BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Département et communes de la Meurthe - Henri Lepage (M)

Mignéville - Montreux


Le Département de la Meurthe - Henri Lepage - 1843

MIGNEVILLE (MEGINEVILLE), village des anciens duché de Lorraine et évêché de Metz, sur la Blette, à 55 kilom. S.-E.-E. de Nancy, 25 S.-E.-E. de Lunéville, chef-lieu de l'arrond., 12 N. de Baccarat, chef-lieu du canton. Pop. : 344 hab., 34 élect. cens., 10 cons. mun., 72 feux. Nombre d'enfants : 80 en hiver, 52 en été. Surf. territ. 570 hect. en terres lab., 48 en prés, en vignes, 86 en bois, en orge 16. L'hectare semé en blé et seigle, peut rapporter 15 hectol., en avoine 12. Chevaux, vaches et porcs. Culture des céréales et des pommes de terre et de la betterave. Le sol est très-propre à la luzerne, qui est d'une grande utilité pour les bestiaux. Moulin à grains. Lettres par Blâmont.
Anc. pop. : 1802, 160 hab., 36 feux; 1822, 260 hab., 60 feux. - Anc. div. : 1594, bail. et comté de Blâmont; 1756, juridiction, subdélégation et gén. de Vic; 1790, canton d'Ogéviller, dist. de Blâmont. -: Spir. : Dio. de Metz.
Ce village fut compris d'abord dans le duché de Lorraine, puis dans l'évêché de Metz : les Archives n'en parlent pas.
L'église a été construite dans le milieu du siècle dernier. Au sud, à 6 ou 700 mètres du village, est un lieu appelé la Haie-du-Château. où l'on trouve les ruines d'une espèce de tour carrée, dont les côtés, qui paraissent réguliers, ont 16 à 17 mètres de longueur. On n'en voit plus que les fondations assez bien conservées. La. tradition prétend que c'était une maison de Templiers. Il existe, au nord du village, une fontaine où venaient autrefois boire les fiévreux pour obtenir leur guérison.

Les communes de la Meurthe - Henri Lepage - 1853

MIGNEVILLE. Les Archives ne font pas mention de celle commune ; on lit seulement, dans les comptes du domaine de Blâmont, à la date de 1634: « Les habitants de Mignéville doivent, comme ceux de Montreux et Nonhigny, venir en armes à Blâmont toutes et quantes fois que l'on y fait justice.
« Lorsqu'il intervient appel des gens de la justice dudit Mignéville, ils interjettent pardevant es sieurs prévôt et gens de la justice de Blâmont, qui a droit d'en juger en second ressort. »
Mignéville a été érigé en succursale en 1802, avec Montigny pour annexe.
Patron, saint Georges.


Le Département de la Meurthe - Henri Lepage - 1843

MONTREUX, village de l'ancien duché de Lorraine, dans une plaine, à 61 kilom. S.-E.-E. de Nancy, 51 E. de Lunéville, chef-lieu de l'arrond., 7 S.-S.-E. de Blâmont, chef-lieu du canton. Annexe de Nonhigny. Pop. : 238 hab., 24 élect. cens., 10 cons. mun., 64 feux. Nombre d'enfants : 40 en hiver, 12 en été. Surf. territ. : 372 hect.; 212 en terres lab., 84 en prés, 69 en bois. Moulin à grains. Lettres par Blâmont.
Anc. pop. : 1710, 22 hab., 3 gar.; 1802, 215 hab., 43 feux; 1822, 250 hab., 60 feux. - Anc. div. : 1594, fief, bail. de Blâmont; 1710, prév. de Blâmont, bail. de Lunéville; 1751, bail. de Blâmont, maît. de Lunéville, gén. de Nancy, cout. de Lorraine; 1790, canton de Badonviller, dist. de Blâmont. - Spir. : Doy. de Deneuvre, dio. de Toul.; 1778, év. de Nancy.
Cette commune n'a rien de remarquable.
MONTREUX (RUISSEAU DE), ou DU BOIS-COUPE. Il a sa source sur le territoire de Montreux, passe sur celui de Nonhigny et se jette dans le Vacon après un cours de 2,800 mètres.

Les communes de la Meurthe - Henri Lepage - 1853

MONTREUX. Au mois de juin 1307, Renaud de Bar, évêque de Melz, donne à Jean, comte de Salm, et à Henri, comte de Blâmont, des lettres d'indemnité pour le cautionnement qu'ils avaient fait pour lui, d'une somme de 500 livres chacun, envers Thiébaut, duc de Lorraine, à qui il avait promis de rebâtir le château de Montreuil. L'évêque, occupé d'autres démêlés, ne se mit pas en devoir de remplir cette promesse, car, au mois de mai 1308, le duc de Lorraine fut forcé de réclamer l'exécution du traité, et, sur sa sommation, Renaud et Jean de Bar, son frère, s'obligèrent de rebâtir ce château pour la Saint-Martin prochaine, dans le même état où il était lorsque l'évêque de Liège l'avait fait abattre. (H. M.)
En 1401, Henri de Barbas, écuyer, donne à Olry de Blâmont 5,000 écus à prendre sur Herbéviller, Nonhigny et Monsteruel.
En 1413, le même Henri de Barbas, bailli de Vosges, déclare tenir en fief d'Henri, seigneur de Blâmont, l'étang que celui-ci lui a permis de faire entre Nonhigny et Monteruel. (T. C. Blâmont fiefs.)
Le 27 juin 1452, Androuin de Barbas, écuyer, donne son dénombrement au seigneur de Blâmont pour la ville de Montereuil, l'étang près de ce lieu, etc. (T. C. Blâmont 2.)
On lit dans les comptes du domaine de Blâmont à la date de 1634: « Les habitants de Montreux et ceux résidant à Nonhigny en la seigneurie de M. de Barbas, sont censés francs alleus, mouvant néanmoins du comté de Blâmont et comme tels obligés de venir en armes audit Blâmont, y étant mandés par le prévôt dudit lieu toutes et quantes fois que l'on y fait justice, pour quoi l'on doit à chacun deux miches de douze onces chacune.
« La justice de Blâmont connait des actions des gens de la justice de Montreux, comme aussi des difficultés qui pourraient souldre à cause des droits seigneuriaux. »
Au commencement du XVIIIe siècle, la terre de Montreux et le fief de Barbas appartenaient, du chef de Nicole Mauljean, son épouse, à Henri Soüaila-Fontalar, seigneur de Laire, qui en fit ses foi et hommage le 11 janvier 1700.
« Le village de Montreux, dit l'Etat du temporel des paroisses (1710), est composé de 114 habitants, 2 veuves et une fille. C'est une paroisse exempte de la juridiction de l'Ordinaire; elle est district de l'abbaye d'Etival. L'abbé de ce monastère est collateur de la cure, à laquelle il institue et où il est, comme à Etival, quasi évêque.
« M. de Laire est seigneur haut justicier, moyen et bas; il a des officiers qui exercent la justice, et dont les appellations vont au bailliage de Lunéville.
« Nonhigny, qui est de la principauté de Salm, est une annexe de Montreux... Le fief dit les Grandes-Hayes ou la Grande-Haye, est aussi de cette paroisse. Ce fief, qui appartient à M. Doridan, lieutenant au bailliage de Bruyères, a son ban et son finage particulier; il y a 3 habitants. »
Montreux a été érigé en succursale en 1802.
Patron, l'Assomption de la sainte Vierge.
 

  

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email