BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


1874 - Un bébé élevé au lard ?


On connaît le goût lorrain pour le lard (et la célèbre réplique vosgienne « Tu préfères ton père ou ta mère ? » - « J'aime mieux le lard ! ») ; mais ce qui est surprenant dans l'extrait ci-dessous est que les médecins dissertent sur l'usage de la fougère dans le traitement du tænia... sans paraître le moins du monde étonnés que, le patient du docteur Charles-Justin Spire n'étant déjà qu'un enfant de treize mois, « depuis l'âge de cinq semaines l'enfant mangeait du lard cuit ».


Bulletin général de thérapeutique.
T.86 - 1874

SOCIÉTÉ DE THÉRAPEUTIQUE
Séance du 10 juin 1874; présidence de M. MOUTARD-MARTIN.

Du traitement du tænia. - M. Constantin PAUL signale à la Société l'observation publiée dans la Revue médicale de l'Est (1) par M. Spire (de Blamont). Il s'agit dans ce fait d'une enfant de treize mois, ayant un tænia qui fut expulsé après l'administration de 1 gramme d'extrait éthéré de fougère mâle et 5 grammes de poudre de fougère à prendre en six fois, à dix minutes d'intervalle 10 grammes d'écorce de racine de grenadier avaient été administrés auparavant sans aucun résultat.
M. Paul appelle l'attention de la Société sur les deux points suivants : sur la dose très considérable d'extrait éthéré de fougère employé dans ce cas, et sur la fréquence du tænia chez les enfants auxquels on fait prendre de la viande crue; dans le fait qu'il a cité, depuis l'âge de cinq semaines l'enfant mangeait du lard cuit.

Pour M. LIMOUSIN la dose de 1 gramme d'extrait éthéré de fougère mâle ne paraît pas exagérée; il a administré à un enfant de quatre ans, et avec succès, 4 grammes de cet extrait, qui, selon lui, n'est pas toxique.
M. MARTINEAU a vu cependant des accidents assez sérieux se produire chez un jeune homme de vingt et un ans, auquel il avait administré 4 grammes d'extrait éthéré de fougère.
M. CRÉQUY a depuis longtemps conseillé l'usage de capsules contenant chacune 50 centigrammes d'extrait éthéré de fougère et 5 centigrammes de calomel. Il unit ainsi l'anthelminthique avec le purgatif. Il donne jusqu'à 8 et 10 grammes d'extrait éthéré et n'a jamais observé d'accidents; ce traitement, appliqué par lui une douzaine de fois, ne lui a donné qu'un insuccès. Il faut que les capsules soient minces, car, sans cela, elles peuvent ne se dissoudre que dans un point plus ou moins éloigné de l'intestin et n'avoir ainsi aucune action sur le tænia.
M. DELIOUX DE SAVIGNAC croit qu'il faut, avant d'avoir recours à l'extrait éthéré de fougère mâle, employer les semences de citrouille, qui lui ont toujours donné d'excellents résultats.
Voici comment il opère : il fait une émulsion avec 60 à 80grammes de graines de citrouille décortiquées à laquelle il ajoute 50 à 40 grammes d'huile de ricin ; puis, deux heures après, il administre 60grammes d'huile de ricin.
M.TRASBOT dit que chez les animaux, et en particulier chez les chiens, les tænia sont très-fréquents, et que tous les moyens employés, écorce de grenadier, extrait éthéré de fougère mâle, kousso, sont tous efficaces ; il cite en particulier un mélange d'éther sulfurique et d'aloès qui donne d'excellents résultats.
Quant à l'alimentation comme cause du tænia, il faut distinguer la chair de bœuf de celle de cochon et de mouton ; la première ne contenant pas de cysticerques, il lui paraît difficile qu'elle puisse déterminer la présence du tænia .
M. DALLY croit qu'il ne faut pas exclure la chair de bœuf comme cause de tænia; dans l'étude qu'il a faite des Abyssins, il a montré que la fréquence du tænia était due à l'alimentation par la chair crue du bœuf.
M. DUJARDIN-BEAUMETZ est d'avis que dans le traitement du tænia il faut attacher, comme l'a fait remarquer M. Laboulbène, une grande importance au moment où l'on doit administrer le purgatif. Les anthelminthiques ne tuent pas le tænia, ils l'endorment, et il faut saisir le moment où le tænia n'est plus fixé à la paroi intestinale pour l'expulser au dehors par une purgation. Il reconnaît d'ailleurs que ce moment est fort difficile à bien fixer.
M. FÉRÉOL. ll est des cas où le tænia résiste, quelle que soit la méthode employée ; il a en ce moment sous les yeux un cas où neuf fois il a fait des tentatives qui toutes ont été infructueuses ; le tænia s'est toujours reproduit. Il a essayé ainsi tous les anthelminthiques en usage et s'est efforcé de suivre les indications posées par M. Laboulbène pour l'administration du purgatif. Tout a échoué.
M. Constantin PAUL croit aussi que dans bien des cas il est fort difficile d'obtenir l'extraction complète du tænia. Il cite cependant un remède qui donne à Genève, où le bothriocéphale est si fréquent, d'excellents résultats : ce sont les pilules de Peschier, faites avec de l'extrait éthéré obtenu avec des bourgeons frais de fougère mâle. Ces pilules s'administrent ainsi : la veille on met le malade à la diète lactée, puis on administre les vingt pilules en deux doses. Ce médicament produit des coliques très-vives.
M. BLONDEAU rappelle que dans le Traité de thérapeutique de Trousseau et Pidoux on trouve tout au long le traitement préconisé par M. Laboulbène.
A propos du bothriocéphale, il signale le fait suivant qui lui a été communiqué par M. Potain. Il s'agit d'une famille où l'on avait observé la présence de ce vers. Cette famille n'avait jamais voyagé et surtout elle n'avait jamais été en Suisse. En cherchant la cause de ce fait, on reconnut que le domestique était Suisse et avait depuis longtemps un bothriocéphale.
M. LEGROUX a vu un fait analogue. Il s'agit d'une dame qui avait contracté en Suisse le bothriocéphale; revenue à Paris, elle sous-loua une partie de son appartement à un monsieur qui, n'ayant jamais voyagé, fut au bout d'un certain temps atteint aussi par le même cestoïde,

(1) Revue médicale de l'Est, 1er juin 1874, p. 415.


Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email