BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Accueil du retour des Ducs à Blâmont - 1698

On rappellera que suite à l'occupation de La Lorraine par les troupes française, Charles IV, duc de Lorraine, dut abdiquer en 1634 en faveur de son frère Nicolas François. Mais en 1635, Nicolas François s'enfuit de Nancy, et Charles IV tente de reconquérir sans succès son duché.
En 1697, par le Traité de Ryswick, Louis XIV rend le duché au duc Léopold, né à la cour de Vienne, qui épousa pour l'occasion une des nièces du roi de France, la princesse Élisabeth Charlotte d'Orléans.
Le retour des Ducs de Lorraine à Nancy sera donc le grand événement du début de cette année 1698.

MÉMOIRES DE LA SOCIETE D'ARCHÉOLOGIE LORRAINE ET DU MUSEE HISTORIQUE LORRAIN. - 1899

JOURNAL DE CE QUI S'EST PASSÉ A NANCY
Depuis la paix de Ryswick conclue le 30 octobre 1697 jusqu'en l'année 1744 inclusivement.
Par le libraire Jean-François NICOLAS
Édité par M. Gh. PFISTER

[...]
1698

M. de Carlinfort (1) étant arrivé à Nancy (2), y prit possession de la Lorraine et y donna plusieurs ordonnances, la première du 10 février, concernant le joyeux avènement, la deuxième du 12 du même mois, portant rétablissement de la Cour souveraine, la troisième du 13, pour le rétablissement du bailliage (3) ; il en donna beaucoup d'autres et fit quantité de règlements.

Léopold arriva le 10 mai à Strasbourg. Il trouva en y arrivant M. le marquis d'Huxelles (4), gouverneur de la place, qui le reçut au milieu du pont (5). Il trouva la cavalerie rangée en escadrons hors de la ville et l'infanterie en haie dans la ville où S. A. R. entra au son du canon et fut conduit au Gouvernement, le roy de France ayant ordonné qu'on luy fît autant d'honneur qu'à luy-même.
Les bourgeois de Nancy, charmés de voir leur souverain, formèrent plusieurs compagnies ; la première de cavalerie était composée des plus notables bourgeois qui allèrent au-devant de ce prince jusqu'à Blâmont (6). Leurs habillemens étaient blancs avec des paremens, vestes et culottes d'écarlate.

Noms des bourgeois qui composaient la compagnie de cavalerie, appelés les zélés : Capitaine, le s^ Magny, marchand à Nancy, ensuite contrôleur de S. A. R. ; il fut anobli en 1701 ; il est mort en 1739 ; - 1er lieutenant, le sr Hanus, marchand et conseiller de ville, anobli en 1736 ; - 2e lieutenant, le sr Alcof, qui fut ensuite exempt de la gendarmerie de S. A. R. et commissaire ordonnateur ; - cornette, le sr Marc Anthoine, marchand à Nancy ; - major, le sr Bastien, notaire. - Cavaliers, les sieurs Lembert, chirurgien; Saulnier, anobli en 1712; Mengeot, commissaire d'artillerie pour S. A. R.; Esselin, orphèvre ; Jean Mandhuy, marchand ; Barthélémy Parxel, marchand ; Giraldon ; Renauld, marchand; Morssa; Foulon, assesseur à la gruerie d'Amance; Renard, marchand; Marc Charle, marchand; Mélin, marchand; Mélin; Collot; Poirson, marchand; Batis, marchand; Vautrin, receveur de Nancy; Maréchaudel, marchand ; Remy Colin ; Joseph Vautrin ; Houot; Jaquinot, assesseur à la gruerie; Chassel, directeur du tabac ; Aubry ; Journal ; Richard, marchand à Nancy (7).
Cette compagnie était composée d'environ 100 hommes.
La seconde d'infanterie était également composée de notables bourgeois. Leurs habillemens étaient gris blanc, avec des paremens, vestes et culottes d'écarlate. Ils allèrent à Lunéville et y restèrent pendant quelque temps.
Noms des notables bourgeois qui composaient la compagnie des buttiers (8) de Nancy. Capitaine, le sr Thiery, lieutenant, le sr Jean Nicolas, marchand et major de la milice bourgeoise, mort en 1729; 2e lieutenant, le sr Provençal, mort en 1709. Enseigne, le sr d'Avril. Soldats, les sr's Thoelly père; Willaume, sculteur; Lenoir, orphèvre et prévôt de la Monnoie ; Nicolas Bagard, marchand ; Roydat, marchand; Charlot; Jacques (9).
Les habitans de Saint-Nicolas firent également une compagnie de buttiers qui allèrent à Lunéville et y restèrent quelques jours.

Les habitans de Laxou firent aussi une compagnie et allèrent au devant de S. A. R. jusqu'à Blâmont. Le sr Platel, marchand à Nancy, en était le capitaine, et le sieur Foulon, lieutenant.
Le 16 août, les regimens de Guienne et de Languedoc, qui avaient resté ici pour démolir les fortifications, en sortirent par les brèches près des Minimes (10). Le même jour, les troupes lorraines entrèrent par la porte de St-Nicolas.
Le 17 août, Léopold entra à Nancy pour la première fois à 10 heures du soir, par les brèches de la porte St-Georges, passa à la porte Royale (11), ensuite à la cour.

(1) Lord Taafe, comte de Carlingfort. Sur lui Baumont, Etudes sur le règne de Léopold p. 32.
(2) Le 4 février. Journal d'un bourgeois de Nancy de 1693 à 1713. Fragments publiés par Dieudonné Bourgon. M. S. A. L., t. VI, p. 45.
(3) On trouvera ces ordonnances dans le Recueil dei édits et ordonnances du règne de Léopold t. I, p. 1, 3 et 6. On lira dans le même recueil les autres règlements.
(4) II devint maréchal de France en 1703.
(5) Du pont de Kehl.
(6) Le prince arriva le 14 mai à Blâmont. Baumont, I, 38.
(7) Une demi-page du manuscrit reste en blanc. Le compilateur se proposait d'y insérer les noms des autres cavaliers.
(8) Cette compagnie est celle d'infanterie dont il est question plus haut. Journal d'un bourgeois p. 46.
(9) Une page en blanc.
(10) Les Minimes, partie ouest du Lycée. Les troupes sortent par la partie des remparts allant obliquement de la porte Saint-Jean au bastion des Michottes.
(11) L'ancienne porte à l'entrée de la Grande-Rue. Elle sera remplacée sous Stanislas par l'Arc-de-Triomphe élevé quelques pas plus loin.

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email