BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Déportation 1943


Il convient de compléter nos articles Déportation à Blâmont et Déportation - 13 avril 1944 - Convoi n° 71 pour Auschwitz, par l'évocation de Marguerite Hirtz, née Vormus, dont le nom ne figure ni sur le monument aux morts communal, ni sur la plaque apposée au cimetière juif.

Marguerite Suzanne Vormus, est née le 21 novembre 1894 à Blâmont, fille de Jules Vormus négociant, et Alise Godchot.
Elle épouse à Dijon le 29 mai 1920 Maxime Lazare Hirtz (né le 23 août 1885 à Reims), représentant de commerce, et ils habitent Paris (14 rue des Quatrefages, Paris Vème).

Elle est arrêtée à Paris le 5 septembre 1942, avec son mari et leur fille Odette Virginie (née le 14 août 1923 à Reims). La famille est transférée au camp de Drancy, où décède Maxime Lazare le 18 janvier 1943. Puis Marguerite et sa fille sont déportées de Drancy par le transport n° 48 (1000 déportés dont 151 enfants) vers le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau le 13 février 1943 (en 1945, il ne restait en vie que 12 déportés de ce convoi).
L'arrêté du 1er février 2013 porte apposition de la mention « Mort en déportation » sur les actes et jugements déclaratifs des décès de Marguerite et Odette Hirtz, et indique la date du 18 février 1943 à Auschwitz (Pologne), ce qui signifie qu'elles ont fait parti des 689 victimes gazées dès l'arrivée au camp.


Nous soumettons aussi à nos lecteurs pour recueillir toute information complémentaire, le cas de Marguerite Wild, qui laisse supposer que notre liste des arrestations du 13 août 1943 serait incomplète.
En effet, selon différentes sources, Marguerite Wild, serait née Becker, le 16 décembre 1887 à Saverne ou Schweighouse ? (Elle ne figure cependant pas dans les registres de ces communes. Est-ce une petite commune avoisinante ?).
Elle habitait 2 rue du Moulin à Blâmont (Synagogue ?... ce qui pourrait indiquer qu'il s'agit simplement d'un refuge temporaire), lorsqu'elle est arrêtée le 13 août 1943 et conduite au camp d'Ecrouves. Elle est transférée à Drancy le 11 octobre 1943, où elle arrive le 12 octobre 1943 sous le matricule n° 6270 : elle y dépose la somme de 400 francs (reçu n° 29 carnet n° 9). Après cette date, on perd sa trace.

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email