BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Siège de Vellexon - 1409 (2)
(notes renumérotées)
Voir aussi Siège de Vellexon - 1409


Mémoires - Société d'histoire, d'archéologie et de littérature de l'arrondissement de Beaune
1897

J.-Louis BAZIN - La Bourgogne, de la mort du duc Philippe le Hardi au traité d'Arras (1404-1435)

[...]
L'année 1409 n'offre de remarquable que le siège de Valexon (1). Le comte de Blammont s'était saisi de cette forteresse, dans laquelle il avait mis une garnison sous les ordres de Huguenin de Darney. Jean sans Peur tenait beaucoup à remettre cette place en son obéissance aussi, dès le mois de septembre et sur son ordre, les préparatifs du siège de Valexon étaient commencés. Le 6 de ce mois, les gens du Conseil et des Comptes mandèrent au receveur de Pontailler (2), d'après l'avis de Jean de Vergy et des baillis d'Amont et d'Aval, d'aller trouver Jean de Châlon, seigneur d'Arlay, de l'engager à prêter au duc et d'envoyer à Gray (3), dans huit jours, sa grosse bombarde et une queue de poudre à canon. Le seigneur d'Arlay fut assez long à se décider; seulement, à la troisième demande, il se rendit au désir du duc, prêta sa bombarde, mais à cette condition expresse que le trésorier de Dôle (4), et non autre, viendrait la chercher et s'obligerait à la lui rendre sous peine de 500 livres (5). On fit ensuite assembler des gens de guerre, de trait et des communes le duc de Bourgogne donna le commandement de ces troupes à Jacques de Cortiambles (6), puis il écrivit aux gens des Comptes à Dijon.
« De par le duc de Bourgongne,comte de Flandre,d'Artoys & de Bourgongne.
« Chers & bien améz Pour ce que nostre honneur & pour le bien & rapaisement de touts les habitants de nostre pays de Bourgongne, mesmement pour donner exemple à touts nos vassaulx d'ycelluy nostredit pays, nous désirons de tout nostre cuer & pouvoir les forteresses de Valexon & de Vare estre mises en nostre subjection & obéissance le plutost que faire le pourra bonnement, & que en ce l'en entende & travaille incessamment, nous vous mandons & enjoingnons très expressément que sur les restes de nos comptes de par delà, & autrement par toutes les voyes & manières que vous pourrez & sauriez mieulx faire, vous advisez & trouvez finance que prestement se puisse recouvrer pour nous & à nostre prouffit, & sur nos revenus, pour convertir èz frais nécessaires pour ledit fait; & que à ce vous labourez & tenéz la main par telle manière que ceste matière & entreprinse sortisse bon effet à nostre honneur & au bien de nostre dit pays. Et pour ceste cause, envoyons par devers vous & par delà en nostredit pays, nos améz & féaulx conseillers messire Jacques de Courtiambles & Jehan Choufat, & avecques eulx Regnault de Thoisy, nostre receveur général de Bourgongne, pour vacquer & entendre avec vous audit fait, & sans vous aussi, en toutes choses & par les manières que vous leur conseillerez & que vous aviserez ensamble y estre à faire pour le bien, avancement & expédition de ladite matière, en laquelle vous nous pouvez très grandement & notablement servir, & à nostre honneur, se vous voulez & moyennant vos bons aydes & diligence sur ledit fait. Chers & bien améz, Nostre Seigneur soit garde de vous. Escript à Paris le XXVIIe jour d'octobre.
« VIGNIER » (7)

Par le même chevaucheur, le duc faisait tenir cette lettre à son trésorier de Vesoul (8).
« A nostre amé trésorier de Vesoul, Perrenot le Moniat.
« Cher & bien amé. Nous envoyons présentement par delà, en nostre pays de Bourgongne, nos améz & féaulx conseillers messire Jacques de Courtiambles, nostre chambellan, & Jean Choufat, & avec eulx nostre receveur général de Bourgongne, Regnault de Thoisy, pour aviser & trouver, avec nostre amé & féal cousin & mareschal de Bourgongne, messire Jean de Vergy, aucune bonne & briève expédition à nostre honneur sur le fait du siège qui est mis, de par nous, devant la forteresse de Valexon & aussi pour mettre ycelle en nostre sujettion & obéissance; & pour ceste cause avons chargé yceulx nosdits conseillers vous dire de par nous sur ce aucunes choses que nous avons moult à cueur. Si vous prions très acertes que vous les veuillez ouïr & croire de tout ce que eulx, ou l'un d'eulx, vous diront de par nous touchant ladite matière, &, sur ce qu'ils vous requerront, tant fere que nous vous en devions savoir bon gré & ayons cause de vous en avoir plus pour recommandé, mesmement que c'est pour le grant bien & rappaisement de vous & de tous ceulx de nostredit pays. Cher & bien amé, Nostre Seigneur soit garde de vous. Escript à Paris le XXVIIe jour d'octobre.
« Vignier » (9)

Les troupes étant rassemblées, Jacques de Cortiambles en prit le commandement, et, au mois de décembre, les opérations du siège commencèrent sous la direction de Jean de Vergy, maréchal de Bourgogne (10). On pensait s'emparer facilement de Valexon mais cette forteresse, élevée sur un roc escarpé, offrit de sérieuses difficultés aux troupes assiégeantes. Outre la bombarde du seigneur d'Arlay, Jean de Vergy fit encore amener celle de Dijon, les deux de Vergy, dont l'une était de fer et l'autre de cuivre, et celles de Modon, de Villars, de Pagny; d'autres bombardes furent même fabriquées exprès pour ce siège (11). On ouvrit la tranchée la garnison de Valexon se défendit vigoureusement les Bourguignons ne se rendirent maîtres de cette forteresse qu'après un siège de deux mois (12). Huguenin de Darney fut fait prisonnier avec les soldats restant de la garnison; puis, comme Jean sans Peur avait ordonné de ne rien laisser subsister de ce château, on le démolit entièrement. Conduit à Salins (13), le capitaine de Valexon y fut décapité « et son corps mis et exposé sur une roue, au lieu où avoit coutume d'estre la vieille justice dudit lieu » (avril 1410) (14).
Après la prise de Valexon, Jacques de Cortiambles écrivit aux chevaliers et écuyers du comté de se trouver en armes, le 22 janvier, devant la forteresse de Verrière, encore tenue par le comte de Blammont; mais la garnison de cette place se rendit avant la concentration des seigneurs comtois. Le fort d'Autricourt ou Oricourt, également occupé par le comte de Blammont, se rendit aussi.
Les seigneurs de Cortiambles et de Montaigu prirent aussitôt possession, au nom du duc, de ces deux places et y laissèrent des garnisons bourguignonnes (15).

(1) Aujourd'hui Vellexon, commune du canton de Fresnes Saint-Mammès, arrondissement de Gray (Haute-Saône).
(2) Pontailler-sur-Saône chef-lieu de canton, arrondissement de Dijon (Côte-d'Or).
(3) Gray, chef-lieu d'arrondissement de la Haute-Saône.
(4) Dôle, chef-lieu d'arrondissement du Jura.
(5) Bibl. Nle Bourgogne, vol. 58, f° 78, R°.
(6) Bibl. Nle, Bourgogne, vol. 65. f° 90, V°.
(7) Bibl. Nle, Bourgogne, vol. 57, f° 6, R°.
(8) Vesoul, chef-lieu de département de la Haute-Saône
(9) Bibl. NI, Bourgogne, vol. 57. f- 145, r°
(10) « Le dernier décembre 1409, le duc de Bourgogne étant à Paris, envoya à messire Jacques de Cortiambles, son chevalier, conseiller et chambellan, et autres chevaliers et écuyers qui estoient au siège de Valexon, leurs étrennes du jour de l'an » (Bibl. Nle Bourgogne, vol. 58, f- 9. r°).
(11) Dom Plancher, Histoire de Bourgogne, tome III, p. 292.
(12) Dom Plancher écrit « Après quatre mois de tranchée ouverte, Valexon fut pris y. Le siège proprement dit dura seulement deux mois, décembre et partie de janvier, ainsi que le portent nos documents les deux mois précédents furent employés aux préparatifs, rassemblement de troupes, conduite de bombardes, etc.
(13) Salins, chef-lieu de canton, arrondissement de Poligny (Jura).
(14) Bibl. NIe, Bourgogne, vol. 58, f° 78, r°
(15) Dom Plancher, Histoire de Bourgogne, t. III, p. 297.

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email