BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Affiches des évêchés et Lorraine - 1779

Noms du même journal selon les années :
- Affiches des Trois-Evêchés (1769-1773)
- Affiches, annonces et avis divers pour les Trois-Evêchés et la Lorraine (1773-1778)
- Affiches des évêchés et Lorraine (1779-1790)
- Journal des départements de la Moselle, de la Meurthe, de la Meuse, des Ardennes et des Vosges (juillet 1790)



Du Jeudi 20 mai 1779

A louer présentement.
Le Château d'Herbéviller & ses dépendances, à 2 lieues de Lunéville & 1 de Blamont; ce Château qu'on louera pour 9 ou 12 années, est meublé; il en dépend 2 colombiers, jardins potagers, vergers & bosquets; 34 fauchées de prés, & droit de corvées pour les faucher ; 10 jours de terres avec droit de les faire labourer à volonté; 2 étangs, fossés, réservoir, droit de pêche sur 2 rivières, & de chasse sur 4 villages; enfin, 5 jours de vignes & un logement de vigneron. S'adresser à Me. Puissant, Notaire à Nancy.


Du jeudi 22 juillet 1779

Arrêt du Parlement de Nancy du 3 Juillet 1779, qui ordonne quel'Article I. du Tit. III des Coutumes de Blamont, imprimées à Nancy chez N. Charlot, en 1747, sera corrigé, en ce que cet article porte ces mots, « au défaut » privativement des oncles & des tantes, & qu'au lieu & place de cette expression, « au défaut », il sera mis celle-ci, « au défunt », avec suppression' de la virgule qui précède, conformément à l'expédition jointe au réquisitoire de M. le Procureur général du Roi; & que la même expression sera ensuite corrigée dans les enregistremens & imprimés qui n ont été faits.
II sembleroit (porte le réquisitoire sur lequel est intervenu cet Arrêt) d'après le texte imprimé, que les Cousins ne dussent être appelés à recueillir les biens anciens de leur ligne, qu'au défaut privativement des oncles & des tantes, ca qui est formellement contraire au véritable sens de la disposition vérifiée sur la minute même au trésor des chartres, qui veut que les anciens appartiennent aux cousins de la ligne de laquelle ils font obvenu, « au défunt privativement des oncles & des tantes »


Du Jeudi 16 septembre 1779

SCIENCES ET ARTS.
Poudre d'abondance pour la multiplication des bleds, méteil, seigle, orge, avoine, pois, fèves, &c. par le sieur Charon, Bourgeois de Blamont, & Compagnie.
De toutes les découvertes que nous avons annoncées, voici sans contredit la plus utile & celle qui mérite le mieux notre reconnoissance. Pour le prouver, il nous suffira de transcrire la lettre qui vient de nous être adressée par l'inventeur lui-même.
» Cette Poudre qu'on présente au public, est une nouvelle découverte qui surpasse tous les secrets qui ont paru jusqu'à ce jour, concernant la végétation des grains. Elle est la clef du trésor des germes qui sont concentrés dans chaque grain. Elle les force à sortir de toutes parts; elle donne des sels à la terre, & l'engraisse au lieu de l'affoiblir; elle procure au Cultivateur une récolte complette & au-dessus de son attente; enfin cette poudre fait tellement multiplier le grain, qu'il ne faut que LA MOITIÉ DE LA SEMENCE ORDINAIRE. »
On nous assure qu'à Paris où il y en a un entrepôt, l'expérience a été réitérée avec le plus grand succès. A Chatou, Trianon, &c. les grains préparés avec cette poudre ont produit une récolte bien supérieure, tant pour la qualité que pour la quantité; la paille même en étoit plus belle & plus forte; ajoutez le bénéfice considérable d'ensemencer deux jours de terre avec le même bled qu'il auroit fallu pour un seul, suivant la méthode ordinaire.
Le sieur Charon observe de plus, que par le moyen de fa Poudre, les grains peuvent prospérer dans les terreins les plus maigres & les plus stériles, attendu qu'elle agit avec promptitude sur les germes,
& non d'une manière éloignée comme le fumier & les autres engrais. Et comme il ne veut rien moins qu'abuser de la confiance du Public, il invite les Cultivateurs de faire l'épreuve de cette Poudre sur une petite portion de terrein, & il leur promet non seulement le gain de la moitié de la semence, mais une récolte plus abondante que celle qu'ils retireront sur pareille quantité de terres adjacentes.

Manière de préparer les grains avec la Poudre du sieur Charon.
Pour deux bichets de bled du poids de 45 à 48 livres, il faut 3 livres de chaux vive, & un quart d'une dose de poudre. Pour 4 bichets, 6 livres de chaux & la moitié de la dose; conséquemment, pour un sac pesant 180 à 190 livres, il faut la dose entière de poudre, & 12 livres de chaux vive.
Quand vous voudrez préparer votre grain pour le semer, vous mettrez votre chaux dans une cuve; vous y jetterez de l'eau très chaude dans laquelle vous la délayerez jusqu'à ce qu'elle soit bien fondue. Alors vous aurez un autre cuveau dans lequel sera le grain & la Poudre ensemble. Vous prendrez votre eau de chaux qui ne doit pas être plus chaude que pour y tenir le doigt facilement. Vous la jetterez dans le cuveau où est le grain & la poudre, & vous remuerez exactement le tout de fond en comble, afin que la poudre se fonde & s'incorpore au grain que vous laisserez ainsi tremper 7, 8, & même 9 heures de tems, ayant soin de le remuer d'heure en heure. Vous retirerez ensuite le grain, vous le laisserez un peu égoutter, puis vous le ferez sécher au soleil, ou au grenier à l'air. Lorsqu'il sera sec & qu'il ne se collera plus à un autre, vous le semez. Si le tems ne le permettoit pas, on pourroit attendre deux ou trois jours; mais il faudroit le remuer souvent crainte qu'il ne germe, attendu que pour semer il ne faut pas que le grain soit germé.
Nota. II faut la moitié de la semence ordinaire pour les bonnes terres, & les deux tiers pour les terres arides & mauvaises.
Les pois, lentilles, haricots, fèves de marais, bled de Turquie, &c. se préparent comme le bled, à l'exception qu'ils ne doivent tremper dans l'eau que 4 heures de tems.
Le prix de la Dose de cette Poudre est de 1 liv. 16 f. de france, & la demi-dose de 18 sols.
Le Sr. Charon tient le bureau de ces Poudres à Blamont.
Le Sr. Colin au bureau du Vingtième iNancy, est chargé d'établir des entrepôts pour les Trois-Evêchés.
Les personnes qui voudroient s'adresser directement au Sr. Charon, auront soin d'affranchir leurs lettres, & si elles désirent se charger d'un entrepôt, il leur fera une remise honnête.


NDLR : Cette « poudre d'abondance » agricole semble avoir connu une renommée nationale :
« L'année précédente [1779], un sieur Charon, bourgeois de Blamont, avait inventé la poudre d'abondance. bien préférable aux défrichements, puis qu'avec la moitié de la semence ordinaire on obtenait le double de récolte. Cette poudre donnait au grain une fécondité d'autant plus extraordinaire, que les mauvaises terres produisaient autant que les bonnes, et que le blé récolté par ce procédé était bien supérieur en poids et en qualité à tous les autres blés possibles. »
Notice historique sur la Société d'agriculture de La Rochelle (de 1760 à 1788), lue à cette Société, le 13 novembre 1853, par J.-P.-C. Godineau - Ed. 1854

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email