BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Malheurs de la Lorraine - 1635-1653


La Charité de saint Vincent de Paul en Lorraine : 1638-1647
Abbé J.-F. Deblaye
1886

Lunéville, étant place de guerre d'une certaine importance, eut, avec les localités de sa dépendance, une large part dans les calamités publiques de cette époque. On le comprendra par ces quelques notes, empruntées aux inventaires sommaires des archives de la Chambre des comptes de Lorraine :

« 1635. Remontrances du comptable portant que la pluspart des habitants du village d'Azerailles se sont absentés, à cause des courses, logements et mauvais traitement des soldats ; - réductions accordées au fermier des amendes à cause des guerres. »
« 1636. Ruine causée par les gens de guerre campés auprès du château de Lunéville pendant l'armée du duc d'Angoulême et du maréchal dé la Force ; - les armées n'avaient bougé des environs, passé et repassé diverses fois, tellement que les chemins étaient inaccessibles, et la pluspart des habitants morts. »
« 1637. Le village de Jaucourt est entièrement brûlé; il n'y a aucun tavernier à Moncel, Rehainviller, Azerailles, Flin, Hériménil, Chanteheux, etc. »
« 1642. Depuis sept à huit ans, on n'a tiré aucune chose des cens dus au Domaine, tant à causes des guerres et misères du temps, que pour être les maisons qui en sont chargées et les héritages incultes et sans tenanciers, étant ceux qui les possédaient ci-devant., décédés pour la pluspart. »
« 1644. Les lieux habités de la recette de Lunéville ont été réduits en un misérable et pitoyable état par les cavaliers du régiment d'Haussonville, en décembre de cette année. Nombre des conduits: à Lunéville, 30; à Emberménil, 4; à Xermaménil, 2; à Glonville, 1; etc. ».
« 1645. A Verdenal et à Mont, il n'y a qu'un habitant avec le maire, aucun à Moncel, pour être le village brûlé en partie, ruiné et démoli; aucun habitant à Badménil. Hériménil est inhabité. »
« 1642-1645. Depuis Bien longtemps, comme présentement, il n'y a eu aucun habitant que trois habitants à Mehoncourt - Depuis 1643, il n'y a eu à Azerailles que deux habitants avec le maire, les autres ayant quitté ledit lieu pour aller mendier en France et ailleurs, ledit village ayant été brûlé presqu'entièrement par les gens de guerre. »
« 1646. Les habitants de Flin, à part deux, ont abandonné ledit village, à cause des guerres et quartiers d'hiver; celui-ci a même été brûlé par les gens de guerre; - à Xousse, seulement deux pauvres habitants; - à Glonville, un conduit; à Viller, 4: à Flin et à Emberménil, chacun deux; à Serres 6, à Blainville, 4 ; - Marainviller et Jolivet sont déserts. »
« 1647-1648. A Bénaménil, deux pauvres hommes fort nécessiteux; à Azerailles, quatre pauvres hommes qui ne font le labourage qu'à force de bras, pour n'y avoir aucune charrue. »
« 1652-1653. A Laneuveville-aux-Bois, Emberménil, Azerailles, Flin, Verdenal et Mehoncourt, il ne s'est rien payé pour la pauvreté des lieux : Jolivet et Marainviller sont déserts. »
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email