BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 

Retour à la liste de l'Est républicain


L'Est Républicain

- 1932 -



6 janvier 1932
BLAMONT
Dons. - Ayant obtenu des dommages-intérêts pour diffamation, M. Joseph Steib, entrepreneur de maçonnerie à Blâmont, a versé la somme de 50 francs à la caisse de secours de TA. M. G. et celle de 50 fr. à celle des sapeurs-pompiers de la ville.
Remerciements.


13 janvier 1932
Un drame à Chazelles
SON AMANT VOULAIT LA QUITTER
ELLE LE POIGNARDE
Lunéville, 12 janvier. - Samedi dernier, vers 16 heures, Aimé Babel, 34 ans, mécanicien au cylindre à vapeur, rentrait de son travail. Sans donner les raisons de sa subite détermination, il annonça à son amie, Odette Vrot, âgée de 20 ans, avec laquelle il vit maritalement depuis quatre mois, qu'il allait la quitter.
Affolée, Odette Vrot s'empara d'un couteau, et mettant à profit un moment d'inattention de son amant, lui planta l'arme en pleine poitrine. Atteint profondément dans la région du coeur,
le mécanicien poussa un cri et s'écroula.
Le drame avait été rapide.
Se rendant compte de l'horreur et des conséquences de son geste tragique, Odette Vrot courut, en gémissant, chercher du secours. Des voisins arrivèrent, et tandis que l'on allait chercher le maire de la commune et un médecin à Blâmont, l'infortuné mécanicien, qui râlait, était transporté sur un lit.
Le médecin arriva et constata une perforation du poumon. Il ordonna un transfert d'urgence du blessé à l'hôpital de Lunéville.
Les gendarmes ont mis en état d'arrestation la fille Vrot. Celle-ci prétend que son amant s'est blessé accidentellement en tombant sur la pointe du couteau.
L'état d'Aimé Babel ne laisse que peu d'espoir de le sauver.

21 février 1932
BLAMONT
Eclairez ! - M. Reeb Alfred, castreur à Sarrebourg, circulait à Blâmont avec son automobile insuffisamment éclairée.
Il a récolté un procès-verbal.

25 mars 1932
DOMJEVIN
Les chevaux. - Des contraventions ont été relevées contre MM. Heller Victor et Carrier Emile, cultivateurs à Domjevin, pour divagation de leurs chevaux sur la voie publique, sans surveillance.

1er mai 1932
BLAMONT
Un qui promet. - Au cours de la semaine du 17 au 24 avril, Bertrand Auguste, sans domicile fixe, originaire d'Autrepierre, se présenta chez Mme veuve Hainzelin Auguste, débitante à Barbas, où il prit trois repas, emprunta 10 francs à la patronne et quitta la commune furtivement.
La débitante a porté plainte contre Bertrand pour filouterie d'aliments et abus de confiance.
L'indélicat personnage s'est présenté en outre dans d'autres établissements à Blâmont, notamment chez MM. Tomasetti Tito, débitant, rue Traversière, et Pinot, hôtelier, Grande-Rue. Chez le premier, Bertrand est redevable de 10 fr. de chambre et casse-croûte ; chez le deuxième, de 97 francs de pension ; chez M. Tiha Georges, sellier à Blâmont, l'escroc a acheté 30 mètres de cordeau et deux mousquetons qu'il a omis de payer

14 mai 1932
BLAMONT
Plainte. - Plainte a été portée contre M. Jean Grasser, monteur d'une société de Strasbourg, lequel a disparu de Blâmont sans acquitter les 391 fr. 30 de travaux effectués par M. Joseph Steib, entrepreneur, et sans restituer deux outils évalués 35 fr.

30 mai 1932
AMENONCOURT
Libéralité. - A l'occasion du mariage Gérard-Bridey, une quête faite au profit de la caisse des écoles a produit la somme de 87 francs.
Merci aux généreux donateurs et meilleurs voeux aux jeunes époux.

22 juin 1932
Grave accident d'auto
Une fillette tuée
sa mère et sa grand-mère grièvement blessées
Dimanche dernier, M. Laurent Poirson, agent d'assurances à Sarrebourg, se rendait en auto à Lunéville, en compagnie de sa femme, de sa fille Jeanine, âgée de 3 ans, et de sa belle-mère.
A 200 mètres du village de Gogney, le conducteur sentit qu'en dépit de ses efforts, sa voiture se déportait à droite. Il ne réussit pas à redresser sa direction et la voiture alla se briser contre un arbre en bordure de la route.
M. Poirson se releva avec une légère blessure au front. Malheureusement, sa femme, sa belle-mère et sa fillette étaient restées étendues auprès de l'arbre tamponné.
L'enfant avait été tuée sur le coup.
Quant à Mme Poirson et à sa mère, les deux femmes, ayant perdu connaissance, portaient de nombreuses blessures. Les blessées ont été transportées à l'hôpital de Blâmont. Les médecins espèrent les sauver toutes deux.
Quant à l'infortunée petite Jeanine, son corps a été ramené à Sarrebourg où l'inhumation aura lieu.

BARBAS
Arrestation d'un cambrioleur. - Samedi dernier, Mlle Claire Haxaire, institutrice, constata à son réveil que ses appartements avaient été visités par un cambrioleur.
Un carreau avait été cassé à la fenêtre, les meubles avaient été fouillés. Deux portefeuilles avec 600 francs, une paire de gants, une bouteille d'eau-de-vie, avaient été enlevés. A la cuisine, 10 francs en monnaie et une lampe électrique ont été dérobés.
A la cave, on a soustrait une bouteille de champagne.
Mlle Haxaire a porté plainte pour un préjudice de 780 francs.
L'enquête a permis de connaître le coupable : Maurice Lefèvre, 22 ans, garçon de culture, sans domicile fixe, qui avoua être l'auteur du cambriolage.
Il a été arrêté pour être déféré au parquet.

3 août 1932
M. ROUSSELOT-CENAY
Un autre ruban rouge qui sera très favorablement accueilli, notamment dans les milieux d'affaires, est celui de M. Henri Rousselot-Cenay, notre excellent et estimé concitoyen.
Le nouveau légionnaire est né en 1862, à Blâmont.
Ancien négociant et copropriétaire d'une grande firme alimentaire de Nancy, M. Rousselot-Cenay a consacré une grande partie de son intelligente activité à la chose publique.
En 1907, il fonde le Syndicat des représentants et voyageurs de commerce de Nancy et de la région de l'Est dont il ne tarde pas à devenir le président.
Dans la suite, il est président, du Syndicat des épiciers en gros, puis, membre du bureau général de l'épicerie en gros de France,
Il lance ensuite et réalise l'idée de rassembler en une puissante union les groupements commerciaux de Nancy et de Meurthe-et-Moselle.
Ses collègues le placent aussitôt â la tête de cet organisme.
M. Henri Rousselot-Cenay est également membre de la commission régionale d'études du coût de la vie et du comité économique de Meurthe-et-Moselle.
Lors de la première Exposition de Nancy, organisée avec le concours agissant des hôteliers, M. Rousselot-Cenay, en tant que vice-président, donne des preuves nouvelles de ses qualités d'animateur.
Depuis, aux côtés des Savignac, des Godfrin, des Bourret, il prend une part marquée à la réussite de nos grandes manifestations annuelles, en particulier comme président du jury.
M. Henri Rousselot-Cenay est membre correspondant de la Chambre de Commerce, président du comité des élections consulaires de Meurthe-et-Moselle.
On peut dire que sa haute bienveillance et son besoin d'être utile n'ont cessé de s'exercer au profit de nos oeuvres sociales et de philanthropie, comme à celui de toutes les organisations économiques lorraines.
Mais il convient aussi de rendre hommage à la droiture, à la loyauté de son caractère, à la fermeté de ses principes, qui lui ont valu l'estime de tous.
Nous présentons au nouveau chevalier de la Légion d'honneur l'expression de nos meilleures et bien cordiales félicitations.

11 août 1932
HARBOUEY
Libéralité. - Le 8 août, a été célébré, à Harbouey, le mariage de Mlle Claire Haxaire, institutrice à Barbas, avec M. Tiha Lucien, de Harbouey.
Une quête faite à la mairie a produit 1 160 fr., somme répartie par moitié entre la caisse des écoles et celle des sapeurs-pompiers.
Remerciements et voeux aux jeunes époux.

18 août 1932
Comice agricole de Lunéville
CONCOURS ET FÊTE ANNUELS A BLAMONT
Les samedi 3 et dimanche 4 septembre 1932
Président d'honneur : M. le maire de Blâmont.
Commissariat général : M. le secrétaire du Comice agricole.
Commissaires. - 1° Organisation et décoration : MM. Duchamp Gabriel, Laurent Adrien et Zéliker Jean ;
2° Installation des instruments (sur le pâtis) : MM. Lartisant Henri et Welker Paul ;
3° Installation des produits agricoles, horticoles, vinicoles, apicoles et animaux de basse-cour (place de l'Hôtel-de-Ville) : MM. Gouget Auguste, Jardin Justin et Vilmont ;
4° Installation du concours de l'espèce chevaline (étalons, juments, poulains et pouliches), sur le pâtis : MM. Lahoussaye et Briat Charles ;
5° Installation des espèces bovine, ovine et porcine (sur le pâtis) : MM. Grandjean, Lévy Paul, Mantout Robert et Dedenon Jules.
MEMBRES DU JURY
1° Visite des exploitations, fosses à purin et création de chemins d'exploitation : MM. Wouters, professeur d'agriculture ; Nicolas Froehlich, ferme de la Petite-Pologne, à Moncel ; René Heulard, à Hénaménil ; Auguste Bertrand, à Lunéville ; Louis Marin, à Rehainviller.
2° Enseignement agricole : MM. Coulon, inspecteur de l'enseignement primaire ; Wouters, professeur d'agriculture ; MM. les directeurs d'écoles primaires désignés par M. l'inspecteur.
3° Espèce chevaline : MM. Bedel, vétérinaire à Baccarat ; Colin fils, à Loromontzey ; Pierre Gazin, là Raville.
4° Espèce bovine : MM. Pierron, vétérinaire à Bayon ; Henri Coutignon, à Blainville-sur-l'Eau ; Just Simon, à Flin.
6° Espèces ovine, porcine et animaux de basse-cour et clapier : MM. Léon Bastien, ferme de Relaicourt-Monviller ; Samuel, à Einville ; Gance, à Lunéville ; Désiré Dor, à Lunéville.
7° Produits agricoles, horticoles, vinicoles et apicoles : MM. Emile Toussaint, président du Syndicat des Maraîchers, à Lunéville ; Jean Urwald, à Lunéville ; Maldidier, directeur de l'école d'agriculture de Tomblaine ; Maurice Helluy, à Lunéville.
8° Instruments agricoles : MM. Eugène Marin, à Rehainviller ; Paul Genay, à Bellevue ; Louis Chérer, à Chanteheux.

21 août 1932
M. Eugène LIENGEY
Maire de Mignéville est nommé chevalier de la Légion d'honneur
Notre excellent ami, M. Eugène Liengey, maire de Mignéville et conseiller d'arrondissement, vient d'être nommé chevalier de la Légion d'honneur au titre des régions libérées.
M. Liengey compte 35 ans de fonctions électives. Maire de Mignéville depuis 1919, il a assumé la lourde lâche de reconstituer une commune détruite par les événements de guerre dans la proportion de 74 %.
Administrateur très actif, il a obtenu de remarquables résultats, menant avec une grande largeur de vues l'oeuvre ardue qui lui incombait.
La commune de Mignéville a été reconstruite selon les principes de l'urbanisme moderne : plan d'alignement, eau courante dans chaque maison, électricité, tout-à-l'égout.
La mairie et les écoles ont été réédifiées de façon pratique et élégante et, dans l'ordre social, un « foyer familial » a été fondé.
Ne se contentant pas de bâtir, M. Liengey a assuré l'avenir en plantant une forêt communale de 12 hectares, en reconstituant une forêt de 30 hectares, ravagée par la guerre, ainsi que 500 arbres fruitiers au long des chemins.
Si M. Liengey a réalisé cet important programme avec célérité, il s'est également inspiré des plus sages principes de prudence financière ; aussi, sa commune n'a ni dette, ni imposition extraordinaire.
M. Liengey est très attaché à ses fonctions, il en a donné la preuve et s'est toujours montré un collaborateur actif et dévoué de l'administration.
Sa nomination dans l'ordre de la Légion d'honneur sera très favorablement accueillie non seulement à Mignéville, mais encore dans tout le canton de Baccarat, qu'il représente au Conseil d'arrondissement.
Nous prions M. Eugène Liengey d'accepter nos plus cordiales félicitations.
M. Jacques-Henry, sous-préfet de Lunéville, accompagné de M. le capitaine de gendarmerie Marchal, a tenu à se rendre, samedi matin, à Mignéville, afin d'être un des premiers à féliciter M. Eugène Liengey de sa nouvelle distinction

24 août 1932
Noyé dans une citerne
Blâmont, 23 août. - Le petit Roger Poste, âgé de 5 ans, jouait dans la ferme de la Salières. Il est tombé dans une citerne.
Quand on s'est aperçu de sa disparition et que les recherchés ont fait découvrir le petit cadavre, il était trop tard, le docteur Collot n'a pu que constater le décès.

5 septembre 1932
COMICE AGRICOLE DE LUNÉVILLE
Le Concours de Blâmont

6 septembre 1932
Cour d'appel de Nancy
Un cambrioleur. - Maurice-Désiré Lefèvre, 22 ans, domestique de culture sans domicile fixe, originaire des environs de Châlons-sur-Marne, a commis toute une série de cambriolages en vagabondant d'un village à un autre.
Dans l'arrondissement de Lunéville, il s'empara de divers objets évalués à 600 fr., au préjudice de M. Aimé Georges, à Frémonville. A Barbas, il s'empara d'une somme de 708 fr. appartenant à Mlle Haxaire. Il vola des bicyclettes et des sommes importantes dans d'autres arrondissements, notamment 2.770 fr, au préjudice de M. Henri Riboulot, à Morville-les-Metz. Condamné par le tribunal de Lunéville pour tous ces délits, à 2 ans de prison et 16 fr. d'amende, Lefèvre faisait appel.
La cour a confirmé la peine sans déduction de la détention préventive.

28 septembre 1932
On retrouve le cadavre d'un garde mobile disparu
Remiremont. - Depuis jeudi 22 septembre, à 18 heures, le garde républicain Charles-Adolphe Claude, du peloton mobile n° 93, logeant à la caserne Victor, à Saint-Etienne-les-Remiremont, était signalé disparu. Devant partir en permission le lendemain pour Domèvre-sur-Vezouze (M.-et-M.), où résidé sa famille, et où il devait se marier au cours de cette permission, on avait supposé que le garde Claude avait devancé sa permission. Il n'en était malheureusement rien. C'est alors que les recherches commencèrent et que la Moselle fut explorée, sans résultat.
Hier mardi, à 13 heures, on aperçut un képi à la surface de la morte que forme la Moselle, à peu de distance de la caserne. C'était le cadavre de Claude, le chef encore coiffé du képi, qui était remonté à la surface.
M. le docteur Hoummel, appelé à examiner le cadavre, déclara que la mort, par submersion, était due à une congestion. Il y avait à peine une demi-heure qu'il avait mangé quand le malheureux garde était sorti. Ce soir-là, l'orage grondait et une pluie torrentielle rendait plus profonde l'obscurité. Suivant alors le sentier longeant près de la morte, il tomba dans l'eau assez profonde et, malgré qu'il fut un excellent nageur, Claude fut terrassé par la congestion.
Charles-Adolphe Claude était âgé de 27 ans. Il avait fait son stage au peloton de Bruyères et avait été nommé au peloton n° 93, le 5 avril 1932. Sa mort, a jeté la consternation parmi tout le peloton et a affecté tout particulièrement son commandant, le lieutenant Challand, car le disparu, excellemment noté, jouissait de toute la sympathie de ses chefs et de ses camarades. Sa famille, à Domèvre, a été aussitôt prévenue. Nous nous associons au deuil qui atteint les chefs et les gardes du peloton n° 93 et aussi, et si cruellement, la famille et la fiancée, auxquels nous adressons l'expression bien vive de nos condoléances émues.

28 décembre 1932
AVRICOURT
Et la plaque ? - Rencontré par les gendarmes au centre de la commune comme il circulait sur une bicyclette non pourvue de plaque de contrôle, Censier Charles, manoeuvre à Foulcrey,
s'est vu dresser contravention.
BLAMONT
Pas en règle. - De service en ville et passant place Carnot, les gendarmes relevèrent deux contraventions contre M. Erb Pierre, entrepreneur à Toul, pour défaut de présentation de carte grise et de permis de circulation pour automobile.
LEINTREY
Vol de lapins. - Le 23 courant, vers 6 heures, M. Gadat Edouard, cultivateur à Leintrey, s'étant rendu comme d'habitude dans son clapier situé derrière son habitation, constata que cinq lapins lui avaient été dérobés au cours de la nuit.
Préjudice, : 125 francs. M. Gadat a porté plainte pour vol contre inconnu.
VAUCOURT
Fédération nationale des combattants républicains. - Ebauchant son programme de propagande, la section lunévilloise de la F.N.C.R. est venue, lundi à 18 h. 30, faire un exposé très documenté sur des questions qui intéressent les victimes de la guerre en général, les anciens combattants en particulier.
Les statuts de la Fédération furent commentés avec beaucoup de clarté. L'association est avant tout une association d'anciens combattants, animée du même esprit de fraternité que toutes les autres sociétés.
Nous ne pouvons que féliciter les camarades d'avoir le courage de s'attaquer à une tâche aussi ardue et nous souhaitons que les six adhésions recueillies aient contribué à leur faire oublier l'ennui d'un tel déplacement.
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email