BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Un centenaire à Blâmont ? - 1779

 


Lors de la publication de la chronique Affiches des évêchés et Lorraine - 1779, l'information du 22 avril 1779 sur Jean-Pierre Zimmermann avait été retirée pour contrôle de ses informations : voici cet article, suivie de nos corrections.


Affiches des évêchés et Lorraine
22 avril 1779

Centenaire.
Le Sr. Jean-Pierre Zimmermann, natif du village d'Imbermenil, est mort le 26 Mars dernier, âgé de plus de cent ans, à Blamont, où il étoit Conseiller-Vétéran de l'Hôtel-de-Ville. II a vécu 52 ans avec sa seconde femme, & il lui a survécu 9 ans; à la 50e. année accomplie de ce mariage, il l'a fait bénir de nouveau.
II a vu mourir 4 de ses enfans qui ont couru une carrière ordinaire: un seul lui a fermé les yeux; mais il a laissé 32 tant petits-fils qu'arriere-petits-fils : encore un moment, & il auroit pu voir un sous-arriere-petit-fïls.
Orphelin à 16 ans, sans secours que son génie & son courage, il a commencé par étaler dans les campagnes, une petite balle de marchandises, & a, par sa sagesse, fini à 81 ans, un commerce très-étendu en différens genres, mais sur-tout en bois. C'est lui qui a conçu & exécuté le premier le projet de renouveller le flottage à la source de la rivière de Vezouze, par le moyen de quantité d'écluses dans les gorges jusques-là inabordables, qu'on voit partir de tous côtés de la montagne du Donon; il a par ce moyen alimenté très-longtems & très-avantageusement la Saline de Rozieres.
II étoit de petite taille, d'une humeur vive & gaie, se chagrinant peu ou pas du tout.
Sa manière de vivre depuis 60 à 70 ans, étoit de se lever à 3 & 4 heures du matin; de prendre une bonne tasse de café, tempérée par une cuillerée de seigle; d'aller à la Messe; de dîner à 10 heures, de souper à 5, & de se coucher à 7. Les 20 dernieres années de sa vie, il ne faisoit plus que sucer assez abondamment les viandes & les végétaux, & buvoit trois verres de vin avec un peu d'eau à chaque repas. II a eu une jambe cassée & mal remise, qui s'est cicatrisée d'elle-même, sans douleur, à l'endroit de la fracture, 5 ans avant sa mort. Excepté cet accident, il n'a jamais essuyé de maladie, ni aucune incommodité que les hémorroïdes qui, l'avant travaillé pendant plus de 30 ans, l'ont quitté absolument & sans inconvénient, vers 1773. Enfin, il est mort sans autre maladie qu'une dissolution nécessaire, & dans ses derniers momens, il a récupéré toute sa mémoire qu'il avoit perdue depuis 18 mois.
Cette note nous a été envoyée par les héritiers.


Véritable centenaire ?

L'acte de décès du 26 mars 1779 l'indique Conseiller de l'hôtel de ville de Blamont, « âgé d'environ cens ans » à Blâmont (54), sans autre précision.

Mais Jean Pierre Zimmermann, second enfant de Jean-George ZIMMERMAN, maçon et huilier à Avricourt, et de Catherine BOLANGER, serait né à Avricourt vers 1683... ce qui donne néanmoins un remarquable résultat d'environ 96 ans lors du décès.

Le plus souvent prénommé uniquement Pierre dans les actes, on le signale « marchand » en 1714, « tabellion en la terre et seigneurie d'Ogeviller » en 1711 et 1736, « Conseiller de l'hôtel de ville de Blâmont » (1721, 1724, 1729, 1732 et 1736), « premier conseiller » en 1736 et « conseiller vétéran » en 1770.
Après un premier mariage vers 1703 avec Elisabeth CRANCE, il a épousé Elisabeth GILLET vers 1713, décédée le 14 septembre 1770. (s'il lui a donc bien survécu 9 ans, le mariage n'a pas duré 52 ans, mais 57 ! )
 

Rédaction : Thierry Meurant

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

 
Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email