de la société de tir de Blâmont a l'honneur d'informer MM. les sociétaires que les exercices de tir auront lieu dimanches 24 avril, 1er mai, 5 et 26 juin, 10 17 et 24 juillet, de 10 heures à 11 heures 1/2 du matin et de 1 heure 1/2 à 6 heures du soir,
Comme les années dernières, une réduction de demi-place est accordée par les compagnies de chemins de fer, aux militaires munis de leur livret.
Considérant les magnifiques résultats obtenus jusqu'à ce jour, M. le président espère que les exercices de tir seront assidûment suivis en 1898 par tous les anciens sociétaires ; il demande aussi aux jeunes gens n'ayant pas accompli leur service militaire de vouloir bien faire un léger effort pour venir apprendre le maniement de l'arme de guerre ; les connaissances acquises par eux, pendant les quelques instants qu'ils auront consacrés à cette oeuvre éminemment patriotique, leur seront d'une utilité incontestable lors de leur séjour au régiment. Quant aux hommes faisant encore partie de l'armée active, ils aimeront à venir se perfectionner en se donnant rendez-vous au champ de tir ; avec le plus bienveillant accueil, une réduction de la cotisation leur sera toujours accordée.
L'armée française sera dignement représentée au stand par un groupe de chasseurs à pied du 2e bataillon, affectés spécialement à l'instruction et au service du tir ; et pour la premières fois, des fusils et munitions Lebel seront à la disposition des tireurs aux cibles facultatives. »

Percepteurs
Par arrêtés du ministre des finances, sont nommés :
[...] M. Jantel, percepteur de Saint-Remimont, à la perception d'Herbéviller (Meurthe-et-Moselle).
17 avril 1898
Igney-Avricourt
Le 11 courant, un jeune employé de commerce d'Igney-Avricourt, Emile Abel, se promenait à bicyclette le long de la frontière, lorsqu'entre Moussey et Avricourt il tomba si malheureusement de sa machine qu'il se cassa la jambe gauche.
Le docteur Zimmermann, de Blâmont, réduisit la fracture du tibia et M. Abel en sera quitte pour un repos forcé de deux mois,
19 avril 1898
Arrondissement de Luneville. - M. Fenal, cc candidat républicain, s'est rendu la semaine dernière dans un certain nombre de communes de sa circonscription. Partout il a reçu un excellent accueil, notamment dans les cantons de Baccarat et de Blâmont.
A Domêvre, la mairie, où avait lieu la réunion, était pavoisée.
Jusqu'à présent M. Fenal n'a pas de concurrent.
Le parti conservateur parait divisé sur le parti à prendre. Les uns semblent avoir el l'intention de présenter un candidat violemment antisémite ; d'autres opinent pour un royaliste pur, mais cette variété commence à se faire rare. D'autres encore ne seraient pas éloignés de se renfermer dans l'abstention, ou même d'accepter franchement la candidature de M. Fenal, dont le programme libéral et conciliant n'a rien qui puisse effaroucher aucun homme de bonne foi.
21 avril 1898
Gardes forestiers
M. Barthélémy, garde forestier communal à Autrepierre, a été nommé garde forestier domanial à Maidières.
30 avril 1898
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du 27 avril
[...] Outrages à garde. - Joseph Antoni, 47 ans, ec- vannier à Frémonville, 20 fr. d'amende.

Personnel enseignant
[...] Ont été nommées institutrices : A Nancy, adjointe à l'école des Trois-Maisons, sur sa demande, Mile Blanchard, directrice d'école à Blâmont. - A Blâmont, directrice, Mlle Wibrotte, directrice à Crévic.
1er mai 1898
Blâmont
Société de tir du 41e régiment territorial. - Bien que la journée du 21 avril ait été peu favorable au tir à cause d'un vent très violent, cette première séance avait attiré au stand un nombre considérable de sociétaires désireux d'essayer le fusil Lebel, mis pour la première fois à leur disposition. Ce que l'on a pu aussi constater, c'est l'adhésion de nouveaux sociétaires habitant des villages assez éloignés de Blâmont. Ces jeunes gens ont compris que les quelques heures qu'ils sacrifiaient à ce sport patriotique n'étaient pas perdues ; leurs ainés sont là du reste pour témoigner des avantages qu'ils ont pu recueillir au régiment de leur qualité de bon tireur.
L'année 1898 s'annonçant comme devant être plus florissante que sa devancière, grâce aux encouragements et au zèle des anciens sociétaires, M le président se fait un devoir de leur exprimer sa reconnaissance et ses remerciements.
La deuxième séance aura lieu le dimanche 1er mai ; les sociétaires qui voudraient se faire inscrire ont encore droit à leur tir de rappel,
Résultats de la journée du 24 avril, distance 300 mètres. - Fusil Lebel (série de 5 balles).
- Armand Spire, 5 balles 7 points ; Louis Foëll, 5-6 ; Delabbeye, 5-5 ; Jules Vasseur, 5-5; Emile Morhain, 5-5; Charles Bentz, 5-5 ; Louis François, 4 5 ; Georges Grandemange, 4-4; Jules Crépin, 4 4.
Fusil Gras (série de 6 balles). - 6 balles 9 points. - A. Henry, de Blémerey ; Félix Jeanjean, de Hablainville. 6 b. 7 p. - Honoré Bridey, d'Emberménil ; Pierre Bédé, de Montreux ; Louis Rolin, Victor Paradis, de Blâmont.
6 b. 6 p. - Paul Dapremont, de Nonhigny ; Edmond Alain, de Halloville ; Paul Mantout, Louis Foëll, de Blâmont.
5 b. 7 p. - Charles Camaille, de Frémonville ; Aloïse Trabac.
5 b. 6 p. - Albert Cajelot, de Saint-Martin; Maurice Debrie ; Alphonse Chambrey.
5 b. 5 p.- Ernest Jolain, de Gondrexon ; Alfred Parmentier, de Repaix ; Emile Morhain, de Hablainville ; Maurice Renard ; Jules Détré ; Raymond Xillier ; Charles Beaudot, de Blâmont.
9 mai 1898
ELECTIONS
Arrondissement de Lunéville ,
[...] Canton de Blâmont. - Inscrits, 3,337 ; votants, 2.810 ; Fenal, 2 070 ; Corrard des Essarts, 717.
13 mai 1898
Biâmont
Société de tir. - Près de 1,400 cartouchesont été brûlées dans la journée du 1er mai, et, d'après un relevé minutieux, le tant pourcent des balles mises en cible accuse 74 % pour le fusil Lebel et 55,40 % pour le fusil Gras. Ce résultat peut être considéré comme très satisfaisant, surtout si l'on tient compte du grand nombre de jeunes gens faisant partie de la Société. Du reste, les progrès de ces derniers s'accentuent de jour en jour, et avec l'attention et la bonne volonté dont ils font preuve, ils arriveront certainement en peu de temps à égaler, sinon à surpasser les anciens. Espérons que la liste des inscrits, déjà fort respectable, s'accroîtra encore à la première séance, qui aura lieu le 5 juin.
Meilleurs résultats obtenus à 300 mètres.- Fusil Lebel. - Série de 5 balles. - 5 balles 8 points, Charles Adrian, Louis François, Jules Vasseur ; 5 6, Auguste Delarue, Hauswirth, de Xousse ; 5-5, Clément, Louis Foêll, Charles Comaille.de Frémonville ; 4-5, Désiré Aubry, de Gogney ; 4 4, Delabbeye, Baumgarten, Berthelon, René Aubry, de Gogney.
Fusil Gras. - Série de 6 cartouches.- 6-10, Emile Laval ; 6-9, Henry Hénard, de Blêmerey ; Hauswirth ; Emile Marchai, d'Ogéviller; 6-8, Charles Adrian, Piguet ; 6-7, Paul Mantout, Aloyse Trabac, Louis François, Alfred Vouriot d'Herbéviller ; Emile About, de Nonhigny.
6 6, Jules Détré, Renard, Wongkoefit, Miclot, Théophile Receveur, de Gondrexon ; 5 8, Charles Hilbert; 5 7, Grandemange, Maximin ; 5 6, Berthelon, Clément, René Florentin, Rudeau, de Blémerey ; Camille Louviot, de Barbas ; Paul Dapremont, à Nonhigny ; Léon Gance, à Parux ; Raflin, adjoint du génie à Lunéville; 5 5, Débrie, Charles Beaudot, Rollin, Edouard Marchal, Charles Cuny, Henry Goll, Baumgarten, Xilliez, Ernest Didier, à Blémerey ; Joseph Hector, Pierre Rudeau, à Blémerey ; Nô, à Herbéviller ; Joseph Louis, à Ogéviller.
14 mai 1898
Laneuveville devant-Nancy
Le corps d'un individu inconnu d'environ 23 ans, a été retiré du canal de l'Est branche de Nancy. Le corps, qui avait séjourné environ quinze jours dans l'eau, ne portait aucune trace de violences.
Divers papiers au nom de M. Albert Revire, de Blâmont, ont été trouvés dans les poches du défunt.
16 mai 1898
Blâmont
A la suite du récent décès de M. Veil, industriel à Blâmont, conseiller municipal et ancien adjoint au maire, Mme Veil, sa veuve, vient de faire parvenir à M. le maire, la somme de 1,000 fr., dont 500 fr. pour le bureau de bienfaisance et 500 fr. pour la société de secours mutuels.
A cette occasion il convient de rappeler que dernièrement M. Veil avait déjà souscrit et opéré à la caisse municipale, le versement d'une somme de 1,000 Ir. destinée à l'établissement de concessions d'eau de source dans les trois écoles communales de Blâmont.
4 juin 1898
Les Salons de 1898
[...] L'exemple de M. Renaudin (Herbéviller ; Domêvre-sur-Vezouze) (A. F.) l'atteste en deux en paysages fermes, lumineux, et dont notre école peut se réjouir.
10 juin 1898
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du 8 juin 1898
[...] Garde à vue. - Jean-Baptiste Pétenot, 55 ans, berger à Remoncourt, 1 fr. d'amende.
11 juin 1898
Blâmont
Société de tir du 41e régiment territorial. - Séance du 5 juin. - La séance du 5 juin s'est fait remarquer surtout par l'acharnement que les nombreux tireurs ont mis à faire de beaux points. Pendant près d'un mois, les exercices avaient chômé, aussi les adeptes du tir, lassés d'une si longue inaction, ont voulu se rattraper, et l'adjonction d'une sixième cible au stand a été reconnue comme absolument indispensable. Les magnifiques résultats que l'on trouvera ci-dessous sont la conséquence naturelle de cet entraînement patriotique, et la Société constate avec plaisir le nouveau progrès réalisé dans le tir au fusil Lebel, dont le tant pour cent atteint exactement 79 %.
Fusil Gras.- Distance, 300 mètres ; série de six cartouches. - 6 balles 10 points, Quentin Feys, à Blâmont.
6-9, Isidore Hénard, Joseph Hector.
6-8, Jules Fensch, Mantout, Raymond Xillie, Adolphe Henry, de Blémerey ; Albert Cajelot, de Saint-Martin.
6-7, Charles Beaudot, Débrie, Paul Marchal, Allain, de Halleville; Albert Cosson, de Xousse ; Charles Camaille, de Frémonville.
6-6, Camille Trente, Louis François, Roussel, gendarme ; René Florentin, Aimé Gaire, de Nonhigny ; Didier, de Blémerey ; Barbier, de Montigny.
5-7, Joseph Clément, Paul Dapremont, de Nonhigny.
5 6, Charles Adrian, Alph. Chambrey, Camille Bertrand.
5-5, Victor Paradis, G. Grandemange, Melchior Martin, Emile Miclot, Maurice Renard, Camille Louviot, Barbas, Hauswirth, de Xousse.
Fusil Lebel. - Série de cinq cartouches.- 5 balles 7 points, Joseph Clément, Albert Cajelot, de Saint-Martin. 5-6, Georges Grandemange, Louis François, Joseph Bridey.
5 5, Jules Fensch, Albert Cosson, Victor Paradis.
4-5, Emile Morhain, d'Hablainville ; Maurice Renard.
4-4, Charles Adrian, Charles Fëys, Léon Gance, de Parux ; René Aubry, de Gogney.
Prochaine séance le 26 juin.
12 juin 1898
Gondrexon
Un incendie, dont la cause est inconnue, a détruit une maison appartenant à M. Charles Henry, manoeuvre. Les pertes, couvertes par une assurance, s'élèvent à environ 1,000 fr.
30 juin 1898
Personnel des municipalités
Arrondissement de Lunéville. - Avricourt : MM. Chardin, entrepreneur, maire ; Loeffler, restaurateur,
adjoint. - Igney : Cuny, propriétaire, maire ; Gadel, propriétaire, adjoint ; Gogney : Aubry, propriétaire, maire ; Chapiat, cultivateur, adjoint.
7 juillet 1898
Blâmont
Société de tir du 4lerègiment territorial d'infanterie. - Séance du 26 juin 1898 ; distance, 300 mètres. - Fusil Lebel, série de cinq cartouches. - 5 balles 8 points, Charles Jacquat, à Emberménil ; 5-7, Louis François ; 5-6, Jules en Vasseur, Aimé Gaire,à Nonhigny ; A. Cajelot, à Saint-Martin ; 5-5, Louis Foell, Maurice Renard ; 4-5, Camailie, à Frémonville ; Joseph Louis, à Ogéviller; 4 4, Charles Adrian, Charles Beaudot, Georges Grandemange, Pierre Frémion, à Domêvre; Emile Marchai, à Ogéviller.
Fusil Gras, série de six cartouches. - 6 balles 11 points, Jules Détré ; 6 9, Charles Adrian, Adolphe Henry, de Blémerey ; Alfred Vourion.de Gondrexon ; 6 8, Paul Mantout, Louis Bollin ; 6-7, Joseph Clément, Jules Fonsch, Maurice Delbrie, Louis Foëll, Louis Hetzel, Pierre Bédé, à Montreux ; Aimé Gaire, à Nonhigny; 6-6, Charles Feys, Jules Hennequin, Charles Camailie, à Frémonville ; Camille Louviot, à Barbas ; 5 6, Raymond Xilliez, Emile Miclot, Joseph Hector, Aloyse Trabac, Pierre Rudeau, à Blémerey ; 5-5, Charles Beaudot, Gustave Grandemange, Joseph Piguet, René Florentin, Ernest Didier, à Blémerey ; Ernest Jolain, à Gondrexon.
La prochaine séance aura lieu le 10 juillet.
11 juillet 1898
Chemins de fer de l'Est
Actes de probité accomplis pendant le mois d'avril :
[...] Le garde-frein Paul-Antoine Gaillet, a remis au chef de service à Igney-Avricourt, un sac de dame renfermant 11 fr. 35, un mouchoir et un porte-cartes qu'il avait trouvé, à Deutsch-Avricourt, dans une voiture d'un train.
13 juillet 1898
Blâmont
Fête du 14 juillet. - La fête sera annoncée la veille au soir. Le 14 juillet, à neuf heures du matin, concours de pêche ; à deux heures manoeuvres de pompes ; à trois heures, courses vélocipédiques, concours de marcheurs (départs place Carnot) ; à cinq heures, concours de fumeurs sur la place de l'Hôtel-de-Ville ; distribution des prix des différents concours sur la place de l'Hôtel-de-Ville ; bal populaire ; à neuf heures, retraite aux flambeaux illuminations.
Société de tir. - Le compte rendu qui nous est adressé a été écrit avec de l'encre trop grasse ou sur du papier buvant trop, car il est indéchiffrable.
20 juillet 1898
Elections au conseil général du 31 juillet
[...] Blâmont. - Le comité républicain de Blâmont a procédé au choix d'un candidat en remplacement de M. Barthélémy, conseiller sortant, qui ne se représente pas, La candidate a été offerte à M. Labourel, qui n'a pas accepté. Le choix définitif du comité s'est porte sur M. Bentz, de Blâmont, ancien industriel.
21 juillet 1898
Blâmont
Société de tir du 41e territorial.- Séance du 7 juillet 1898. - Fusil Gras, série de 6 cartouches. Distance, 300 mètres. - 6 balles 12 points, Adolphe Henry, de Blemerey ; 6-9, Charles Adrian, Emile Miclot, Camille Louviot, de Barbas ; 6-8, Charles Gance, Paul Mantout, Albert Cosson, de .Xousse; 6-7, Maurice Renard, Isidore Hénard, Albert Cajelot, de Saint-Martin ; Emile About, à Nonhigny ; Louis Bernard, à Bénaménil ; 6 6, Gustave Grandemange ; 5-8, Emile Didier, à Blémerey ; 5-7, Aloyse Trabac, Maurice Débrie, Pierre Rudeau, à Blémerey ; 5-6, Joseph Clément, Paul Dapremont, A. Gaire, à Nonhigny ; Eugène Vouaux, à Goguey, Joseph Lapierre, à Lunéville; 5 5, Louis Foël, Louis François, Raymond Xiliiez, Charles Rénaux, Camille Bertrand, Emile Hauswirth, de Xousse.
Fusil Lebel, série de 5 cartouches.- 5 balles 7 points, Louis Foëll; 5 6, Louis Rollin, Charles Adrian, Jules Hennequin, Aimé Gaire, à Nonhigny; Albert Cosson, à Xousse; 5-5, Joseph Clément, Louis François, Charles Camaille, à Frémonville, Albert Cajelot, à Saint-Martin ; 4-4, Roussel, gendarme ; Jules Vasseur, René Aubry, à Gogney.
Le président de la Société de tir a l'honneur de rappeler à MM. les sociétaires que le concours général aura lieu dimanthe24juillet. Des prix nombreux et importants seront affectés aux différentes catégories de tireurs. Les jeunes gens seront spécialement l'objet de la sollicitude bienveillante de la Société qui compte particulièrement sur leur présence à ce tournoi patriotique.
22 juillet 1898
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du 20 juillet 1898
[...] Coups volontaires. - Victor Roch, 33 ans fermier à Igney, 50 fr. d'amende par défaut.

Saint-Martin
Un incendie dont la cause est inconnue a détruit une maison appartenant à M. Joseph Pierron, propriétaire. Les pertes, évaluées à environ 11,400 fr., sont couvertes par l'assurance.
25 juillet 1898
Canton de Blâmont
M. Ch. Bentz, dont nous avons annoncé la candidature, s'adresse en ces termes aux électeurs :
« Messieurs les électeurs et chers concitoyens,
L'honorable M. Barthélémy ne voulant plus se présenter à vos suffrages, j'ai cru ne pas devoir me soustraire aux obligeantes et pressantes instances des personnes les plus autorisées du parti républicain de notre canton me demandant de poser ma candida ture aux prochaines élections du conseil général.
Sincèrement républicain, je désire avant tout l'ordre et la sage conduite des affaires publiques, le plus de stabilité et d'économies possibles.
Partisan des mesures proposées par les pouvoirs publics pour l'amélioration du sort des travailleurs et des déshérités de la fortune (mutualité, caisse de retraites, assistance par le travail), je me déclare prêt à soutenir les intérêts de l'agriculture, base de la prospérité nationale.
Electeur sénatorial, je ne serais pas d'avis qu'il y ait lieu de toucher à notre Constitution.
De même en ce qui concerne les finances publiques, sans vouloir tout bouleverser on peut apporter des modifications qui, bien étudiées, sans être un trompe-oeil, produiraient une amélioration certaine en amenant une répartition plus équitable des impôts.
Si vous m'accordez vos suffrages, vous pouvez être certain de tout mon dévouement à défendre vos intérêts au conseil général et que je me tiendrai constamment à votre disposition pour les services que je pourrais être appelé à vous rendre.
Charles BENTZ. »
28 juillet 1898
Blâmont
M. Gustave-Joseph Veil,en son vivant demeurant à Blâmont, a légué une somme de 100 fr. au bureau de bienfisance et une de 500 à la Société de secours mutuels de cette ville.
31 juillet 1898
Société de tir de Blâmont
Résultats obtenus au concours du 24 juillet, Distance, 300 mètres ; fusil Gras ; série de 6 cartouches. - 6 balles 26 points, Joseph C!ément. - 6 22, Ed. Allain, à Halloville ; Adolphe Henry, à Blémerey ; Ch. Jacquat, à Emberménil. - 6-20, Ch. Adrien ; Célestin Nô, à Herbéviller. - 6-18, Louis Rollin ; Maurice Debrie ; Aloïse Trabac ; Camille Louviot, à Barbas. - 6-17, Joseph Lapierre, à Lunéville. - 6-16, Emile About, à Nonhigny. - 6 13, Paul Marchal ; Aimé Gaire, à Nonhigny. - 6-12, Louis Hetzel. - 6 7, René Aubry, à Gogney. - 5-19, J. Bridey, à Emberménil. - 5 18, P. Bedé, à Montreux. - 5-15, J. Détré ; Paul Mantout. - 5 14, Gustave Grandemange; Th. Receveur, à Gondrexon ; P. Dapremont, à Nonhigny. - 5-12, Roussel, gendarme ; Ernest Didier, à Blémerey. - 5-11, J. Hennequin ; Ch. Hilbert ; Em. Hauswirth. - 5-10, Ch. Gance ; Ch. Camaille, à Frémonville.
Fusil Lebel, série de cinq cartouches. - 5-20, Cb. Jacquot. - 5-17, Albert Cajelot, à Saint-Martin. - 5-15, Ch. Adrian ; J. Fensch. - 5-14, Louis François ; M. Camaille, à Frémonville.- 5-12, A. Gaire, à Nonhigny ; Maurice Renard ; A. Berthe. - 4-14, J. Crépin. - 4-13, J. Vasseur. - 4-12, Ed. Marchal.
Revolver. - 6-27, Ed. François. - 6-25, Roussel, gendarme ; A. Spire, à Badonviller. - 6-24, J. Hennequin. - 6-22, A. Delarue. - 6-21, Louis Bernard, à Bénaménil. - 6-19, Diot, notaire ; Ch. Jacquat, - 6-18, Victor Paradis ; Emile Hauswirth, de Xousse. 6-16, Ch. Gance, notaire.
Plus de 110 tireurs sont venus concourir, et pendant sept heures, les cibles ont été constamment occupées. Nos précieux auxiliaires, les chasseurs, obligeamment délégués par le 2e bataillon ont, dans cette journée fatigante, contribué pour une large part à la réussite des exercices, aussi ont-il droit, de la part de la Société, a des remerciements mérités.
6 septembre 1898
Nominations ecclésiastiques
Par décision épiscopale, sont nommés :
[...] Curé de Barbas, M. l'abbé Biardel, précédemment curé de Neuvillers-les-Badonviller ;
[...] Curé de Vaucourt, M. l'abbé Demoyen, précédemment vicaire à Blâmont ; Vicaire à Blâmont, M. l'abbé Gérard, nouveau prêtre ;
11 septembre 1898
Nominations d'instituteurs et d'institutrices
[...] M. Charles Usselmann instit. tit. adj. à Blâmont est nommé à Mignéville en remplacement de M. Ququ. - [...] M. Louis Nique, instit. titul. adj. à Bàdonviller, est nommé en la même qualité à Blâmont, en rempl. de M. Munier. - M. Emile Munier, instit. titul. adj. à Blâmont, est nommé en la même qualité à Badonviller, en rempl. de M, Nique.
Institutrices. - Mlle Marie Petit, instit. à Frémonville, est nommée à Val et Châtillon, en rempl. de Mme Georges. - Mlle Marie L'huillier, instit. à Bauzemont, est nommée à Frémonville, en rempl. de Mlle Petit. [...] Mlle Appoline Nondier, instit. à Harbouey, est nommée à Maixe, en rempl. de Mme Julbin.- Mme Euriat, née Cunin, instit. stag. à Halloville, est déléguée dans les fonctions d'instit. à Harbouey, en rempl. de Mlle Nondier. - Mme Rolland, née Roguet, instit. sans emploi à Badonviller, est déléguée dans les fonctions d'instit. à Hallovllle, en rempl. de de Mme Euriat.
15 septembre 1898
Xousse
La scène suivante s'ost passée à la dernière séance du conseil municipal :
Le président propose de voter par mains levées une allocation annuelle de 25 fr. à la sage-femme.
Un membre demande le scrutin secret; le résultat donne 4 voix pour et 4 contre.
- Il n'y a qu'à prendre les voix des quatre plus anciens, c'est le seul moyen de nous tirer d'embarras, dit un conseiller, digne émule de Salomon !!!
18 septembre 1898
Instituteurs et institutrices
Sont nommés, à partir de la rentrée des classes ;
[...] Instituteurs adjoints.- [...] A Blâmont, M. Gond, de Dombasle.- [...] - A Badonviller, M. Munier, de Blâmont. - A Blâmont, M. Nique, de Badonviller.
20 septembre 1898
ETAT CIVIL QUOTIDIEN DE NANCY
[...] PUBLICATIONS DE MARIAGES
[...] Emile-Joseph Felz, boulanger, rue du faubourg Saint-Georges, 13, et Marie-Claire Camaille, sans profession à Frémonville.
22 septembre 1898
Instituteurs et institutrices
Sont nommés instituteurs-adjoints ou institutrices-adjointes dans les écoles publiques de Meurthe-et-Moselle :
[...] à Blâmont, M. Gérard, militaire ;
3 octobre 1898
Blâmont
Jeudi, le sieur Jean-Pierre Levreux, âgé de 50 ans, journalier à Blâmont, a eu la main droite prise dans l'engrenage d'une batteuse. Le malheureux a dû subir l'amputation du membre blessé.
4 octobre 1898
Emberménil
L'autre soir un cordonnier d'EmberméniI, le sieur Jean-Baptiste Révolte, ayant bu outre mesure tomba par mégarde la tète première dans sa cave, en entrant dans sa maison. La mort fut instantanée. Le défunt était âgé de 45 ans et père de deux enfants.
13 octobre 1898
Personnel des municipalités
Arrondissement de Lunéville. - [...] - Montreux, M. Cuny, maréchal-ferrant, maire ; M. Dedenon, cultivateur, adjoint.

Halloville
L'Officiel du 12 octobre publie le décret suivant :
« Le conseil des ministres entendu ;
Considérant que, par suite des divisions profondes existant au sein du conseil municipal de la commune de Halloville, il a été impossible de reconstituer la municipalité ; Considérant qu'un pareil état de choses serait de nature, en se prolongeant, à compromettre gravement les intérêts de la commune, décrète : Le conseil municipal de la commune de Halloville est dissous.
20 octobre 1898
Repaix
Un incendie, dont la cause est inconnue, a détruit une maison d'habitation appartenant à M. Moziman. Les pertes, évaluées à environ 19.000 fr., sont couvertes par l'assurance.
25 octobre 1898
ETAT CIVIL QUOTIDIEN DE NANCY
[...] PUBLICATIONS DE MARIAGES
[...] Marie-
Théodore Demangeon, journalier, rue Sainte-Anne, 18, veuf de Eugénie-Augustine Ménard, et Julia-Joséphine Jaillon, femme de chambre, rue Sainte-Anne, 18, et avant à Blâmont.

Mesures contre la peste à la frontière
A la suite des cas de peste signalés à Vienne, le conseil d'administration des chemins de fer de l'Est a demandé au ministère de l'intérieur quelles précautions il comptait prendre à la frontière au sujet de l'Express-Orient. La compagnie désirerait qu'un poste médical fût établi à Avricourt et que les voyageurs fussent soumis à une sévère enquête.
26 octobre 1896
La ligne Avricourt-Blâmont Cirey
L'Eclaireur, de Lunéville, publie un long article relatif à la ligne d'Avricourt-Blâmont-Cirey. Nous résumons cet article ;
« Il n'y a sur la ligne d'Avricourt à Cirey que trois trains par jour, en chaque sens, et ces trains sont mal répartis, ainsi de Cirey à Avricourt, depuis 10 heures 1/4 du matin, il n'y a plus de train jusqu'à 6 heures 1/4 du soir, dernier de la journée ; d'Avricourt à Cirey, depuis 1 heure 1/4 de l'après-midi, il n'y a plus de train jusqu'à 8 heures 1/2 du soir, dernier de la journée, il est, de plus, très ; fréquent que ce train de 8 heures 1/2 ait des retards considérables, de sorte que souvent on n'arrive à Blâmont et à Cirey qu'à des heures très tardives, ce qui, en hiver, est des plus incommode, surtout pour les villages voisins.
« Le besoin d'un quatrième train à intercaler dans l'après-midi, se faisait donc bien sentir depuis longtemps et on en réclamait la création avec d'autant plus d'insistance, qu'on pouvait trouver à Avricourt des correspondances très commodes au train de 2 heures 1/2 en allant sur Nancy et à celui de 5 heures 1/2 en en venant.
Le conseil municipal de Blâmont prenait une délibération conforme au voeu général, et les représentants des cantons de Cirey et de Blâmont firent des démarches simultanées près de M. le préfet pour le prier d'user de son influence auprès de la Compagnie afin de l'amener à se conformer au désir de la population.
La Compagnie de Cirey répondit, le 11 septembre, qu'elle ne demandait pas mieux que d'accéder au voeu général mais que la question était grave et devait être examinée avec soin d'accord avec la Compagnie de l'Est, qui de son côté aurait à faire subir quelques modifications à son horaire, pour qu'on puisse établir une concordance entre ses trains et celui de la Compagnie de Cirey qui serait à créer.
Il fut reconnu, après examen de la situation par la compagnie de l'Est que cette compagnie se trouvait dans l'impossibilité de pouvoir adapter ses correspondances avec celles du train comme voulait le créer la compagnie de Cirey.
En effet, la compagnie de Cirey avait demandé à la compagnie de l'Est de faire deux trains nouveaux d'Avricourt à Lunéville et de Lunèville à Avricourt, pour correspondre aux heures de son train à elle.»
L'Eclaireur fait ensuite un long parallèle entre la dépense à faire pour la compagnie de Cirey et la situation financière de cette compagnie.
Notre confrère termine en déclarant qu'il y a lieu d'Imposer à la compagnie la création d'un quatrième train.
29 octobre 1898
Société des vétérans
Section de Lunéville.- Dimanche 30 octobre, à deux heures après midi, aura lieu, en séance publique, à l'hôtel de ville de Blâmont, l'installation de la sous-section des Vétérans de cette circonscription, sous la présidence d'honneur de M. Labourel, maire de Blâmont. Les membres de l'association et tous les anciens militaires sont invités à assister à cette réunion patriotique.
5 novembre 1898
Gogney
Un incendie a détruit une maison d'habitation, avec les écuries et les engrangements, appartenant à M. Eugène Thomas, cultivateur à Gogney. Les pertes, évaluées à environ 15,000 fr., sont couvertes par l'assurance.
Vétérans des armées de terre et de mer
Installation de la sous-section de Blâmont.
Le dimanche 30 octobre a eu lieu, en séance publique, à Blâmont, l'installation de la sous- section des Vétérans de cette circonscription, sous la présidence d'honneur de M. Labourel, maire de Blâmont.
La réunion, organisée dans le grand salon de l'hôtel de ville, comptait plus de 300 personnes. M. Bentz, conseiller général, M. Florentin, adjoint, M. Delabbey, président de la Société de tir et nombre de notabilités avaient bien voulu l'honorer de leur présence. La musique la Blâmontaise, sous la direction de son sympathique chef, M. Receveur, prêtait son concours à cette patriotique manifestation.
La séance est ouverte à deux heures et demie de l'après-midi. M. le commandant Schpeck, président de la section, souhaite d'abord la bienvenue aux nouveaux membres au nom de la Société, puis expose l'origine, les moyens et le but de l'association, rappelle les principales dispositions des statuts et fait connaître le haut patronage de l'oeuvre, les concours honoraires et effectifs donnés à la section et la situation générale de la Société et de la section.
Lecture est donnée ensuite de la décision du conseil approuvant la formation de la sous-section de Blâmont et nommant délégué honoraire, M. Bechmann, ancien capitaine du génie, chevalier de la Légion d'honneur, à qui l'insigne spécial est remis et la sous-section est déclarée constituée.
Après l'exposé de quelques considérations montrant la nécessité impérieuse de maintenir plus que jamais le sentiment patriotique et l'esprit militaire, il est procédé à l'appel successif des nouveaux membres par M. le capitaine Colman, vice-président de la section : l'insigne est attaché à leur boutonnière par le président en même temps que les titres leur sont remis par MM. Ferrez, trésorier, et Marchand, secrétaire de la sous-section de Blâmont. Les services militaires des anciens combattants sont rappelés à mesure de l'appel de leurs noms.
Pour finir, le président rappelle l'esprit de solidarité et da camaraderie militaires et aussi de confraternité dans les relations de la vie usuelle, qui doit animer et guider tous les membres de l'association.
En terminant, des remerciements sont adressés à toutes les personnes qui sont venues assister à cette manifestation éminemment patriotique.
11 novembre 1898
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du 9 novembre
[...] Bris de clôture. - Eugène Keller, 23 ans, vannier à Blémerey, 5 fr. d'amende. - Vigneron, 22 ans, cultivateur à Blémerey, 5 fr. d'amende.
12 novembre 1898
Bulletin des épizooties pour le mois d'octobre 1898
Fièvre aphteuse. - La fièvre aphteuse a sévi d'une façon très intense au marché aux bestiaux de Nancy, mais grâce au nouveau de mode de désinfection employé par le vétérinaire municipal et la séquestration des malades à l'abattoir, cette affection n'est pas sortie de ces deux établissements. Néanmoins nous l'avons vu sévir, venant des Vosges par les le commerce à : Lunéville, Saint-Pol, Montigny, Deuxville, Bénaménil, Bertrichamps, Merviller, Baccarat, Ogéviller, Herbéviller, venant de la Meuse à Saint-Marcel, Jarny et à Custines, origine inconnue.
14 novembre 1898
Igney-Avricourt
L'autre soir, deux cavaliers allemands, en armes, ont pénétré sur le territoire d'Avricourt. Ces militaires se sont arrêtés contre la barrière du passage à niveau de la gare où le douanier de service les aperçut. Ce dernier s'est vivement approché pour les appréhender, mais les deux Allemands s'étaient rapidement retirés de l'autre côté du poteau allemand, où ils se trouvaient en sûreté.
Le douanier a cru reconnaître que ces deux cavaliers étaient des artilleurs.
On suppose que ces soldats étaient en permission à Avricourt (annexé) et que c'était le désir de voir la gare qui les avait engagés à s'avancer sur le territoire français.
22 novembre 1898
ETAT CIVIL QUOTIDIEN DE NANCY
[...] TRANSCRIPTION
Marie-Thérèse Verlé, 24 ans, sans profession, épouse Colette, décédée à Gogney le 3 octobre 1898
24 novembre 1898
Avricourt
Par décision ministérielle, la brigade de gendarmerie d'Igney-Avricourt sera désignée à l'avenir sous le nom de brigade d'Avricourt. (On sait qu'un décret récent a divisé les sections d'Igney et d'Avricourt en deux communes distinctes. C'est là la raison du changement de dénomination de la brigade cantonale).
30 novembre 1898
ETAT CIVIL QUOTIDIEN DE NANCY
Du 29 novembre v
DECÈS [...] - Marie- Joséphine Stocard, 23 ans, sans profession, épouse Lacotte, à Amenoncourt.
7 décembre 1898
Mouvement Judiciaire
Le ministre de la justice a fait signer un mouvement judiciaire concernant les justices de paix. Sont nommés dans notre région :
Juge de paix à Blâmont, M. Durant, juge de paix à Xertigny ; [...]
11 décembre 1898
Blâmont
Fête de Sainte-Barbe. - On nous écrit :
« Dimanche dernier, la compagnie des Sapeurs-pompiers de Blâmont célébrait sa patronne sainte Barbe.
Voulant continuer ses anciennes traditions, une messe en musique avait lieu, à onze heures et quart, et, le soir, dans une des salles du café du Centre, décorée avec beaucoup de goût pour la circonstance, un banquet fraternel réunissait officiers et sapeurs.
Le conseiller général, le maire et une partie de la municipalité avaient tenu à rendre un juste hommage à cette compagnie d'élite, en venant sur la gracieuse invitation du sympathique capitaine assister à cette charmante soirée.
Pleins d'entrain et de gaieté les artistes choisis dans le sein même de compagnie se sont fait entendre jusque bien avant dans la nuit, et on ne peut que leur adresser à tous en général, pour ne pas faire de jaloux, les plus sincères compliments.
Le dévoué sous-lieutenant Moitrier, secrétaire de l'Union départementale des officiers de sapeurs-pompiers de Meurthe-et-Moselle, en termes dictés par son coeur, s'est fait l'interprète des sentiments qui animent toute la compagnie - il aurait pu ajouter : et la plus grande partie de la population blâmontaise - en priant M. le conseiller général de vouloir bien, dans la mesure du possible, s'occuper des démarches nécessaires pour que le voeu cher à tous obtienne bientôt sa réalisation.
A qui donc en effet ces paroles : « Abnégation, dévouement » inscrites en lettres d'or sur le drapeau de la compagnie peuvent-elles mieux s'appliquer qu'au vaillant chef qui la commande ?
Dévouement à sa compagnie manifesté par 40 années de bons services. Dévouement à ses concitoyens par de nombreux actes de courage dans différents incendies. Dévouement aux
intérêts de la ville et de la patrie comme fondateur d'une société de tir qu'il dirige d'une façon si remarquable depuis plus de 15 ans ?
Puissent ces services être enfin remarqués et appréciés par ceux qui détiennent et distribuent les récompenses.
Ce jour-là. chacun pourra dire en parlant du capitaine Delabbeye : « Sa récompense est justement méritée. »

Blâmont
M. Albert Duron, qui vient d'être nommé juge de paix à Blâmont, est né en 1864 d'une famille originaire de l'Alsace. Il a été maréchal des logis chef de cuirassiers, ensuite clerc de notaire, puis juge de paix à Xertigny.
M. Duron père a été longtemps chef de gare à Pont a Mousson, où son fils a fait toutes ses études, de 1874 à 1880
30 décembre 1898
Tribunal correctionnel de Lunéville
Audience du 28 décembre
Outrages à gardes - [...] Emile Alison, 48 ans, cultivateur à Blémerey, 10 fr. d'amende

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email