BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Pouillé scolaire - Diocèse de Metz
(notes renumérotées)


Mémoires de l'Académie de Stanislas
1882

Pouillé scolaire ou inventaire des écoles
dans les paroisses et annexes de l'ancien diocèse de Metz avant 1789 - de 1789 à 1833

Par M. Maggiolo

I. Le plus important, le premier des suffragants de l'archevêché de Trêves, le diocèse de Metz, à son origine, représente la cité gallo-romaine des Mediomatrici. Ses limites sont, au nord, le diocèse de Trêves (civitas Trevirorum) ; à l'est, le diocèse de Strasbourg et la province ecclésiastique de Mayence; au sud, le diocèse de Toul (civit. Leucorum) ; à l'ouest, le diocèse de Reims (civit. Remorum)y et le diocèse de Verdun (civit. Virodunum). Les invasions, les guerres de religion, les épidémies déterminent de fréquents changements dans le nombre des paroisses et leur répartition dans les archiprêtrés. En 1544, le diocèse comprend 4 archidiaconés (Metz, Marsal, Vic, Sarrebourg), 22 archiprêtrés, 548 paroisses ou annexes. En 1607, les 4 archidiaconés ne comptent plus que 20 archiprêtrés et 469 paroisses. Sarrebourg n'a plus que 4 archiprêtrés grandement mutilés; les hérétiques occupent les autres; 16 paroisses de celui d'Hornebach n'ont plus de curé, « Defecerunt a fide. » En 1767, il y a 596 paroisses ou annexes.
II. Le traité de Munster (1648) réserve les droits de l'archevêque de Trêves sur l'évêché de Metz, qui comprend, dans les duchés de Lorraine et de Bar, 8 bailliages (Château-Salins, Nomeny, Bitche, Sarreguemines, Dieuze, Lixheim, Fénétrange, Thiaucourt), et une partie des bailliages de Nancy, de Lunéville, de Blâmont, de Pont-à-Mousson, de Saint-Mihiel, de Briey, de Bouzonville. Placé, en 1790, dans l'arrondissement métropolitain de Reims, le diocèse devient, en 1802, suffragant de l'archevêché de Besançon; il comptait, en 1870, 4 archidiaconés, 24 archiprêtrés, 614 paroisses ou annexes. En 1880, il compte 4 archidiaconés, 34 archiprêtrés, 614 paroisses ou succursales, en plus 7 chapelles vicariales, 2 annexes vicariales, 52 annexes, avec binage. Sa population officielle est de 471,464 habitants répartis en 746 communes.

PREMIÈRE PARTIE
Index des sources consultées. - Leur importance relative.

CHAPITRE I.
ARCHIVES.

1. Archives du département de Lorraine, à Metz. - Les séries G. et H. renferment de précieux renseignements pour l'histoire des écoles, des abbayes, prieurés, maisons- Dieu, congrégations d'hommes et de femmes, séminaires (G. 1,441-1,903) ; des églises paroissiales (G. 1,904-2,515). Le 12 septembre 1793, on a détruit, en grand nombre, des nobiliaires et des registres de comptabilité des églises. Le fonds de l'intendance n'est pas complètement exploré; il n'y a ni procès- verbaux d'adjudications, ni devis de constructions d'écoles, ni rapports des subdélégués. Le duc Charles, à la requête du cardinal de Guise, 4 décembre 1571, autorise les archiprêtres et doyens ruraux à faire la visite des paroisses; les procès- verbaux qu'ils ont dressés sont disséminés dans les liasses des divers fonds. Les rapports sur l'aptitude des élèves des collèges et séminaires, les états nominatifs des boursiers, les certificats de bonne conduite et d'études des élèves, les demandes d'admission, les lettres y relatives, et surtout les procès- verbaux d'examen pour la réception dans les communautés de femmes, offrent, de 1638 à 1789, des renseignements du plus haut intérêt.
La série G. (16, 17, 18, 19) comprend 4 pouillés, de 1402 à 1767; celui de 1767, rédigé par Ph. Colson, chantre et régent de Saint-Privat, contient l'indication des paroisses avec mention et nom des curés (G. 115-145); installation du collège ; requêtes et suppliques des catholiques et des réformés au duc d'Epernon, au roi, 1605 à 1644 (G. 510); 1687, lettre de l'évêque à Louvois pour que les « nouvelles converties ne soient pas obligées de passer leur vie dans un couvent, mais rendues à la liberté, après un séjour de 6 mois ». De 1789 à 1804, les documents sont conservés avec soin ; on y trouve des inventaires, des procès - verbaux de vente des monastères, des maisons d'école, des actes des jurys d'instruction, etc., etc.
2. Archives municipales. - L'évêque Bertram, au, XIIe siècle, autorise chaque paroisse à posséder une arche (arca), coffre en bois bardé de fer, pour y enfermer les chartes, les titres et les registres. Le cabinet des manuscrits de la bibliothèque possède, sous le titre de Pouillé général et raisonné du diocèse, un recueil in-folio de 663 pages provenant de la collection de D. Tabouillot (1760); - 2 porte-feuilles, in-folio ; - des cartons remplis de pièces relatives aux écoles; - des registres des actes de l'état civil (baptêmes, mariages, décès), - de la comptabilité des fabriques (G. 550 à 843), - des hôpitaux, bureau des pauvres (G. 309 à 320), - des collèges, des écoles, des églises réformées (G. 940 à 1,121), Les délibérations relatives aux institutions scolaires de la ville (1789 à 1870) sont nombreuses et bien classées.
3. Archives de Meurthe-et-Moselle. - L'état du temporel (B. 297.) m'a fourni, pour les archiprêtrés de Mousson, de Nomeny, de Gorze, de Sarrebourg, des données statistiques sérieuses. Un registre n° 11 (B. 298) indique l'état des prieurés et bénéfices du diocèse; j'y ai compté les signatures des notables sur les procès- verbaux et aussi celles des miliciens désignés par le sort, de 1751 à 1754 (B. 253).
Trésor des chartes, layettes de Sarbruch, déclaration des rentes et revenus des églises et collégiales de Saverden, de Sargueminde, de Dieuze, des abbayes et chapitres sous les bailliages d'Allemagne et pays Saulnois, à la fin du XVIe siècle; - fonds de la collégiale de Fénétrange, - des abbayes de Salivai, de Haute-Seille, des prieurés de Salonne, de Viviers, de Chasnoy. - Le fonds de l'intendance est riche : éducation publique (G. 314), enquête de 1779, rapports des subdélégués de Château-Salins, de Nomeny, de Bitche, de Sarreguemines, de Bouzonville, de Dieuze, de Blâmont, de Saint-Mihiel et de Briey. Je n'ai pas encore trouvé les rapports des subdélégués des autres bailliages, mais j'ai dépouillé les registres et les liasses contenant les délibérations, tableaux, procès- verbaux d'examen, actes des jurys, etc., etc., relatifs à l'instruction publique, dans les districts de Château-Salins, Dieuze et Sarrebourg, de 1789 à l'an IV.
4. Archives des communes. - Comme aux diocèses de Toul et de Verdun, la mine est féconde; il y a des registres dont l'exploration est pénible, dispendieuse, dans les communes devenues allemandes ; il me faudra du temps et de nombreux voyages pour compléter les renseignements acquis.

CHAPITRE II.
MANUSCRITS.

1. Chronique de Philippe de Vigneulle. [Mss. de la bibl. d'Épinal (1).] « En nom de Dieu, sans lequel nul ne peut faire ne dire chose qui soit de vallue... et à l'honneur de la noble cité et des bons Seigneurs et recteurs d'icelle, Phillippe, marchant et citain de Metz, entreprend de dire, traicter et raconter l'histoire de cette ville, anciennement chief du roiaulme d'Austrasie, qui maintenant est Lorraine. » Du XIe au XVIe siècle (1525), il n'oublie rien de ce qui concerne les églises, les monastères, les écoles ; il en donne la liste chronologique, ainsi que celle des maîtres échevins depuis 1170, « où fust faict et créé le premier maistre échevin, qui jamais fust en Mets » (1356). A l'occasion de l'entrée de l'empereur, reçu « à la grande église, avec grosse triumphe et mélodieuse noblesse de chantres et d'orgues », il donne l'état des monastères et leur ordre de préséance. - 1406. A la suite d'une mutinerie de la commune, 31 des plus mutins furent noyés au pont des Morts; dans la liste, je trouve plusieurs clercs : « le novel maistre Jehan et l'escripvain Darcy » : - 1475, 18 janvier. Cérémonie funèbre : « il y avoit tout devant 60 torches et les cordeliers, après les carmes, les augustins, les prescheurs, Saint-Clément, Saint-Symphorien, Saint-Arnould, Saint- Vincent, les curez et chappelains, les chanoines de Saint-Thiébaut, de Saint- Sauveur, ceux de la grande église, l'abbé de Justemont. » - 1481. Visite et réforme des monastères par l'évêque. - 1485 à 1491. Récits animés des jeux et représentations de théâtre. - 1499. « Les jeunes clercs, au palais de l'évêque, représentent une comédie de Térence, « dont on fust fort surpris. »
Philippe déclare qu'il « a quelque peu recueillis et réduits avec d'autres, les travaux d'un très éloquent hommey saige et entendu, Jehan Aubrion, l'escripvain, citain de Mets, qai a mis en mémoire une grande partie des choses advenues, de 1464 à 1500. » Il y a plusieurs manuscrits du « Journal de Jehan Aubrion, avec sa continuation par Pierre Aubrion, de 1465 à 1512. » La bibliothèque impériale à Vienne, celle de Sainte-Geneviève à Paris, celle d'Épinal en possèdent chacune un exemplaire, celle de Metz en a deux. On lit sur le folio de garde de l'un : « Ce manuscrit est pour être envoyé au R. P. Calmet, qui doit me rembourser 42l, que j'ai payé à l'abbé Leboeuf. »
Il m'a paru utile de comparer les récits des Aubrion et de Philippe avec ceux de Paul Ferry, dans ses observations séculaires, du doyen de Saint-Thiébaut, dans ses annales; la couleur, le ton, different, mais le fond est le même; partout, j'ai trouvé, ce que je cherchais, la trace des écoles, le nom des maîtres, leur influence sur les choses de l'intelligence.
2. J'ai consulté utilement, à Paris, des manuscrits relatifs à l'histoire de l'évêché de Metz, dont
plusieurs fort importants, savoir: à la bibliothèque de l'Institut : « 1539. Liber omnium beneficiorum civit. et dioec. Metensis » (331 Mss. de Godefroy) ; à la Bibliothèque nationale : « 1544. Copia extracta per me clerum episcopalem Met... a quodam polione » (n° 12,865). - 1642, Pouillé de l'évêché... ainsi rédigé par L. Machon, arch. du Port (n° 12,864). - 1606. « Tottus dioecesis paroch. eccles. et ann... in ultima visitatione a R. d. de Beschamps.., arch. Sarburgi et can. de mandato et commissione.,. Caroli aLotharingia cardin. facta » (n° 12,866); un cartulaire de l'évêché (fonds franc., 10,021); un cartulaire du chapitre (10,021); les constitutions de ce même chapitre (10,022); un obituaire de N.-Dame (10,025); un Synodus Metensis (13,763); des mémoires, des titres, des registres, des inventaires (nos 3,090 - 3,188 - 4,467 - 9,428 - 11,841 à 11,846 - 13,896 - 16,896 - 18,850 à 18,855 19,839).

CHAPITRE III.
IMPRIMES.

1. 1633. « Statuta Synodi doec. Met. a M. Meurisse. ..habita.. »
2. 1634. Histoire des évêques de Metz, par Meurisse(l vol. in-fol.), de 950 à 1200. Influence des évêques sur les écoles, institutions monastiques.
3. 1670. Histoire de la naissance, du progrès, de la décadence de l'hérésie, par Meurisse (1 vol, in-fol.). Ecoles protestantes, état des petites écoles et du collège, arrêts du roi...
4. 1671 - 1679 -1688. Synodes diocésains par Mg d'Aubusson de la Feuillade, imprimés par Brice. - 1699. Codex selectorum canonum eccl. Met. quos observari mandavit... Car. de Coislin,.. in Synodo Met. congregata, die mercurii 1e julii.
5. 1713. Rituale Metensis. 3parties in -4° (latin- français- allemand), « Registri seu libri in quibus describuntur... ea omnia quoe parochiam spectant... de scholis, de ludi-magistri.. . vita et moribus.. An scholoe magister, magistrave sint in pçirochia ? an docti et approbati ? quibus moribus ? an assidue scholis incumbant ? an pueri et puellae in eadem schola doceantur, an separatim ? an magister aliquam artem profiteatur, quae suo muneri non congruat ? an pueri mane et vespere Deum orent, sive in ecclesià, sive in schola ? an preces, caiechismum, modestiam, orthographiam edoceat..? an officio ecclesioe inserviat tunica talari et superpelliceo indutus ?... Quot sint pueri qui... scholas fréquentant, quot qui non fréquentant, etiam si idonei sint ut doceantur? An hieme vigilioe fiant ubi cum puellis et feminis viri et juvenes simul vigilent » Chaque année, le curé doit visiter toutes les familles de sa paroisse et s'informer si l'on prend soin de l'éducation des enfants.
6. 1726. D. Beaunier, Recueil chron. et topogr. des archevêchés et évêchés de France (2 vol. in-4°, Paris).
7. 1752. Dom Calmet, Hist. de Lorraine (7 vol in-fol.), Bibliothèque Lorr. (1 vol. in-fol.), Notice (2 vol. in-fol.). Avec le concours des bénédictins de la province, Calmet a rassemblé et publié les chartes, les titres de fondation des églises, des abbayes, des chapitres ; il a établi la série des évêques, des abbés; il adressé l'inventaire des biens, des revenus, des bibliothèques, des maîtres, le texte de la règle de l'évêque Chrodegand, la charte de l'évêque Adalbéron Ier. - École épiscopale. - Cartulaire de l'abbaye de Saint-Pierre. - 1198. L'évêque Bertram voit avec douleur « que les personnes de l'un et de l'autre sexe lisent, retiennent, expliquent les livres de l'Écriture traduits en langue vulgaire... » - Règlement pour le chapitre. - Liste des maîtres illustres des abbayes, « Partout on prenait soin de l'instruction des jeunes enfants, ce qui n'empêchait pas d'y enseigner les sciences les plus difficiles. » Au XIIIe siècle, le but est rempli, « il y a partout des écoles, où les enfants des plus chétives conditions se peuvent facilement instruire; les conciles, les synodes n'insistent plus, comme aux VIIIe, IXe et Xe siècles, sur la nécessité de créer des écoles. » - 1437, 7 janvier. Les notables bourgeois rapportent les privilèges accordés à la cité par l'Empereur, « scellez un sceau d'or pesant 32 ducats environ ». La commune est affranchie. - 1548. Histoire de l'hérésie. Synode à Trêves. Statuts relatifs aux maîtres et aux écoles : « Il y a eu des ruines matérielles, des doctrines erronées, malsaines; il faut réformer les études, former de bons maîtres surtout. » - 1552. Sécularisation de l'abbaye de Gorze. - 1630. Fondation, charges du collège de Bouquenon. - Biographies des hommes célèbres dans les sciences, les lettres, les arts, et aussi Histoire des écoles de la Lorraine mosellane.
8. 1772-1782. Histoire générale de Metz, par des religieux bénédictins (6 vol. in-4°). Prérogatives des druides, leurs collèges ; l'origine, les phases diverses des monastères d'hommes et de femmes.
9. 1761. D. Cajot, Antiquitez de Metz, in-8°
10. Pouillé de l'ancien diocèse de Metz, par H. Lepage (1 vol. in-8° 1872).

DEUXIÈME PARTIE
[...]
CHAPITRE II
Archidiaconé de Marsal. - (Les pagi Salinensis-Nitensis-Judiciasensis-Moslensis)

l. Archiprêtré de Marsal.
AMENONCOURT. 227 h. - 1690 (2). Résignation de la cure entre les mains de l'abbé de Saint-Sauveur. « Les Templiers, auxquels MM. de Malte ont succédé en bonne partie, avaient une maison très bien située, entre Amenoncourt et Autrepierre (H. 1,424). 9- 8- 7 (3) - 8 - 8 - 8- 1790. Jh Jacquet. 7 gs 12 fs. - 1793. Réunie à Avricourt ou plutôt supprimée.
[...]
AUTREPiERRE. 142 h. - 1759. - 9 - 9 - 10 - 9 - 8. - 1790. Jacquemin. 26 gs, 15 fs. - 1793. Réunie à Avricourt, distant d'une lieue.
[...]
BLÉMEREY. 153 h. - 1779. 9 - 8 - 7 - 15 - 14 -13.-1790. Masson. 12 gs, 11 fs. - 1793. Réunie à Herbéviller, 1 lieue et demie.
[...]
DOMJEVIN. 260 C. - 1753. - 9 - 8 - 7 - 16 - 15 - 14.
[...]
EMBERMÉNIL. 340 C. - 1570. Déclaration des menus cens en argent, en poules et chapons, dus à l'abb. de Domêvre (H. 129) qui, en retour, doit fournir aux Mes d'éc. des 21 Pes, du blé pour l'écolage des pauvres. - 1710. École. - 1750. Pédagogie. Le curé y reçoit des enfants des familles riches et aussi le fils d'un pauvre tailleur de Vého, Grégoire Henri. - 1782. L'abbé Grégoire, curé de la Pe, s'occupe activement de l'éducation ; il donne à la fabrique une bibliothèque, dont j'ai retrouvé au presbytère le catalogue et plusieurs ouvrages. - 1825. Il lègue à Vého et à Emberménil, 12,000 fr. pour entretenir les tombes de ses parents et payer les mois d'école des enfants pauvres, leur fournir livres et papier. - Un examen personnel des arch. c. m'a donné les chiffres ci- après: (1784-1790) 14 - 14 - 13. - (1799-1811) 36 - 34 - 34 - 142 témoins signent, 4 font une croix. - (1816-1820) 11 - 11 - 9 - 9 - (1872-1876) 13 - 13 - 13. - (1784-1791) 74 baptêmes, 233 signatures, pas une croix !
GOGNEY. 196 h. - 1770. - 7 - 6- 2 - 6 - 5 - 4. - 1790. Boudot. 18 gs, 18 fs. - 1793. Réunie à Foulcrey.
[...]
LEINTREY. 360 h. - 1750. « Requête des habitants contre leur curé, en revendication de la 3e charrue pour leur Me d'éc. » (H. 1,453). - 20 - 20 - 17 - 12 - 12 - 11.
[...]
REILLON. 122 h. - 1780. - 6 - 6 - 4 - 19- 18 - 14. - 1790. Ne Masson. 13 gs, 14 fs. - 1793. Réunie à Leintrey.
REMONCOURT. 172 h. 80 C. - 1695. - 5 - 4 - 4 - (1800 à 1810) 15 - 14 - 13 - 63 signatures, 3 croix.
REPAIX. 142 h. 100 C.- 1780. -5 - 5 - 3 - 4 - 4 - 3 - 1790. Rondot. 13 gs, 16 fs. - 1793. Réunie à Foulcrey, chemins impraticables, 1 lieue et demie de distance.
SAINT-MARTIN. 248 h. - 1780. - 4 - 4 - 4 - 13 - 13 - 13. - 1790. Jh Masson. 17 gs, 12 fs. - 1793. Réunie à Herbéviller.
[...]
VÉHO. 286 h. - 1740. - 9 - 9 - 9 - 7 - 6 -6. - 1790. Manonvillers. Fr., 23 gs, 22 fs - 1793. Réunie à Leintrey. - (1800 à 1810) 28 m. - 28 - 28 - 143 signatures, pas une croix.
VERDENAL. 225 h. - 1786. - 6 - 5 - 4- 11 - 11 - 8. -1790. Fr. Michel. 15 gs, 10 fs. - 1793. Réunie à Domèvre.
XOUSSE. 381 h. - 1690. - 13 - 12 - 11. - (1800-1810) 39 - 32 - 34 - 195 signatures, 19 croix. - 1790. Contil 20 gs, 15 fs. - 1793. Jh Manonviller.
Les rapports des subdélégués de Blâmont et de Dieuze, chargés de ces paroisses, constatent l'existence des écoles dans les communautés de cet archip.
[...]
CHAPITRE IV
ARCHIDIACONÉ DE SARREBOURG.

l. Archiprêtré de Sarrebourg.
[...]
IGNEY.- 1692. Champion, Me d'escolle - 1693.. Cardinal, Jh. - 1777 à 1794. Jh Enel ; il signe tous les actes, il écrit fort bien. - 1793. L'école est fermée. Encl prend le titre de manoeuvre. - 1810. Chevrier. - 1811. Jean Enel.- 1813. Eulriet. - 1816. Marchai; il a eu un brevet du recteur de l'Académie. - 1822 à 1839. Colin. - (1730-2740) 3 - 3 - 0.- (1760-1770) 11 - 9 - 9. - (1795-1805) 11 - 11 - 11. -(1820-1830) 8 - 8 - 8.
[...]


Etat actuel de mes recherches.

L'enquête est à peu près terminée dans les archiprêtrés de Metz, de Marsal, de Morhange, de Vic, de Nomeny, de Mousson, de Gorze, d'Hatrize, de Sarrebourg, de Vergaville, de Bouquenom ; sur 320 paroisses dont les archives ont été explorées, 312, avant 1789, ont au moins une école. Je serais en droit d'affirmer que les résultats ne sont pas moins satisfaisants dans les 3 archiprêtrés où je n'ai pu encore achever mes recherches : en effet, les prescriptions des conciles de Metz (751 et 908), de Thionville (821), de Trêves (845), de Savonnières (859), sont formelles et impératives ;. les statuts des synodes (1633, 1670, 1679, 1688, 1699) renferment les instructions les plus précises sur la nécessité des écoles, la surveillance des maîtres, la séparation des sexes ; j'ai relevé aussi, avec le plus grand soin, dans 75 paroisses, le chiffre des conjoints qui ont, à diverses époques, signé leur acte de mariage ; dès que j'aurai complété mon oeuvre, je dresserai, comme pour les diocèses de Toul et de Verdun, un tableau comparatif comprenant les paroisses pourvues d'écoles et la moyenne des conjoints. Les chiffres consignés dans les chapitres de cette deuxième partie prouvent que le nombre des signatures est en général considérable. [...]


(1) Découvert, en 1834, par M. Huguenin, ce manuscrit a été publié, en 1838, sous le patronage de l'Académie et de la municipalité de Metz.
(2) La date qui suit le nom de la paroisse indique l'époque où je constate l'existence d'une école.
(3) Le 1er chiffre indique le nombre des mariages, le 2e le nombre des époux, le 3e le nombre des épouses qui ont signé. - Lorsqu'il y a 6 chiffres, les 3 premiers donnent les mariages de 1786 à 1790 - les 3 autres les mariages de 1815 à 1820.

 

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email