BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Etablissement Zeller-Bechman - Notes diverses 1900-1909
 


Le Travail national
24 juin 1900

NOUVELLES DIVERSES
Nécrologie
Nous apprenons, avec une sincère tristesse, la mort de M. Jules Zeller, directeur-gérant de l'important établissement industriel Isay-Bechmann, Zeller et Cie, à Blamont (Meurthe-et-Moselle).
Les funérailles ont en lieu au milieu d‘un immense concours de population.
Les nombreux amis accourus de tous les points du département, l'empressement et le recueillement de la population ont donné à ces funérailles le caractère d'une véritable manifestation publique de sympathie en faveur d'une famille aimée éternellement éprouvée.
Depuis plus de quarante ans, la famille Zeller a été, de père en fils, la providence du pays.
L'Association du l‘Industrie et de l‘Agriculture françaises, qui a l'honneur de compter la maison Isay-Bechmann, Zeller et Cie parmi ses membres les plus anciens. s'associe tout entière à son deuil.


Le Travail national
21 octobre 1900

A L'EXPOSITION
LES EXPOSANTS
de l'Association de l'Industrie et de l'Agriculture françaises

En Meurthe-et-Moselle, MM. Isay, Bechmann et Cie, de Blamont, possèdent des établissements de filature, de tissage et de teinturerie dont les produits remplissent à la Classe 80 une ample vitrine à cinq compartiments. Madapolams, shirtings, cretonnes, toiles dites de Blamont, percales Jumel, tissus blanchis et façonnés de toutes sortes s‘entassent ou se déploient à côté des velours de coton unis, gaufrés, côtelés, frappés, qui ressemblent merveilleusement à des velours de soie.
La Maison, qui nous offre aussi les vues de ses établissements de Val et Châtillon, a été fondée en
1825. Aux Expositions précédentes, elle a marché de succès en succès, ainsi qu'en témoigne son médaillier, qui s'enrichit encore, cette année, d'une médaille d‘or.


Exposition universelle de 1900 à Paris
Rapports du jury international
Ed. Paris 1902

MM. Isay, Bechmann, Zeller et Cie, à Blamont (Meurthe-et-Moselle), madapolam, shirtings et velours de coton; maison fondée en 1825; 342 métiers à tisser et 15,000 broches de filature; atelier de coupe de velours. Cette maison expose des tissus façonnés et l'article velours de colon façon soie (dit Velvet), qu'ils ont les premiers introduit en France. Elle s'est du reste toujours occupée tout spécialement de produire les tissus qui ne se faisaient qu'à l'étranger; belle exposition très remarquée par le Jury.


Rapport général sur l'Exposition internationale de l'est de la France
Louis Laffite
Nancy 1909
Ed. Berger-levrault 1912

Les autres exposants de la classe 33 se rattachaient aux différentes périodes du développement de l'industrie cotonnière. La période antérieure à la guerre était représentée par deux maisons de l'Est: les maisons Vincent Ponnier et de Senones (fondée en 1806), E. Bechmann et Cie de Blâmont (1825); [...]
La maison E. Bechmann et possède des établissements à Blâmont, Val-et-Châtillon, Badonviller, Ancerviller, Ogéviller ; elle y pratique la filature, le tissage, la teinturerie. C'est une des entreprises les plus caractéristiques et les plus complètes du rayon des Vosges. En 1900, le Jury international constatait que cette maison s'est « toujours occupée tout spécialement de produire les tissus qui ne se faisaient qu'à l'étranger » (1). C'est aussi l'une de celles dont l'évolution a été le plus rapide dans ces quarante dernières années.
MM. E. Bechmann et Cie avaient contribué à la « leçon de choses » d'une manière extrêmement originale et intéressante. Une partie de leur exposition était constituée par une série d'objets et de produits méthodiquement disposés, qui permettaient de suivre les différentes phases de la filature; à chaque objet ou groupe d'objets correspondait une étape de la transformation du coton.
A côté de ce tableau d'un caractère tout didactique étaient disposées les pièces d'étoffes d'aspect et de couleur variés, que MM. Bechmann livrent au marché intérieur, aux colonies ou aux pays balkaniques.
De 1870 à 1910, le nombre de leurs ouvriers est passé de 250 ou 300 à 800 ou 900, la force motrice de 300 à 800 chevaux vapeur, la surface couverte de 16.000 à 45. 000 mètres carrés, les salaires de 170.000 à 800.000 francs, la valeur des produits fabriqués de 2.200.000 à 7 millions de francs, soit: de 1.200.000 à 2.500.000 francs pour la filature, de 1 million à 3 millions de francs pour le tissage; la teinturerie créée depuis 1870 représente 1.500.000 francs d'affaires et l'exportation, branche nouvelle aussi, un demi-million.
Les spécialités de cette maison sont les filés de coton, les tissus unis et façonnés pour la lingerie et la chemise, les doublures, les velours de coton lisses, façon soie, dits velvets. La fabrication de ce dernier article a été introduite en France par la maison Bechmann en 1884. Jusque-là, tout ce que nous consommions dans ce genre provenait d'Angleterre ou d'Allemagne.

(1) Exposition Universelle Internationale de 1900, à Paris. Rapport du Jury international. Groupe XIII. Première partie, p. 355.

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email