BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

Accès à la rubrique des textes concernant 1914-1918

« Monument aux morts » d'Harbouey
 


Parmi les communes du canton, très peu n'ont pas de monument aux morts. A Harbouey, un calvaire du cimetière remplace les traditionnels monuments : car si la plupart des monuments sont apparus après la première guerre mondiale, ce calvaire remplit cette fonction depuis 1900.
 



En 1895, l'armée française envahit Madagascar, et le Général Galliéni y mène une mission de « pacification » de 1896 à 1905. Après une répression particulièrement brutale, et la mise en place dans les provinces d'administrateurs locaux, la France met en oeuvre l'exploitation économique de l'île.
Ainsi, dans le but de construire la route de Tananarive à Mahatsara, le genéral Galliéni établit une chefferie du génie à Moramanga le 17 mai 1900 : c'est là que décède, le 16 juin 1900, le caporal du génie, [Joseph] Jules Haumant, fils de Joseph [Auguste] Haumant, maire de la commune de Harbouey, à l'âge de 21 ans (né à Harbouey le 3 avril 1879).

Le mardi 23 octobre 1900, Joseph Haumant, fait célébrer à Harbouey un service solennel en mémoire de son fils. A cette occasion, le conseil municipal d'Harbouey, à l'initiative et sous la présidence de l'adjoint Fiel, prend une délibération pour que le calvaire érigé au nouveau cimetière serve désormais à perpétuer les noms des enfants de Harbouey morts au service de la patrie.
M. Haumant est ainsi invité à y placer la première inscription, concernant son fils.
 
Moins de vingt plus tard, ce calvaire se complètera malheureusement des noms des victimes de la première guerre mondiale :
 
Nom Prénoms Date de naissance Date de décès
ANTONI Henri 13 avril 1895 (Sainte-Pôle, 54) 6 septembre 1916 2ème classe au 3ème Bataillon de Chasseurs à Pied - Tué à Soyécourt (80) (Tombe individuelle n° 709 - Nécropole Nationale "Maucourt")
BERGER René Zéphirin 10 mai 1883 (Verdenal, 54) 10 septembre 1914 1ère classe au 17ème Bataillon de Chasseurs Alpins - Tué à Mailly (51)
BLANCHET Louis 26 janvier 1891 4 octobre 1915 Sous-lieutenant de réserve au 2ème Bataillon de Chasseurs à Pied - Blessé le 30 septembre au Bois Marteau près de Rouvroy (51) - Décédé de suites de blessures à l'ambulance n° 5 aux Maignieux (Valmy, 51)
CALBA Auguste     Victime civile
CHARPENTIER Émile     Victime civile
CLAUDEL Charles Louis Albert 6 mars 1886 (Igney, 54) 10 septembre 1914 2ème classe au 17ème Bataillon de Chasseurs à Pied - Tué à Mailly (51)
JOLY Arthur Joseph Auguste 13 août 1892 (Barbas, 54) 26 août 1914 2ème classe au 97ème Régiment d'Infanterie - Tué à Maixe (54)
L'HUILLIER Lucien Pierre Joseph 22 mars 1883 1er août 1916 2ème classe au 17ème Bataillon de Chasseurs Alpins - Tué à Allamps (54)
MARCHAL Auguste Alfred 22 février 1888 26 juillet 1917 2ème classe au 330ème Régiment d'Infanterie - Tué à Mont-Haut (51)
MUNIER Edmond Apollinaire 23 août 1889 (Frémonville, 54) 13 janvier 1915 2ème classe au 17ème Bataillon de Chasseurs Alpins - Tué à Noulette (62) - Figure aussi sur le monument de Frémonville (a épousé le 21 février 1914 Marie-Joséphine Duhau à Harbouey)
ROLIN Eugène Julien 18 juin 1869 (Repaix, 54) 1er juin 1918 Soldat au 149ème Régiment d'Infanterie - Décédé de maladie contractée en service à l'hôpital de Golbey (88)
ROLMANN Marcel Albert 27 décembre 1894 (Xures, 54) 11 juin 1918 2ème classe au 81ème Régiment d'Artillerie Groupe AS 17 - Décédé de suites de blessures à l'ambulance 12/17 de Estrées Saint Denis (60)
Note :Le monument indique « ROLMANN » ; la fiche de Ministère de la Défense est classée à « BOLMANN », avec un acte transcrit à Harbouey le 23 novembre 1919.
SAUNIER Marie Joseph René 20 avril 1892 21 octobre 1914 2ème classe au 17ème Régiment d'Infanterie - Décédé de suite de blessures (embolie septique consécutive) à l'hôpital militaire de Bayonne (64)
THIAUCOURT Henri Émile 14 octobre 1894 18 juin 1917 1ère classe au 1er Bataillon de Chasseurs à pied - Mort au Chemin des Dames (02)

Signalons à ce titre une erreur dans les fiches du ministère de la défense, où la recherche à partir des noms du monument de Blâmont, lieu du domicile, indique :
 
Nom Prénoms Date de naissance Date de décès  
NOISETTE

Eugène Hippolyte

27 octobre 1877 (Harbouey, 54)Note : la commune est orthographiée « Harbourg » 3 septembre 1914 2ème classe au 41ème Régiment d'Infanterie - Décédé d'une maladie imputable au service à Toul (54)

Peut être l'erreur sur sa date de naissance est elle à l'origine de cet oubli sur le calvaire d'Harbouey, car Eugène Hyppolyte Noisette, fils de Jean-Rémy Noisette et de Augustine Paquet, et bien né à Harbouey... le 27 octobre 1867.



La plaque, réalisée par la marbrerie François Joseph Farner de Val-et-Châtillon, rappelle la croix de guerre attribuée à la commune par arrêté du 15 juin 1922 du ministre de la Guerre et des Pensions  :
« HARBOUEY (Meurthe-et-Moselle) : occupée du 5 au 10 août et du 20 août 1914 à l'armistice, a vaillamment supporté les rigueurs de l'invasion. Malgré les souffrances endurées et la déportation imposée à ses habitants, a toujours conservé toute sa confiance dans le succès final. »



 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email