BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

Accès à la rubrique des textes concernant 1914-1918

1915 - 71ème Bataillon de Chasseurs à pied


Historique du 71e bataillon de chasseurs à pied
Librairie Chapelot (Paris)

Secteur Croismare - Marainvillers - Emberménil - La Neuville

Le 17 janvier 1915, le bataillon relève le 50e B. C. P. dans le secteur de Croismare - Marainviller. Le 24, la ligne est avancée de trois kilomètres. Dans la-nuit du 25, le lieutenant Duménil part en reconnaissance vers Emberménil et renouvelle son exploit du 23 octobre. Au moment où il aborde le village, une sentinelle ennemie l'aperçoit et alerte la garnison du poste, qui, établi dans une maison voisine, ouvre un feu nourri.
Le lieutenant Duménil se précipite seul dans la maison; les Allemands, déconcertés par tant d'audace, se rendent. Il fait huit prisonniers de sa main. Les autres postes fuient dans les vergers.

« Le 71e B.C.P., écrit le général commandant le 2e C.D.R. vient à nouveau de se distinguer dans une reconnaissance sur Emberménil. Je vous prie de donner en exemple aux troupes sous vos ordres les officiers et les unités qui ont exécuté de semblables coups de main. »
Le bataillon organise le secteur, tranchées, boyaux, réseaux de fil de fer. Le front, en général calme, s'anime parfois de rapides coups de main, ou de rencontres de patrouilles.
Le 26 mars, au cours d'une action sur tout le front de la forêt de Parroy, la 9e compagnie (capitaine Duclos) engage un dur combat et perd une quarantaine de chasseurs, tant tués que blessés. Les éclaireurs du bataillon (adjudant Narré) capturent un poste ennemi. La belle conduite des éclaireurs du bataillon et de la 9e compagnie leur vaut les félicitations du général Humbert, commandant le détachement de l'armée de Lorraine.
Le village d'Emberménil change plusieurs fois de mains. Occupé de nouveau par la 8e compagnie (capitaine Paillard) le 18 juin, il reste en notre possession.
Le 27 novembre 1915, la 74e division quitte le secteur. Au cours d'une marche, le 71e visite les champs de bataille d'août et de septembre 1914. Grand'halte à Doncières. Il y a plus d'un an, le bataillon livrait là ses premiers combats.

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email