BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Charles Massu de Fleury
 


Bibliothèque lorraine, ou Histoire des hommes illustres qui ont fleuri en Lorraine, dans les Trois Évêchés, dans l'archevêché de Trèves, dans le duché de Luxembourg, ...
Augustin Calmet, (1672-1757)
Éd. A. Leseure (Nancy) - 1751

MASSU (Charles Massu de Fleury) né à Blamont au mois de mai 1655. fit profession Chez les Chanoines réguliers le 3. Septembre 1673.
II y fut Professeur de Philosophie, Maître des Novices, ensuite Prieur, Curé de Moyeuvres au Diocèse de Metz, puis Abbé de Belchamps en 1693. S'adonna à la prédication avec succès.
Sa Congrégation l'honora de la qualité de premier Assistant de M. le Général ; & il mourut le 24. Décembre 1742.
II n'a fait imprimer qu'un Livre intitulé, La modestie Religieuse, en 1713. in-octavo ; il est dédié à S. A. R. Madame la Duchesse de Lorraine.

MASSU (D. François) neveu du précédent, Bénédictin de la Congrégation de S. Vanne, natif de Blamont d'une famille noble, Profès de l'Abbaye de Munster le 25 Juin 1696. mourut à Porcieux où il étoit Curé, le 7. Mars 1739. II a composé deux Tomes de Méditations pour tous les jours de l'année, imprimés à Nancy chez Cusson 1717. in-octavo.
II avoit aussi commencé un grand ouvrage, intitulé, Lotharingia Christiana, qui n'a pas été achevé, quoiqu'il eût ramassé quantité de matériaux pour l'exécution de cet ouvrage. 


Histoire des sciences, des lettres, des arts et de la civilisation dans le Pays Messin
Emile-Auguste Bégin
Metz - 1829

L'archevêque d'Ambrun, évêque de Metz, ayant fait entendre au roi qu'il serait fort utile, pour l'instruction des nouveaux catholiques, d'établir dans le Pays Messin des prédicateurs fixes, qui prêchassent en tout tems, ce prince ordonna, le 9 novembre 1686, qu'une somme annuelle de deux mille quatre cents livres serait imposée sur tous les bénéficiers du diocèse, pendant les années 1687 et 1688, pour l'entretien de trois prédicateurs extraordinaires dans la ville de Metz, et d'un quatrième dans les villages.
Plusieurs ecclésiastiques se firent alors remarquer favorablement dans l'éloquence de la chaire ; les bénédictins Dom Jérôme Pichon, Dom Hilarion Monnier, Dom Sébastien Mourot, Dom Michel Remy, le R. P. Bernard, religieux minime, Charles Massu de Fleury *, etc., s'acquirent une haute réputation, et l'évêque de Metz lui-même avait assez de talens pour les animer par son exemple. L'église triomphait, elle n'avait plus d'adversaires ; [...]

* Charles Massu de Fleury, à Blamont, né en 1655, fit profession chez les chanoines réguliers le 3 septembre 1673, fut d'abord professeur de philosophie, puis prieur, curé de Moyeuvre prés Metz, et abbé de Belchamps en 1693. Il mourut le 24 décembre 1742, laissant après lui une belle réputation d'éloquence, et un ouvrage intitulé : La Modestie religieuse, dédié à S.A.R. Mme Duchesse de Lorraine, 1713, in-8° (Bibl. lorr., p. 645.)


Journal de Gabriel Le Marlorat, auditeur en la Chambre du conseil et des comptes de Barrois (1605 à 1632) 

Noblesse. - Ce 1er octobre 1627 a esté entériné le décret de S, A, octroié à Charles Massier (Massu), conseiller et secrétaire de S. A., et de l'Altesse de Madame la douairière, prévost de Blamont, par lequel luy est permis de prendre la noblesse de par sa mère [Jeanne] de Fleury, fille de Didier Fleury, demeurant à Ligny. Ses armes sont d'azur, une rose d'or, 3 crois fleuronnées fichées d'or, 2 aux chef et une en pointe (n. 29), et pour finance a payé trois cens fr.; signé pour secrétaire Pistor. Cela estoit contre notre advis, encor qu'il soit porté; veu l'advit ; mais il n'a esté suyvy; mon frère fut député pour faire l'enqueste. - Bournon, P. Marlorat, A. de Léglise, Moussin, Lescamousier, G. Marlorat, Legrand, Coliquet, Oriot, Maucervel, G. Maillet, Beaudoux, Gallet, Moleur, F, Coliquet et J. Lescamousier, présens. Je n'ay veu les armes.
Le père dud. Charles est vivant et a esté premier valet de chambre de feu mr le cardinal de Lorraine, et demeure à Ligny. 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email