BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

 


Edmond Joseph Vigneron (1874-1916)
 


Concernant le capitaine Vigneron, natif de Blâmont et décédé en 1916, il existe deux fiches au ministère des armées:

  • Edmond Joseph VIGNERON
    Né le 13 août 1874 à Blâmont
    Commandant au 22ème artillerie, décédé le 19 avril 1916 à l’Hôpital mixte de Bar-le-Duc, de maladie aggravée.
    Domicilié à Versailles

Et sur la seconde fiche, les différences suivantes :

  • Chef d’escadron du 22ème régiment d’artillerie
    Décédé de maladie contractée en service
    Domicilié à Baccarat

Son nom figure sur
- le monument commémoratif de l’école polytechnique,
- le monument aux morts de Baccarat.
- le monument aux morts de Versailles
- le livre d’or de Baccarat
- le livre d’or de Reims

Edmond Joseph Vigneron est né à Blâmont le 13 août 1874, fils de Joseph Marie Vigneron (brasseur à Blâmont) et de Joséphine Volff. Après le décès de son père (alors limonadier), sa mère continue la profession de limonadière à Montigny.
Polytechnicien de la promotion 1894,engagé volontaire pour 3 ans le 15 octobre 1894 (Paris Vème), admis dans l’artillerie en 1896, il épouse Angèle Marie Clémence Marvaud à Toulouse le 27 septembre 1900.

Chevalier de la Légion d'Honneur, par arrêté du 10 avril 1915 : « M. Vigneron (E. -J.), capitaine directeur du service automobile d'une armée : a mis sur pied le service automobile d'une armée. S'est donné à cette tâche avec un dévouement inlassable, y a fait preuve d'un esprit de méthode et d'organisation remarquable et a obtenu des résultats excellents ; a permis à ce service de ravitailler l'armée en vivres et en munitions sans que rien ne fit défaut pendant les journées difficiles de fin août et de commencement de septembre »
Mais si le dossier de la chancellerie l’indique bien « capitaine directeur du service automobile d’une armée », il ne porte que les initiales E.J. ; suite à une demande de renseignements du 2 juillet 1925, la direction de l’artillerie du ministère de la guerre indique ne pas le connaître, mais signale l’existence d’un capitaine Vigneron Joseph, décédé le 1er décembre 1915. Il s’agit cependant d’une erreur puisque ce Joseph Vigneron est né à Louvigny le 23 mai 1853 et non à Blâmont.

Vigneron meurt de fatigue et de surmenage suite à l’organisation du ravitaillement en févier 1916 sur la Voie Sacrée durant la bataille de Verdun, où il commande les unités automobiles de la 2ème et 3ème armée.
Citation : « Officier d’une énergie rare et d’une activité inlassable. A puissamment organisé le service automobile de l’armée. Terrassé par la maladie au moment où l’on demandait à ce service l’effort maximum, est demeuré à son poste jusqu’à ce que la mort vienne le frapper. »

Son épouse étant domiciliée à Baccarat, l'acte de décès y a été transmis, mais le dernier domicile connu est Versailles.

Le registre d’état civil de la commune de Blâmont renferme une transcription de l’acte dans les décès de 1920 :
« Extrait du registre des actes de décès de la ville de Bar-le-Duc, le dix neuf avril mil neuf cent seize […] heures trois quart du soir est décédé à l’hôpital militarisé, Edmond Joseph Vigneron né à Blâmont (Meurthe) le treize aout mil huit cent soixante quatorze, commandant au vingt deuxieme régiment d’artillerie chef du service automobile des deuxieme et troisieme armées, chevalier de la Légion d’Honneur, fils de Joseph Vigneron et de Joséphine Volf. Sans autres renseignements, époux de Marie Marvaud. Mort pour la France. Dressé le vingt août mil neuf cent seize quatre heures du soir sur la déclaration de Eugène Collin, soixante six ans, employé, et de Georges Vigo, cinquante quatre ans, secrétaire adjoint de la mairie demeurant à Bar-le-Duc qui, lecture faite, ont signé avec nous, Nicolas Edouard Husson, adjoint au maire de Bar-le-Duc, officier de l’état civil par délégation. Suivent les signatures. Pour expédition conforme délivrée le deux juillet mil neuf cent seize, […] de l’article 80 du code civil. Le maire. Signé : E. Husson adj. Vu pour légalisation de la signature de M. Husson, adjoint au maire de la commune de Bar-le-Duc. Bar-le-Duc, le 16 septembre 1916. Pour le Préfet de la Meuse, conseiller de Préfecture délégué signé : illisiblement. Transcrit le huit novembre mil neuf cent vingt. […] Par nous Charles Bentz chevalier de la Légion d’Honneur maire de Blâmont. »

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email