BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

Accès à la rubrique des textes concernant 1914-1918

Reconstruction de l'ABC et Halte de Frémonville - 1914-1918
 


Sur le tracé de la voie ferrée Avricourt-Blâmont-Cirey ont été construit deux bâtiments de haltes : l'un à Foulcrey, l'autre à Frémonville, selon le même plan de construction.


 

Nous ne disposons pas de vue de la halte de Frémonville avant 1914, mais le bâtiment dit de « Foulcrey » (en réalité en France, sur la route entre Foulcrey et Igney, servant de douane française), exactement similaire à celui de Frémonville, est visible sur la carte postale ci-contre :

Igney-Foulcrey - La frontière

Mais la halte de Frémonville, en zone occupée par les troupes allemandes durant toute la guerre, est intégralement détruite,

Halte de Frémonville


et sert même de propagande allemande sur la carte ci-dessous, portant la légende « Frémonville (France) - Les Français transforment leur propre gare en ruines ».

Halte de Frémonville

Après guerre, on voit dans les rapports départementaux que si la ligne a repris son activité en mars 1919, les haltes de Foulcrey et Fremonville n'ont encore pas été remises en état en 1921, d'autant que cette dernière est considérée comme anciennement de taille insuffisante.
 

Rapports et délibérations - Conseil général du Département de la Meurthe et Moselle
1921 - 2ème session ordinaire - Rapports des chefs de service

SITUATION DES CHEMINS DE FER D'INTERET LOCAL
RAPPORT DE L'INGENIEUR EN CHEF DU CONTROLE
1° LIGNES EN EXPLOITATION
CHEMIN DE FER D'AVRICOURT A BLAMONT ET A CIREY

Reconstitution: - La Compagnie des chemins de fer de l'Est, fermière de l'exploitation, s'est naturellement chargée de la reconstitution des voies, des ouvrages d'art et locaux indispensables à l'exploitation, avant même que cette restauration ne soit mise à la charge de l'Etat; un contrat est intervenu ensuite (1er juin 1920) et le remboursement de ses dépenses vérifiées s'élève actuellement à 203.607 francs.
La voie et les ouvrages sous rails sont l'établis en l'état de 1914; il reste des parachèvements de détails et il subsiste des voies larges ou étroites établies par les troupes dans les gares de Blâmont-Frémonville-Cirey, dont la Compagnie concessionnaire se désintéresse ou désire l'enlèvement.
Les bâtiments de voyageurs « Blâmont-Cirey » et les abris de Foulcrey et Gogney ne sont pas remis à neuf intégralement, mais ils ont été rendus habitables. Seule la halte de Frémonville n'est pas
rétablie pour la principale raison qu'étant déjà insuffisante en 1914, sa reconstruction dans son état antérieur n'est pas désirable, et que la Compagnie concessionnaire, en fort déficit, ne peut supporter
actuellement la dépense supplémentaire qui lui incomberait.
Pour la même raison, le bâtiment construit à Cirey en 1911 à l'usage des agents de trains est laissé en ruines, on a préféré louer provisoirement un local en ville.
Les engins de levage et de pesage des gares sont restaurés.

Entretien. - L'entretien normal est bien assuré suivant la méthode d'avant-guerre; la réfection totale qui avait été arrêtée en 1914 au 14km600 a même été reprise et portée au 16km300, mais on a dû l'arrêter à nouveau par mesure d'économie; cette partie de 16k à 17k est constituée en rails allemands de même poids mais d'un type un peu différent comme largeur de patin de rails, ce qui exige un sabotage spécial et un éclissage différent.

Exploitation. - La Compagnie de l'Est continue à l'assurer par application de son traité qui ne comporte pour elle ni perte ni profit.
Le service comprend actuellement, dans chaque sens, deux trains de voyageurs invariables et deux trains de marchandises réguliers dont un cependant est facultatif le dimanche.

Les tarifs ont été majorés au cours de 1920 de 115 % sur les transports et 200 % sur les frais accessoires (application 15 septembre) ; cependant le déficit suit une marche ascendante qui ne
laisse pas d'être inquiétante pour l'avenir de l'entreprise. La comparaison des résultats des deux dernières années que nous donnons ci-après n'a pas le caractère absolu des chiffres, parce que les tarifs ont varié, parce qu'il faut ramener fictivement à l'année entière les résultats de 1919 pendant laquelle l'exploitation n'a duré que 296 jours et enfin parce que les chiffres de dépenses produits par la Compagnie de l'Est sont discutés et qu'en fin de compte il est présumable que certaines sommes devront être reprises par le compte de reconstitution.

CONDITIONS GÉNÉRALES

La régularité et l'adaptation du service ne sont pas satisfaisantes pour beaucoup de raisons nées de la guerre et de ses conséquences; telle : la modification de consistance du réseau d'intérêt général qui a reporté la gare de jonction à l'Alsace-Lorraine en gare de Nouvel-Avricourt à 1.700 mètres de la bifurcation de Cirey où les express ne s'arrêtent plus. Pour assurer les correspondances avec le moindre dommage, diverses combinaisons ont été tentées. En ce moment les rames de Cirey sont conduites à Nouvel-Avricourt, on impose par là un long séjour à Igney pour les relations vers la ville de Lunéville qui est la plus fréquentée; mais d'autre part l'alimentation des machines de Cirey devient une opération normale tandis qu'elle était jadis une sorte de complaisance des services d'Avricourt dont la machine troublait les manoeuvres et qui la rendaient parfois prisonnière sans considération pour son retard. Notons que la Compagnie de l'Est a bien restauré sa prise d'eau d'Igney, détruite pendant la guerre, mais comme elle n'est plus nécessaire à son propre service,
elle n'est pas utilisée et on n'a pas poursuivi l'établissement de l'épuration indispensable en raison de la teneur des minéraux de l'eau du forage. C'est d'ailleurs à Blâmont que l'absence de réservoir de
secours se fait sentir quand un incident de route retarde le retour à Cirey et le cas s'est produit fréquemment par détresse dans la rampe de Foulcrey (1k700).
Une autre cause de retard, devenue permanente, provient de la correspondance du 21/17 avec le train 1027 de l'Est. Le nombre mensuel de ces retards qui était presque régulièrement de 16 à 18
les mois précédents avec une importance de 10 à 15 minutes, s'est élevé en juin à 28 avec une amplitude de 25 à 45 minutes.
Réclamations et accidents. - Il y eut de nombreux incidents mais aucun accident d'exploitation. Le public n'a pas formulé de réclamation écrite.
Les accidents de travail du personnel n'ont entraîné aucune incapacité ni dépréciation permanente.

La situation de la halte de Frémonville est encore évoquée en août 1922, et sa reconstruction complète est votée, sur les anciennes fondations, avec un léger agrandissement (60 centimètres).
 

Rapports et délibérations - Conseil général du Département de la Meurthe et Moselle
1922

SÉANCE DU 30 AOUT 1922
TROISIÈME PARTIE
VOIES DE COMMUNICATION
CHEMINS DE FER D'INTÉRÊT LOCAL

Ligne d'Avricourt à Blâmont et à Cirey-sur-Vezouse. - Reconstruction des bâtiments des stations de Cirey et de Frémonville. - M. le Préfet a soumis à la Commission, accompagné d'un rapport du Service du Contrôle, un projet ayant pour objet la remise en état du bâtiment à l'usage du dortoir et réfectoire des agents des trains à Cirey et du bâtiment des voyageurs de la halte de Frémonville, avariés par faits de guerre.
Les dégâts occasionnés à ces constructions sont consignés dans deux procès-verbaux de constat, établis aux dates des 8 décembre 1921 et 10 janvier 1922.

CONSISTANCE DU PROJET.- Le projet présenté comprend :
1° Station de Cirey. - La réparation intégrale du bâtiment et sa remise dans l'état d'avant-guerre, réparation comportant le réemploi des matériaux dont la récupération est mentionnée comme possible dans les procès-verbaux de constat;
2° Halte de Frémonville. - La reconstruction suivant les anciens dessins, avec allongement du bâtiment de 60 centimètres vers le chemin de Frémonville à Harbouey et quelques modifications d'ordre secondaire (changement ou suppression de cloisons) dans l'aménagement intérieur des pièces.
Cet allongement permet d'augmenter légèrement le logement des agents de la station et surtout de disposer d'une salle de voyageurs et bagages un peu plus spacieuse que l'ancienne dont l'exigüité était encore accrue par la présence dans son axe du poêle calorifère et de la bascule.

Le reste de la bâtisse est à peu près reproduit dans ses forme et dimensions anciennes avec utilisation de toutes les parties des fondations en bon état.

DÉPENSES. - ÉVALUATION. - IMPUTATION. -- Le montant des travaux prévus, s'élevant à la somme de :
Station de Cirey 25.000 f
Halte de Frémonville 35.000
Soit un total de 60.000 f
doit être imputé entièrement au compte des dommages de guerre, car les modifications énumérées ci-dessus sont insignifiantes et on peut considérer les bâtiments des deux stations comme strictement rétablis dans leur état primitif.
Les dépenses ci-dessus ne seront pas, par suite, à la charge du département.

EXÉCUTION. - Le Service du Contrôle a soumis à la Compagnie d'Avricourt à Blâmont et à Cirey, concessionnaire de la ligne, le détail des travaux à exécuter et obtenu d'elle, après discussion des prix, la soumission, datée du 21 juin 1922, jointe au projet. La Compagnie s'interdit tout bénéfice sur les travaux de reconstruction; néanmoins les prix fixés tiennent compte dans la proportion de 4 %, de
tous les frais (timbre, enregistrement, avance d'argent, etc.), que la Compagnie aura à supporter au cours de l'exécution du marché.

URGENCE DES TRAVAUX. - Le logement provisoire des agents des trains à Cirey ayant motivé de nombreuses réclamations, la Compagnie avait logé ses agents dans un bâtiment appartenant à la glacerie de Cirey. Or, cette dernière devant reprendre sous peu cette bâtisse pour son usage
particulier, les agents sont menacés de réintégrer les locaux qui avaient motivé leurs premières réclamations.
La reconstruction des bâtiments présente donc, vu la situation particulière du personnel de la traction, un réel caractère d'urgence et il est du plus grand intérêt pour la Compagnie de procéder rapidement à l'exécution des travaux.
Décision de la Commission départementale. - La Commission départementale a donné son approbation au projet et a visé pour avis conforme, en exécution du dernier paragraphe de l'article 54 de la loi du 10 août 1871, la soumission présentée par la Compagnie des chemins de fer d'Avricourt à Blâmont et à Cirey, pour l'exécution des travaux.

Ligne d'Avricourt à Cirey. - Éclairage, de la gare de Cirey. - Reconstitution. - Par délibération du
26 octobre 1921, la Commission départementale a accepté le devis des travaux afférents au remplacement des installations d'éclairage au pétrole de la gare de Cirey, qui ont été détruites pendant la guerre, par l'éclairage électrique, plus économique, sous la réserve que la dépense n'engage en rien le budget départemental.
Par décision du 8 février 1922, M. le ministre des Travaux publics a approuvé le projet présenté et a autorisé l'imputation de la dépense sur les crédits affectés à la reconstitution des chemins de fer d'intérêt local, à la condition que préalablement à toute mesure d'exécution, la Commission
départementale retire la réserve inscrite dans sa délibération susvisée.
La Compagnie du Chemin de fer d'Avricourt à Blâmont et Cirey, saisie de la question, a pris, par lettre du 1er juin 1922, l'engagement de supporter la partie de la dépense envisagée qui viendrait à être rejetée de l'indemnité de dommages de guerre.
Sur la proposition de M. l'Ingénieur en chef du Contrôle, et d'accord avec M. le Préfet, la Commission a décidé de rapporter la réserve, devenue sans objet, figurant dans sa délibération précitée du 26 octobre 1921.

Cependant pour des raisons de coût de fonctionnement, un arrêté préfectoral du 13 février 1926 transforme les haltes de Foulcrey et de Frémonville en points d'arrêt ouverts au transport des voyageurs et des bagages, où le service est assuré par le personnel des trains de passage.
 

Rédaction : Thierry Meurant

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email