BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

Page suivante


1927-1929 - Marché de l'emploi en Meurthe-et-Moselle (3/6)
 

Page suivante

1927 - Ralentissement
Dès décembre 1926 des problèmes émergent dans diverses branches d'activités.

1928-1929 - Reprise et « Main d'oeuvre déficitaire »
Le second trimestre de 1928 amorce une reprise, avec une embellie jusqu'au dernier trimestre 1930


Journal officiel de la République française.
LE MARCHE DU TRAVAIL DANS LES DEPARTEMENTS

13 janvier 1927
Meurthe-et-Moselle. - Le travail est actif dans les verreries et cristalleries. Il est normal dans plusieurs centres de l'industrie textile; cependant, un tissage a licencié 150 ouvriers et ouvrières sur 450, et une filature envisage l'arrêt du travail pour une partie du personnel.
La situation reste difficile dans l'industrie de la chaussure. Une fabrique de meubles travaille sept heures par jour. Une tuilerie a congédié 20 ouvriers sur 38. Les offres d'emploi sont rares dans le commerce et l'alimentation.
L'O.D. recherche du personnel domestique féminin, des ménages de domestiques, ainsi que des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler. Il dispose également d'un certain nombre d'offres d'emploi réservés à des pensionnés ou veuve de guerre.

21 janvier 1927
Meurthe-et-Moselle. - On ne signale pas d'amélioration à la situation précédemment exposée. Une fabrique de meubles vient de ramener à 45 heures le travail hebdomadaire.
L'O.D. a placé un certain nombre de chômeurs dans diverses usines du département; en outre, 70 terrassiers ou manoeuvres ont été dirigés sur divers, chantiers organisés par les ponts et chaussées, les chemins de fer de l'Est et le service de voirie de Nancy.
L'O.D. dispose toujours, pour des pensionnés de guerre, d'un certain nombre d'offres relatives notamment à des ouvriers qualifiés des métaux et de la verrerie d'art.

28 janvier 1927
Meurthe-et-Moselle. - Le travail est normal dans les verreries, cristalleries et faïenceries, ainsi que dans deux briqueteries et tuileries; une briqueterie mécanique a cessé le travail et les 15 ouvriers ont été placés dans la localité,
Le travail est régulier dans les papeteries, sauf dans un établissement qui, de temps à autre, suspend le travail un jour par semaine. Une fabrique de pâtes alimentaires a repris la fabrication; elle occupe 80 ouvriers sur 150 et l'on attend prochainement une reprise complète.
Dans les Industries des métaux, la durée du travail hebdomadaire est réduite à quarante-deux heures dans un atelier de réparation d'automobiles, à quarante heures dans une usine et à trente-deux heures dans une clouterie. Le travail vient d'être réduit à quarante-deux et trente-quatre heures dans deux fabriques de chaussures, à quarante-sept heures et demie et quarante-cinq heures dans deux établissements de l'industrie textile. Il reste réduit à trente heures dans une fabrique de chicorée. 40 ouvriers ont été licenciés par une usine des métaux.
Depuis un mois, 166 chômeurs ont été placés par les soins de l'O.D. dans les divers chantiers organisés à cet effet, dont 29 au service des ponts et chaussées et 84 au chemin de fer de l'Est.
Par délibération du 17 janvier 1927, le conseil municipal de Nancy a décidé la création d'un fonds municipal de chômage doté d'un crédit de 100.000 fr. ; le service fonctionne depuis le 20 janvier 1927.

4 février 1927
Meurthe-et-Moselle. - Dans la verrerie d'art et les industries similaires, l'activité diminue mais, on ne signale pas de licenciements.
Une papeterie occupant 950 personnes doit arrêter sa fabrication. Une fabrique de boîtes métalliques de la région de Nancy a ramené la semaine de travail à 43 heures 45
Une scierie menuiserie des environs de Lunéville a congédié 70 personnes, soit la majeure partie de son personnel; mais les chômeurs ont trouve un autre emploi dans la région, Inversement, une fabrique de chaussures de Nancy vient de réembaucher quelques ouvriers.
Au fonds municipal. de. chômage de Nancy, le nombre des chômeurs inscrits est de 218, dont 150 hommes et 68 femmes.

18 février 1927
Meurthe-et-Moselle. - Dans la région de Nancy, 70 ouvriers viennent d'être congédiés par une usine métallurgique. Une autre usine a réduit la durée du travail à 40 heures par semaine.
Dans les cuirs et peaux, on ne signale pas d'amélioration. D'autre part, une fabrique de coulisses de tables a réduit la durée du travail hebdomadaire à 24 heures.
Dans une verrerie, on n'effectue que 44 heures trois quarts par semaine, dans une autre le travail journalier a été ramené à 7 heures.
Dans une cartonnerie, 19 ouvriers ont été congédiés; en outre, 38 ouvriers n'effectuent que 6 heures de travail journalier. Dans les commerce de l'alimentation, la situation reste difficile ; 64 chômeurs sont occupés sur divers chantiers publics situés à Nancy, Jarville, Blainville, etc. En outre des secours sont alloués à 193 chômeurs, dont 66 appartiennent aux industries des cuirs et peaux et de la chaussure.

25 février 1927
Meurthe-et-Moselle. - Le chômage persiste dans les fabriques de chaussures. Une tannerie a réduit le travail d'une demi-heure par jour et une fabrique d'articles de voyage a licencié quelques ouvriers. Un établissement de l'industrie textile a pu réembaucher 90 ouvriers tisseurs et il reste 60 chômeurs; d'autre part, une partie des métiers font sept heures et demie par jour.
Le travail est régulier dans une usine métallurgique occupant 700 ouvriers. L'activité reprend un peu dans deux ateliers de serrurerie et une fabrique de boîtes métalliques; un atelier a licencié ses 15 ouvriers. On signale une certaine reprise dans la biscuiterie, la chocolaterie; la confiserie et les fabriques de pâtes alimentaires.
A Nancy, le fonds municipal de chômage alloue des secours à 180 chômeurs, dont 115 hommes et 65 femmes.
L'O.D. recherche des ouvriers marbriers, des maçons spécialistes dans l'installation des fours à coke et des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler dans les verreries et tuileries. Le personnel domestique fait défaut.

4 mars 1927
Meurthe-et-Moselle. - On ne signale pas d'amélioration notable.
L'O.D. a dirigé cette semaine 30 chômeurs sur divers chantiers: en outre, 165 chômeurs, dont 102 hommes, sont secourus.
L'O.D., recherche .des ouvriers marbriers pour la région de Pont-à-Mousson, des maçons fumistes pour une entreprise d'installation de fours à coke et, d'autre part, des ouvriers qualifiés de la verrerie d'art, des mouleurs en faïence et des peintres décorateurs sur faïence.

11 mars 1927
Meurthe-et-Moselle. - Une légère amélioration se dessine dans la chaussure et dans l'industrie textile.
On signale quelques licenciements dans les industries du bois el des métaux. Dans les commerces de l'alimentation. les offres d'emploi restent rares.
A Nancy des secours sont alloués à 186 chômeurs dont 119 hommes.
L'O.D. recherche des maçons-fumiste pour une entreprise de fours à coke, et, d'autre part, des ouvriers marbriers pour la région de Pont-à-Mousson. Sont également recherchées des familles de manoeuvres pour une tuilerie; une vingtaine de bons manoeuvres pour une usine de produits réfractaires de la région de Longwy, des ouvriers qualités pour la verrerie d'art, des mouleurs et des peintres décorateurs pour une fabrique de faïences.

25 mars 1927
Meurthe-et-Moselle. - On ne signale pas d'amélioration dans les diverses industries atteintes par la crise. L'O.D. a dirigé cette semaines, 25 ouvriers sur les chantiers publics. En outre, des secours sont alloués à 199 chômeurs dont 126 hommes.
L'O.D. recherche des ouvriers marbriers pour la région de Pont-à-Mousson, des familles de manoeuvres pour une tuilerie et des coiffeurs pour Nancy et la région.
Les ouvriers qualifiés de la verrerie, d'art sont également recherchés, ainsi que des mouleurs et peintres décorateurs pour ces fabriques de faïence.

1er avril 1927
Meurthe-et-Moselle. - La durée hebdomadaire du travail est réduite à 43 heures dans une fabriques de bascules. Une verrerie travaille 38 heures par semaine, mais il n'a été procédé à aucun licenciement, Une fabrique de produits chimiques a réduit la semaine de travail à 36 heures et elle occupe 11 ouvriers au lieu de 25.
Inversement, une papeterie qui avait suspendu sa fabrication, travaille à nouveau 4 et 5 jours par semaine. On signale une certaine reprise dans une fabrique de conserves de légumes et fruits, qui a porté la durée du travail hebdomadaire de 40 à 44 heures.
L'O.D. a dirigé, cette semaine. 42 ouvriers sur les chantiers publics; en outre, des secours sont alloués à 182 chômeurs, dont 114 hommes.
L'O.D. rechercha des ouvriers marbriers pour Pont-à-Mousson, quelques manoeuvres terrassiers, des coiffeurs et des ouvriers pour faïencerie et verrerie d'art.

8 avril 1927
Meurthe-et-Moselle. - Pas de changement notable dans l'ensemble des industries.
L'O.D. a dirigé une dizaine de chômeurs sur les chantiers publics. En outre, des secours sont alloués à 168 chômeurs (99 hommes et 69 femmes), dont 42 appartenant aux cuirs et peaux.
Dans la faïencerie et la verrerie d'art, la main-d'oeuvre reste déficitaire.

15 avril 1927
Meurthe-et-Moselle. - Situation stationnaire.
On compte 143 chômeurs secourus, dont 82 hommes.
L'O.D. recherche des ouvriers marbriers pour la région de Pont-à-Mousson, ainsi que des ouvriers qualifiés pour faïencerie et verrerie d'art.

22 avril 1927
Meurthe-et-Moselle. - Situation stationnaire dans l'industrie.
L'O. D, recherche des ouvriers marbriers pour Pont-à-Mousson, des familles de manoeuvres pour une tuilerie et des ouvriers qualifiés pour faïencerie et verrerie d'art.
Dans l'agriculture la main-d'oeuvre est déficitaire.
On compte 122 chômeurs secourus dont 72 hommes et 50 femmes.

29 avril 1927
Meurthe-et-Moselle. - On ne signale pas de changement notable. L'O.D. recherche des travailleurs agricoles, notamment des bûcherons pour la région de Jarville.
Des secours sont alloués à 119 chômeurs (74 hommes et 45 femmes), dont 31 appartenant aux cuirs et peaux.

6 mai 1927
Meurthe-et-Moselle. - La situation tend à s'améliorer un peu. Dans le bâtiment, les placements restent difficiles. On compte 97 chômeurs secourus, dont 55 hommes.
L'O.D. dispose de quelques offres relatives à des manoeuvres terrassiers, tourneurs en fer et marbriers.

13 mai 1927
Meurthe-et-Moselle. - Situation stationnaire.
Le placement des plâtriers, menuisiers et peintres continue à présenter des difficultés.
On compte 85 chômeurs secourus dont 47 hommes.
L'O.D. recherche des tourneurs en fer, des familles de manoeuvres, des ouvriers pour faïencerie et verrerie d'art, ainsi que des coiffeurs, lingères et brodeuses.

20 mai 1927
Meurthe-et-Moselle. - Situation stationnaire. L'activité reste réduite dans le bâtiment et d'autre part, dans l'alimentation; pourtant, quelques jeunes cuisiniers sont demandé.
L'O.D. recherche des ouvriers qualifiés de la voiture pour des usines de Nancy et de Longwy ; une dizaine de peintres en bâtiment, quelques ajusteurs et tourneurs, des ouvriers marbriers pour Pont-à-Mousson, et des garçons coiffeurs.
Dans l'agriculture, on recherche notamment des jeunes gens et des « marcaires ».
Des secours sont alloués à 65 chômeurs, dont 35 hommes.

27 mai 1927
Meurthe-et-Moselle. - Situation stationnaire.
L'activité reste réduite dans le bâtiment. On compte 46 chômeurs secourus, dont 32 hommes.
L'O.D. recherche des menuisiers, des peintres en voiture pour Nancy et Longwy, des tourneurs en fer, une dizaine de peintres en bâtiment, des ouvriers marbriers pour Pont-à-Mousson, ainsi que des coiffeurs, des ouvriers pour faïencerie et verrerie d'art et, .d'autre part, de la main-d'oeuvre agricole.

3 juin 1927
Meurthe-et-Moselle. - Pas de changement notable - L'activité reste réduite dans le bâtiment ; pourtant, quelques ouvriers qualifiés sont demandés, notamment des peintres. L'O.D. recherche des menuisiers et des peintres en voiture et quelques ouvriers des métaux.
Des secours sont allouées à 45 chômeurs dont 81 hommes.

10 juin 1927
Meurthe-et-Moselle. - Situation stationnaire dans l'ensemble des industries.
L'activité reste réduite dans le bâtiment; pourtant quelques peintres sont demandés.
L'O.D. recherche, d'autre part, des menuisiers et des peintres pour l'industrie de la voiture ainsi que quelques ouvriers qualifiés des métaux et des coiffeurs.
Dans l'agriculture, la main-d'oeuvre reste déficitaire.
A Nancy, des secours sont alloués à 25 chômeurs.

17 juin 1927
Meurthe-et-Moselle. - Le travail reste peu actif dans l'ensemble des industries. Pourtant, quelques ouvriers qualifiés de la voiture, des métaux et du bâtiment sont demandés pour Nancy, Pont-à-Mousson, Jarville et Longwy.
On compte 19 chômeurs secourus.

1er juillet 1927
Meurthe-et-Moselle. - On ne signale pas de changement notable dans les diverses industries.
L'O.D. recherche quelques ouvriers qualifiés des métaux pour Nancy et Jarville et, d'autre part, des coiffeurs.
A Nancy, 12 chômeurs sont secourus.

8 juillet 1927
Meurthe-et-Moselle, - A Nancy, le fonds de chômage a cessé de fonctionner depuis le 1er juillet.
L'O.D. recherche quelques ouvriers qualifiés des métaux pour Nancy et Jarville, des familles de manoeuvres pour des tuileries et, d'autre part, des coiffeurs.
Dans l'agriculture, des « marcaires » sont recherchés.

12 juillet 1927
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre de travailleurs qualifiés de diverses professions des métaux, ainsi que des manoeuvres sont toujours recherchés pour les centres industriels du département.

15/16 juillet 1927
Meurthe-et-Moselle. - Activité plutôt faible dans l'ensemble des industries. Pourtant, l'O.D. recherche quelques ouvriers qualifiés des métaux (mouleurs en fonte et en acier, tourneurs et forgerons) pour Nancy et Jarville et, d'autre part, des maçons et des familles de manoeuvres.
D'autre part, des coiffeurs sont demandés pour Nancy, ainsi que du personnel domestique (des ménages notamment).
Dans l'agriculture, des jeunes gens et des marcaires sont recherchés.

27 juillet 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité reste faible dans l'ensemble des industries, y compris le bâtiment. L'O.D. éprouve des difficultés pour placer notamment les manoeuvres, les terrassiers et les apprentis.
Du personnel domestique féminin est recherché ainsi que des ménages ; d'autre part des garçons coiffeurs sont demandes.

5 août 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité reste réduite dans l'ensemble des industries.
On signale une quinzaine de licenciements dans une fabrique de bascules; d'autre part, une fabrique de meubles a congédié une quarantaine d'ouvriers.
L'O.D. a placé, cette semaine, un certain nombre de terrassiers et de manoeuvres inoccupés, dans une entreprise de la région.
Des familles de manoeuvres sont recherchées pour une tuilerie, et, d'autre part, du personnel pour l'agriculture et les maisons bourgeoises.

19 août 1927
Meurthe-et-Moselle. - Activité réduite dans l'ensemble des industries.
L'O.D. recherche des familles de manoeuvres pour une tuilerie, des garçons coiffeurs et, d'autre part, du personnel pour la culture et les maisons bourgeoises.

2 septembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - Dans l'industrie, le commerce et le bâtiment, l'activité est réduite.
Les offres concernant les apprentis manquent et, par suite, leur placement est peu aisé.

9 septembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité reste réduite dans la plupart des industries. D'autre part, le placement des apprentis présente des difficultés.
Dans l'agriculture, la main-d'oeuvre est plutôt déficitaire.

16 septembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - Activité toujours réduite dans la plupart des industries. Les offres concernant les apprentis sont rares.

23 septembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - Situation calme dans la plupart des industries et par suite, les offres d'emploi sont peu nombreuses.
Dans l'agriculture, la main-d'oeuvre reste déficitaire.

30 septembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité reste faible dans l'ensemble des industries. D'autre part, le placement des apprentis est peu aisé. L'O.D. recherche des garçons coiffeurs, ainsi que du personnel pour l'agriculture, et des domestiques.

7 octobre 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité reste assez restreinte dans la plupart des industries.
A Nancy, l'O.D. recherche des coiffeurs, du personnel domestique et des ouvriers agricoles.

14 octobre 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité diminue dans la plupart des industries, les entreprises du bâtiment et les maisons de commerce. Plusieurs établissements industriels réduisent la durée du travail, ou rétablissent le semaine anglaise, ou arrêtent le travail un jour par semaine ; jusqu'ici aucun licenciement n'est signalé.
Dans l'alimentation, un certain nombre de boulangers et de cuisiniers sont inoccupés; par contre, dans la boucherie, les offres dépassent les demandes; travail normal dans la pâtisserie.
L'O.D. recherche des cordonniers, des coiffeurs, du personnel féminin pour hôtels et restaurants, des domestiques, ainsi que des ouvriers agricoles à l'année.

18 novembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité reste assez réduite dans le bâtiment, le commerce, l'alimentation ainsi que dans l'agriculture et le placement des manoeuvres notamment présente des difficultés.
Une verrerie doit congédier prochainement un certain nombre de travailleurs hommes et femmes.
L'O.D. recherche des charcutiers et des bonnes pour hôtels et restaurants, le personnel domestiques fait défaut.

25 novembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - Situation stationnaire. Le placement des terrassiers et manoeuvres reste difficile.

2 décembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité est très faible dans le bâtiment, l'alimentation et le commerce. Il est difficile de placer les manoeuvres et les terrassiers.
L'O.D. recherche des coiffeurs, des bonnes pour hôtels et restaurants, des familles de manoeuvres pour tuilerie et du personnel domestique féminin, ainsi que des ménages de domestiques.

9 décembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité demeure réduite dans l'ensemble des industries. L'O.D. a fourni cette semaine une cinquantaine de manoeuvres ou terrassiers à une compagnie de chemins de fer.
A Nancy et dans la région, des coiffeurs sont demandés, ainsi que du personnel domestique féminin et des ménages.

16 décembre 1927
Meurthe-et-Moselle. - L'activité reste faible dans l'ensemble des industries, ainsi que dans l'agriculture.

6 janvier 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'activité reste faible dans l'ensemble des industries et il est notamment difficile de placer les terrassiers et manoeuvres.
L'O.D. recherche du personnel domestique et, d'autre part, des garçons coiffeurs.

13 janvier 1928
Meurthe-et-Moselle. L'activité reste faible dans l'ensemble des industries et le placement des manoeuvres et des terrassiers reste peu aisé.
L'O.D. recherche des ébénistes, des coiffeurs, et d'autre part, un dessinateur en construction mécanique pour la région d'Homécourt.

10 février 1928
Meurthe-et-Moselle. - Une fabrique de limes de la région de Nancy a ramené la semaine de travail à 45 heures. L'activité reste peu soutenue dans les autres industries. En particulier, le placement des terrassiers et manoeuvres reste difficile.
L'O.D. recherche quelques tourneurs, des carreleurs, des bouchers-charcutiers, ainsi que du personnel domestique féminin.

24 février 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'activité tend à reprendre dans le bâtiment et les terrassements. Pas de changement notable dans les autres industries.

2 mars 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'activité, reste faible ; pourtant, le placement des terrassiers et manoeuvres devient plus aisé.
L'O.D. recherche des coiffeurs, du personnel pour hôtels et maisons bourgeoises et, d'autre part, des travailleurs agricoles.

9 mars 1928
Meurthe-et-Moselle. - Dans l'industrie métallurgique, le travail est plus actif et l'O.D. recherche quelques tourneurs et des manoeuvres pour Mont-Saint-Martin et Nancy.
Dans l'agriculture, des jeunes gens et des marcaires sont demandés.

13 avril 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'amélioration se maintient dans l'ensemble des industries.
L'O.D. recherche toujours des manoeuvres pour les aciéries et hauts-fourneaux et d'autre part, des tourneurs et ajusteurs outilleurs. Des garçons boulangers et chefs pâtissiers sont également demandés.
Dans l'agriculture, les offres concernent notamment les marcaires et les ménages de jardiniers.

20 avril 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'amélioration s'accentue.
L'O.D. recherche toujours des manoeuvres pour les aciéries et hauts-fourneaux des régions de Mont-Saint-Martin et Pont-à-Mousson; des ajusteurs, outilleurs et tourneurs, une quarantaine de manoeuvres ou terrassiers (sans outils) et des peintres en bâtiment
Dans l'agriculture, la main-d'oeuvre reste déficitaire.

26 avril 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours quelques ouvriers de machines-outils pour Nancy, des manoeuvres pour les aciéries et hauts fourneaux et, d'autre part, une quarantaine de manoeuvres ou terrassiers (sans outils). Dans le bâtiment, l'activité est faible, sauf pour les peintres qui sont demandés.
Dans l'agriculture, on demande des ménages de jardiniers, des marcaires et garçons de culture.

4 mai 1928
Meurthe-et-Moselle. Dans les régions de Mont-Saint-Martin, Pompey et Pont-à-Mousson, les aciéries et les hauts fourneaux manquent de manoeuvres.
L'O.D. recherche, d'autre part, un certain nombre de terrassiers (sans outils), quelques ouvriers ajusteurs, tourneurs, outilleurs et des peintres en bâtiment.

1er juin 1928
Meurthe-et-Moselle. - La situation est satisfaisante dans l'ensemble des industries, sauf dans le bâtiment où le calme persiste.
Les travailleurs suivants sont recherchés: une quarantaine de manoeuvres robustes pour une fabrique de produits réfractaires de la région de Longwy; des manoeuvres et terrassiers (sans outils) pour la région de Villecey; des manoeuvres pour les aciéries et hauts fourneaux de Mont-Saint-Martin, Pompey et Pont-à-Mousson.
En outre, des ouvriers qualifiés des industries des métaux et des menuisiers sont recherchés pour Nancy et les environs. Dans l'alimentation. du personnel de diverses professions est demandé.
Dans l'agriculture, les garçons de culture et les marcaires font défaut.

8 juin 1928
Meurthe-et-Moselle. - Plusieurs établissements des métaux de Nancy et de Jarville manquent toujours d'un certain nombre d'ouvriers qualifiés. L'O.D.-recherche des manoeuvres pour des aciéries et hauts fourneaux de Pompey et Pont-à-Mousson et, d'autre part, pour une fabrique de produits réfractaires de Longwy. A Villecey, des manoeuvres terrassiers (sans outils) sont demandés.
Dans la boucherie, la charcuterie et la pâtisserie, la main-d'oeuvre est déficitaire. Les cuisiniers et le personnel féminin pour hôtels sont recherchés.

15 juin 1928
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre de manoeuvres robustes sont toujours recherchés pour les hauts fourneaux, aciéries et fabriques de produits réfractaires et, d'autre part, des manoeuvres ou terrassiers (sans outils) pour la région de Villecey. Sont demandes, en outre, des ouvriers qualifiés appartenant à différentes professions des métaux.

22 juin 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours des ouvriers qualifies de diverses professions des métaux et du bâtiment, ainsi que des manoeuvres.
Dans l'alimentation, des bouchers, charcutiers et pâtissiers sont demandés, ainsi que du personnel hôtelier des deux sexes.
Dans l'agriculture, on recherche notamment des marcaires.

26 juin 1928
Meurthe-et-Moselle. - Situation satisfaisante.
Un certain nombre de manoeuvres robustes sont toujours demandés par les usines de produits réfractaires, ainsi que par les aciéries et hauts fourneaux.
L'O.D. recherche, pour les usines de Nancy, Jarville et Frouard, des ajusteurs tourneurs, outilleurs, des mouleurs (à la main et à la machine) en bronze, fonte et acier; des forgerons (en cornière et en mécanique), des chaudronniers en fer et en cuivre, des tuyauteurs poinçonneurs et cisailleurs et des serruriers.

6 juillet 1928
Meurthe-et-Moselle. - La situation est satisfaisante et la main-d'oeuvre manque dans plusieurs industries.
L'O.D. recherche toujours un certain nombre de terrassiers (sans outils) pour la région de Waville; des modeleurs mécaniciens, tourneurs, ajusteurs, outilleurs eu mouleurs en bronze, fonte et acier, des forgerons, chaudronniers et cisailleurs pour les régions de Nancy, Jarville et Frouard, ainsi que des manoeuvres robustes pour aciéries, hauts fourneaux et fabriques de produits réfractaires de Longwy et Pompey.

13 juillet 1928
Meurthe-et-Moselle. - Situation satisfaisante.
L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifies des métaux pour Nancy, Jarville et Frouard, des terrassiers et maçons et, d'autre part, des manoeuvres pour les aciéries, hauts fourneaux et usines de produits réfractaires.
Des coiffeurs, pâtissiers et cuisiniers sont également demandés.

20 juillet 1928
Meurthe-et-Moselle. - Dans l'ensemble, la situation reste satisfaisante.
La pénurie de main-d'oeuvre persiste notamment en ce qui concerne les manoeuvres pour aciéries. hauts fourneaux, usines de produits réfractaires, faïenceries et tuileries. Les ouvriers, qualifiés de diverses spécialités des métaux sont également recherchés, ainsi que des terrassiers.
Les industries et commerces de l'alimentation demandent du personnel. L'O.D. recherche, en outre, des coiffeurs et, d'autre part, des garçons de culture et des marcaires.

16 août 1928
Meurthe-et-Moselle. - La situation est satisfaisante dans l'ensemble des industries, mais la main-d'oeuvre fait toujours défaut.
L'O.D. recherche des ouvriers de diverses spécialités des métaux pour Nancy, Lunéville et Jarville et des manoeuvres divers pour Longwy, Pompey Pont-à-Mousson, Frouard, Sommervilley, Villecey-sur-Mad et Mont-Saint-Martin.
En outre, la section de l'alimentation recherche des pâtissiers et du personnel féminin pour hôtels et restaurants.
Dans l'agriculture, les offres sont difficiles à satisfaire par suite du manque de travailleurs.

24 août 1928
Meurthe-et-Moselle; - Situation satisfaisante dans l'ensemble des industries.
La main-d'oeuvre est toujours déficitaire sur plusieurs points du département, en particulier à Nancy, Longwy, Pompey, Jarville, Pont-à-Mousson, Lunéville, Dieulouard, Frouard, Waville, Varangeville, Mont-Saint-Martin, Sommerviller et Villecey-sur-Mad, On demande notamment des ouvriers qualifiés des industries des métaux, des terrassiers et des manoeuvres.
D'autre part, la section de l'alimentation recherche du personnel des deux sexes pour ses différents commerces et pour les hôtels et restaurants.
Dans l'agriculture, des marcaires et garçons manquent.

31 août 1928
Meurthe-et-Moselle. - La situation est satisfaisante dans l'ensemble des industries et la main-d'oeuvre fait défaut. Sont notamment recherchés des ouvriers de diverses spécialités des métaux, pour Nancy et les environs, Lunéville et Jarville, ainsi que des manoeuvres pour aciéries, hauts fourneaux, forges, fonderies, salines, tuileries et faïenceries.
Dans les commerces de l'alimentation, les pâtissiers, bouchers, charcutiers et le personnel pour hôtel sont recherchés.
Dans l'agriculture, des garçons de culture et marcaires manquent.

7 septembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - Situation satisfaisante dans l'ensemble des industries.
La main-d'oeuvre reste déficitaire sur plusieurs points du département, en particulier Nancy, Longwy, Pompey, Pont-à-Mousson, Dieulouard Frouard, Sommerviller, Varangéville, Jarville et Lunéville.
On demande des ouvriers qualifiés de l'industries des métaux, du bâtiment, des manoeuvres et des travailleurs agricoles.

14 septembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux et des manoeuvres robustes pour les aciéries, fonderies, hauts-fourneaux et usines des métaux de Mont-Saint-Martin, Pompey, Pont-à-Mousson, Frouard, Jarville et Lunéville. Sont demandés, d'autre part, des ouvriers qualifiés des métaux et du bâtiment pour Nancy, des manoeuvres pour une fabrique de produits réfractaires à Longwy et pour les salines de Sommerviller, ainsi que des terrassiers pour Varangéville.

5 octobre 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux et du bâtiment, ainsi que des manoeuvres pour Nancy, Mont-Saint-Martin, Pompey, Pont-à-Mousson, Frouard, Sommerviller, Jarville et Lunéville.

12 octobre 1928
Meurthe-et-Moselle. - La situation reste satisfaisante.
L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux et du bâtiment pour Nancy, Jarville et Lunéville. Sont également demandés des manoeuvres pour les aciéries de Mont-Saint-Martin, les hauts-fourneaux de Pompey et Pont-à-Mousson et pour des établissements métallurgiques de Dieulouard et Frouard.
L'O.D. recherche en outre, des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler dans les tuileries, faïenceries et verreries.

2 novembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - Situation satisfaisante.
La main-d'oeuvre reste déficitaire sur divers points du département. Il manque surtout des ouvriers qualifiés des métaux pour Nancy, Jarville et Lunéville et, d'autre part, des terrassiers, maçons et menuisiers. Sont également recherchés des manoeuvres pour les aciéries, hauts fourneaux, fonderies et salines de Mont-Saint-Martin, Pompey, Pont-à-Mousson, Dieulouard, Frouard et Sommerviller.

9 novembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - La situation reste satisfaisante et la main-d'oeuvre est déficitaire.
L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux et du bâtiment pour Nancy, Jarville et Lunéville, ainsi que des manoeuvres pour les aciéries de Mont-Saint-Martin, les hauts fourneaux de Pompey et Pont-à-Mousson et les usines métallurgiques de Dieulouard et Frouard. Les tuileries, faïenceries et verreries recherchent des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler.

16 novembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux et du bâtiment, ainsi que des manoeuvres pour Nancy, Mont-Saint-Martin, Pompey, Pont-à-Mousson, Dieulouard, Dombasle, Frouard, Sommerviller, Jarville et Lunéville.
Dans l'alimentation, on recherche des pâtissiers et un charcutier.

23 novembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - La situation reste satisfaisante et la main-d'oeuvre déficitaire.
L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux, du bois et du bâtiment pour Nancy, Jarville, Lunéville et Dombasle, ainsi que des manoeuvres pour les aciéries., les hauts fourneaux et les usines métallurgiques.
Les tuileries. faïenceries et verreries recherchent des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler.

30 novembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours un certain nombre n'ouvriers qualifiés des métaux et du bâtiment, ainsi que des manoeuvres pour Nancy et plusieurs autres centres industriels.
Dans l'alimentation, on recherche des bouchers, charcutiers et garçons d'office.

7 décembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - La situation reste satisfaisante et la main-d'oeuvre est déficitaire.
L'O D. recherche toujours un certain nombre d. 'ouvriers qualifiés des métaux, du bois et du bâtiment, ainsi que des manoeuvres pour les aciéries, hauts fourneaux, usines métallurgiques, tuileries, faïenceries, verreries et salines.
Dans l'alimentation, les bouchers, charcutiers et pâtissiers sont demandés.

14 décembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - La main-d'oeuvre reste déficitaire sur plusieurs points du département. Sont notamment recherchés des manoeuvres pour Mont-Saint-Martin et Pont-à-Mousson, ainsi que des ouvriers qualifiés des métaux, des terrassiers et des maçons, pour Nancy, Jarville, Lunéville et Dombasle.
Dans l'alimentation, les jeunes bouchers, charcutiers et pâtissiers sont demandés.

21 décembre 1928
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux, ainsi que des manoeuvres, sont toujours recherchés par l'O.D. pour Nancy, Frouard, Pompey, Pont-à-Mousson, Mont-Saint-Martin, Dombasle et Jarville.

25 janvier 1929
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre de manoeuvres sont toujours demandés pour les hauts fourneaux, forges et aciéries des régions de Pompey, Homécourt, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson, ainsi que des ouvriers qualifiés des métaux pour Nancy, Dombasle et Jarville.
Dans le bâtiment, il y a peu d'offres d'emploi.

1er février 1929
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours des manoeuvres pour les hauts fourneaux, forges et aciéries de Pompey, Homécourt, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson, ainsi que des ouvriers qualifiés des métaux pour les régions de Nancy et Jarville. Sont demandés, d'autre part, des familles de manoeuvres pour les tuileries, faïenceries et verreries.

8 février 1929
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux et des manoeuvres pour des forges, aciéries et hauts fourneaux, ainsi que des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler pour des tuileries, faïenceries et verreries.
Dans l'alimentation, les bouchers charcutiers sont demandés.
Les offres d'emploi diminuent dans le bâtiment et, d'autre part, dans l'agriculture.

22 février 1929
Meurthe-et-Moselle, - Des ouvriers qualifiés et des manoeuvres sont toujours recherchés pour les aciéries, forges et hauts fourneaux; on recherche également des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler pour les faïenceries, tuileries et verreries.
Dans le bâtiment, il y a peu d'offres.
On signale une légère reprise dans l'agriculture.

1er mars 1929
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux et des manoeuvres pour les hauts-fourneaux, forges et aciéries des régions de Pompey, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson, Jarville et Nancy.
Dans le bâtiment, les offres d'emplois restent peu nombreuses.
On signale une légère reprise dans l'agriculture.

8 mars 1929
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre d'ouvriers qualifiés et de manoeuvres sont toujours recherchés pour les hauts fourneaux forges et aciéries de Pompey, Homécourt, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson et Jarville.
Sont demandes, d'autre part, des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler pour des faïenceries, tuileries et verreries.

22 mars 1929
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre d'ouvriers qualifiés et de manoeuvres sont toujours recherchés pour les hauts fourneaux, forges et aciéries. D'autre part, les faïenceries, tuileries et verreries demandent des familles de manoeuvres ayant des enfants en âge de travailler.
Dans l'alimentation, les boulangers; pâtissiers, bouchers et charcutiers sont demandés.

10/11 mai 1929
Meurthe-et-Moselle. - A Nancy et dans divers centres industriels de la région, des ouvriers qualifiés et des manoeuvres sont toujours recherchés pour les aciéries, fonderies et hauts fourneaux. On demande, en outre, des mineurs, maçons, cimentiers, terrassiers et, d'autre part, des familles de manoeuvres pour les tuileries.
Dans l'agriculture, la main-d'oeuvre est déficitaire.

24 mai 1929
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours, pour les divers centres industriels du département, un certain nombre d'ouvriers qualifiés pour les industries des métaux, du bois et du bâtiment, ainsi que des manoeuvres. Le personnel de l'alimentation et la main-d'oeuvre agricole font également défaut.

31 mai 1929
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours un certain nombre d'ouvriers qualifiés des métaux et des manoeuvres pour les régions de Nancy, Pompev, Micheville, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson et Foug. Sont demandés, en outre, des maçons, cimentiers, terrassiers et manoeuvres du bâtiment, ainsi que des familles de travailleurs pour les tuileries, faïenceries et verreries.
Dans l'alimentation, on demande des ouvriers pâtissiers, des garçons boulangers et du personnel des deux sexes pour hôtels et restaurants.

7 juin 1929
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre d'ouvriers de différentes professions et les manoeuvres sont toujours recherchés pour les mines, forges, fonderies, aciéries et hauts-fourneaux des régions de Nancy, Pompey, Mont-Saint-Martin. Micheville, Pont-à-Mousson et Foug. Sont demandés, en outre, des terrassiers et ouvriers du bâtiment.
Dans l'alimentation, les commis pâtissiers, cuisiniers et boulangers font défaut.
Dans l'agriculture, il y a notamment pénurie de marcaires.

14 juin 1929
Meurthe-et-Moselle. - Les ouvriers. qualifiés des métaux, du bois et du bâtiment sont toujours recherchés, ainsi que des manoeuvres pour les régions de Nancy, Pompey, la Soudière, la Madeleine, Maxéville, Micheville, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson, Foug et Longwy.

5 juillet 1929
Meurthe-et-Moselle. - Activité soutenue.
L'O.D. recherche des mineurs et manoeuvres pour diverses exploitations minières ainsi que des ouvriers qualifiés des métaux et des manoeuvres pour des forges, aciéries, fonderies, hauts fourneaux des régions de Pompey, la Soudière, là Madeleine, Maxéville, Micheville, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson et Foug.
Sont également demandés, des chargeurs, de fours à coke et, d'autre part, des maçons, cimentiers, terrassiers.
Dans l'alimentation, les pâtissiers, commis cuisiniers et garçons boulangers sont demandés; en outre, le personnel domestique des deux sexes est recherché pour les hôtels, cafés et restaurants, ainsi que pour les maisons bourgeoises.

19 juillet 1929
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours un certain nombre de travailleurs qualifiés et des. manoeuvres pour les forges, aciéries, fonderies et hauts fourneaux de Nancy, Pompey, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson et Foug.

26 juillet 1929
Meurthe-et-Moselle. - A Nancy et divers autres centres, industriels de la région, les ouvriers qualifiés et les manoeuvres sont recherchés, notamment par les hauts fourneaux, fonderies et aciéries. La main-d'oeuvre manque également dans le bâtiment.
Dans l'alimentation, les pâtissiers et cuisiniers sont demandés, ainsi que des boulangers et du personnel pour les hôtels, cafés et restaurants.

2 août 1929
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre d'ouvriers qualifiés et de manoeuvres sont toujours recherchés pour les industries des métaux, du bois et du bâtiment sur différente points du département et notamment Nancy, Maxéville, Micheville, Pont-à-Mousson, Foug et la Soudière-de-Madeleine.

9 août 1929
Meurthe-et-Moselle. - A Nancy et dans les divers centres industriels de la région, les ouvriers qualifiés des métaux, des terrassiers et des manoeuvres sont recherchés.
L'O.D. recherche en outre, du personnel pour les commerces de l'alimentation, les
hôtels et les maisons bourgeoises.

23 août 1929
Meurthe-et-Moselle. L'O.D. recherche des mineurs, des spécialistes des métaux et du bois et des manoeuvres pour divers centres industriels de la région. Dans l'alimentation, des commis pâtissiers cuisiniers, boulangers sont demandés ainsi que des garçons de culture et des marcaires, dans l'agriculture.

13 septembre 1929
Meurthe-et-Moselle, - Un certain nombre d'ouvriers qualifiés de différentes professions sont demandés pour les mines, les métaux et le bâtiment, ainsi que des manoeuvres pour divers centres industriels.

27 septembre 1929
Meurthe-et-Moselle. - Activité soutenue dans l'ensemble des industries. Dans les régions de Maxéville, Micheville, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson, Pompey, la Soudière-Martin et Foug, un certain nombre d'ouvriers qualifiés et de manoeuvres sont toujours demandés par les hauts fourneaux, usines métallurgiques, mines, entreprises de terrassement et de bâtiment, ainsi que par des faïenceries, verreries et tuileries.

11 octobre 1929
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre d'ouvriers qualifiés et de manoeuvres sont toujours recherches, dans divers centres industriels, pour les hauts fourneaux, .usines de métaux, entreprises de bâtiment et de terrassement.
Dans l'agriculture, la main d'oeuvre fait également défaut, en particulier les marcaires.

18 octobre 1929
Meurthe-et-Moselle. - L'activité est soutenue dans toutes les industries et notamment dans les mines, les usines métallurgiques, les entreprises du bâtiment, les tuileries, faïenceries. et verreries. Les offres d'emplois sont nombreuses et il est difficile de les satisfaire, la main-d'oeuvre, y compris les manoeuvres, faisant défaut.
Dans l'alimentation, l'O.D. recherche des boulangers, pâtissiers, bouchers, charcutiers et du personnel des deux sexes pour les hôtels, cafés et restaurants.
Grande activité dans l'agriculture et les marcaires et ouvriers agricoles sont demandés.

25 octobre 1929
Meurthe-et-Moselle. - Dans les divers centres industriels, la main-d'oeuvre qualifiée est toujours demandée, notamment pour les mines, hauts fourneaux, usines des métaux, entreprises de bâtiment et terrassement.

1er novembre 1929
Meurthe-et-Moselle - Dans les régions de Nancy, Pompey, Maxéville, la Soudière-la-Madeleine, Longwy, Pont-à-Mousson et Foug. un certain nombre l'ouvriers qualifiés et de manoeuvres sont toujours recherchés pour les hauts fourneaux, usines métallurgiques et entreprises de bâtiment et terrassement.

15 novembre 1929
Meurthe-et-Moselle. - Dans les divers centres industriels et notamment à Nancy, Maxéville, Longwy, Mont-Saint-Martin, la Soudière-la-Madeleine et Foug, un certain nombre de travailleurs qualifiés et de manoeuvres sont toujours recherchés pour les mines, les établissements métallurgiques et les entreprises de bâtiment et terrassement.

6 décembre 1929
Meurthe-et-Moselle.- Dans les centres très industriels. on ne signale pas de changement à la situation précédemment exposée.

13 décembre 1929
Meurthe-et-Moselle. - Un certain nombre de travailleurs qualifiés et de manoeuvres sont toujours recherchés pour les mines, hauts fourneaux, usines de métaux, entreprises de terrassement, tuileries, faïenceries et verreries.

20 décembre 1929
Meurthe-et-Moselle. - L'activité est normale dans l'ensemble des industries et un certain nombre de travailleurs qualifiés et de manoeuvres sont toujours recherchés pour divers centres industriels.

28 décembre 1929
Meurthe-et-Moselle. - Dans les centres industriels de Nancy, Pompey, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson, Micheville et Foug, un certain nombre d'ouvriers qualifiés et de manoeuvres sont recherchés pour les mines, hauts fourneaux, forges, aciéries, tuileries, faïenceries et verreries.

4 janvier 1930
Meurthe-et-Moselle. - Situation stationnaire dans les divers centres industriels. L'O.D. recherche toujours des ouvriers qualifiés et des manoeuvres pour les mines, la métallurgie, les métaux, le bâtiment et les terrassements.

17 janvier 1930
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours des ouvriers et des manoeuvres pour divers centres industriels, et notamment Pompey, Mont-Saint-Martin, Pont-à-Mousson, Foug, Jarville et Homécourt.

24 janvier 1930
Meurthe-et-Moselle. - L'O.D. recherche toujours, pour les divers centres industriels, un certain nombre d'ouvriers mineurs, ouvriers qualifiés des machines-outils, maçons, cimentiers, terrassiers et manoeuvres.

31 janvier 1930
Meurthe-et-Moselle. - Dans les réglons de Nancy, Pompey, Micheville, Pont-à-Mousson,
Foug, Jarville et Mont-Saint-Martin, un certain nombre de travailleurs qualifiés et de
manoeuvres manque toujours dans les mines, hauts fourneaux, aciéries, fonderies et entreprises de terrassement.

Page suivante

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email