BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Abbé Joseph de Saintignon (1716-1795)
 


La Lorraine artiste
16 janvier 1898


L'abbé de Saintignon

Le P. Joseph de Saintignon, qui fut abbé de Domèvre depuis 1772 jusqu'à la Révolution, était né à Boudrezy le 25 février 1716. Il était fils d'Anselme de Saintignon (chevalier seigneur de Grand-Failly, Cosne, Belleville, Vaux, Varimont, conseiller d'Etat de sa majesté Impériale) et de Gabrielle de Gourdon. Après avoir servi quelque temps dans les armées de l'Empire en qualité de lieutenant, il entra chez les Chanoines réguliers où il fit ses études et émit ses voeux en septembre 1737. Sous sa prélature, l'ordre des Chanoines réguliers réformé par saint Pierre Fourier sous le nom de Congrégation de Notre-Sauveur, tomba rapidement en décadence. Non seulement il adoucit les règlements, mais il admit à la profession religieuse de nombreux sujets dépourvus des qualités qui sont la marque de cette vocation ; plusieurs d'entre eux n'avaient pas été jugés dignes d'être conservés dans les séminaires diocésains. Son excuse était, qu'il voulait former un personnel enseignant, assez nombreux pour diriger plusieurs collèges abandonnés par les Jésuites récemment expulsés du pays (1). On comprend qu'un recrutement fait dans ces conditions déplorables, devait avoir pour effet nécessaire, de détendre le nerf de la discipline. Le relâchement dans l'observation de la règle, introduisait une appréciation nouvelle des préceptes de la vie religieuse ; les idées nouvelles firent un tel chemin que Chatrian écrit : « la doctrine des moines Forériens frise la nouvelle philosophie ; ils laissent soutenir dans leurs Collèges de Pont-à-Mousson et de Nancy des thèses impertinentes... Un professeur de rhétorique en pleine solennité de distribution de prix, eut l'audace de qualifier de « graves riens » les questions agitées et résolues par les consuls de Nicée et d'Ephèse.
Joseph de Saintignon qui était général de sa Congrégation en même temps qu'abbé de Domèvre, mourut dans un quartier abbatial le 1er février 1795 après avoir prêté serment à la Constitution civile du clergé, ainsi que tous les religieux de son monastère. Il était le frère de Pierre-Paul de Saintignon chanoine de la Cathédrale de Metz, vicaire général et official de diocèse, et prieur de Saint-Quirin.

(1) Son portrait se trouve à Nancy, au Musée Lorrain. (NDLR : voir
Histoire de l'abbaye de Saint-Sauveur et de Domèvre  (4/10))
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email