BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Saint-Martin - Chapelle de Notre-Dame-de-Lorette
Voir aussi Cinq pèlerinages dans le Blâmontois (4/5)


Située sur la commune de Saint-Martin, sur une colline entre Saint-Martin et Chazelles (voir les différentes cartes en bas de page), la chapelle de Notre-Dame de Lorette est d'origine obscure mais très ancienne :

Le département de la Meurthe - Henri Lepage -1843

Saint Martin [...]
Il existe, sur le sommet de la côte dite de la Chapelle, voisine de ce village, une chapelle de Notre-Dame-de-Lorette, dont on ne connaît pas l'origine. Néanmoins, on attribue son érection à un général qui, pendant les guerres du XIVe ou du XVe siècle, campé sur cette côte, promit à la Vierge de lui ériger une chapelle s'il remportait la victoire. Ce qui paraît donner quelque vraisemblance à cette tradition, c'est qu'en plantant des vignes sur ce coteau, il y a trente ans environ, on découvrit, enfouis en terre, des armes et des ossements humains. Vers 1770, un nommé François Chalat, de St. Martin, voulant se retirer du monde, se fit bâtir un ermitage a côté de la chapelle qu'avait élevée le général après sa victoire. Cet ermitage fut occupé par des ermites jusqu'en 1793. A cette époque, il fut détruit aussi bien que la chapelle. Mais, au rétablissement du culte, les habitants de St.-Martin relevèrent cette dernière, par corvées, sur des proportions bien moins grandes que celles de la chapelle primitive. C'est aujourd'hui un lieu de pèlerinage assez fréquenté, surtout à la première communion ; les enfants y viennent de toutes les paroisses environnantes.

On la retrouve citée dans de nombreux ouvrages relatant l'histoire de Saint-Martin.

Dictionnaire statistique du Département de la Meurthe - E. Grosse - 1836

SAINT-MARTIN, village situé sur la rive droite de la Vezouze, au revers d'un coteau, à 8 kil. au s. o. de Blâmont, chef-lieu du canton, à 22 à l'E. de Lunéville, chef-lieu de l'arrond., et à 52 au S. E. de Nancy. Pop.: 340 indiv., 34 élect. comm., 10 cons. mun., 63 feux et 52 habitations. Terril. : 487 hect. cadast. et imposables, dont 272 en labours, 98 en prés, 33 en bois et 10 en vignes, dont les produits exquis et délicats sont très-recherchés aujourd'hui. Mes. de Nancy; les lettres viennent par Blâmont.
Il y a un moulin, sur le ban de St.-Martin, et une chapelle dédiée à la Ste.-Vierge, dans un site fort agréable, à l'ombre d'une forêt et sur une éminence où l'oeil plonge au loin, sur un paysage enchanteur. On ne connaît pas l'époque où ce village a commencé, mais il est certain que son origine est reculée, comme on le voit par l'église qui est bâtie dans un style gothique très-ancien. Il est probable que c'était un domaine des sires de Blâmont, qui passa ensuite aux ducs de Lorraine. St.-Martin faisait partie de bailliage de Blâmont, généralité et parlement de Nancy, avec les coutumes de la province. La paroisse était du diocèse de Metz; mais aujourd'hui c'est une succursale qui a Chazelle pour annexe. Ce dernier village est nouvellement construit, dans un pays fertile, mois un peu désert. Son territoire est fort étendu, et il formait une dépendance du marquisat de Grandseille.

Mais il est difficile de définir son aspect au fil des destructions, reconstructions, les seules images connues étant 

Chapelle Notre-Dame de Lorette
Entre les deux guerres


Après la seconde guerre mondiale 

Chapelle Notre-Dame de Lorette
Etat actuel (photographie du 15 août 2011)


La chapelle Notre-Dame-de-Lorette fait toujours partie des lieux de pèlerinage de Lorraine, notamment le 15 août.

Dictionnaires topographiques de la France - Henri Lepage - 1862

NOTRE-DAME-DE-LORETTE, chapelle (et ermitage), Cne de Saint-Martin. On y va en pèlerinage pour la migraine et les maux d'yeux.

Mémoires de la Société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain - 1872

Notre-Dame de Lorette, paroisse de Saint-Martin. L'ermitage et la chapelle furent détruits en 1793; mais cette dernière a été reconstruite depuis, et elle est le but d'un pèlerinage assez fréquenté.

Annales de l'Est - 1910

M. l'abbé Dedenon a fait, dans une brochure, l'histoire de cinq pèlerinages de la région de Blâmont (1) : Notre-Dame de Bonnefontaine à Domjevin (2), Notre-Dame de Bon-Secours à  Fricourt (2), Notre-Dame des Ermites à Avricourt (2), Notre-Dame de Lorette à Saint-Martin (2), Notre-Dame de la Délivrance à la Grande-Haye. Le travail de M. l'abbé Dedenon est un simple livre de vulgarisation, où l'on ne trouve qu'un petit nombre de renvois aux documents ou aux ouvrages consultés
(1) DEDENON (Chanoine A.), Cinq pèlerinages dans le Blâmontois. Nancy, ancienne imprimerie Vagner, v-55 pages.
(2) Meurthe-et-Moselle, Lunéville, Blâmont.


Après la première guerre mondiale, le Capitaine Ségaux, de la 7ème compagnie (2ème bataillon) du 37ème régiment d'infanterie territoriale, a fait apposer cette plaque :
« Hommage reconnaissant à N-D de Lorette pour son insigne protection accordée sur cette colline à la 7ème compagnie du 37e territorial dans la nuit du 6 avril 1915 au cours d'un violent bombardement d'artillerie.
Capitaine Ségaux »
 

 Plaque apposée sur la Chapelle Notre-Dame de Lorette

Sans doute le capitaine Ségaux a-t-il commis une légère erreur de date, puisque le journal de marche et d'opération du 37ème régiment d'infanterie territoriale indique au 6 avril 1915: « La 7ème compagnie est en réserve à Fréménil ; elle est employée aux travaux ».
Mais le même JMO indique au 7 avril 1915 :
« 2e bataillon : A 20 h 30, la 7e Cie qui se trouve à l'est de Saint-Martin, Bois de la Chapelle et Bois d'Albe, subit un bombardement de courte durée ».

Lettre publiée dans La Croix - 1er mai 1915 :
« De Notre-Dame de Lorette
Mon cher frère,
Me voici de nouveau au pays des marmites, et depuis quarante-huit heures je n'ai rien reçu ; les Boches ont tourné la gueule de leurs canons dans une autre direction. Je n'ai pas revu sans émotion les parages où, grâce à la Sainte Vierge, ma compagnie a été épargnée. J'ai vu les gros trous, les arbres fauchés, les branches brisées, les morsures faites par les éclats, et plus je vois, plus je rends grâce à Notre-Dame de Lorette.
La chapelle de Notre-Dame de Lorette a été détruite il y a quatre mois par le bombardement boche, mais la Vierge Sainte est toujours et m'a miraculeusement sauvé. Plus tard, nous viendrons en pèlerinage dans son sanctuaire reconstruit et je te ferai constater qu'il y a eu un vrai miracle. On ne conduit pas 250 hommes sous un bombardement en arrosage de 77 et 105, même de 155, sans écoper tant soit peu ; moi, rien.
Je viens de cueillir quelques violettes sur le front et je te les envoie avec émotion.
Capitaine S. »


Carte de Cassini (entre 1754 et 1769)
Carte d'Etat major (levée entre 1818 et 1860) :
Carte 1918 (du journal de marche et d'opération du 60ème Régiment d'infanterie)

Carte IGN actuelle :

 

Rédaction : Thierry Meurant

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email