BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Presse - Le Matin - 1913-1935

 


11 décembre 1913

SA MERE VOULAIT SE REMARIER
IL TENTE DE LA TUER

Nancy, 10 décembre. Du correspondant particulier du « Matin » (par téléphone).
Un jeune homme de vingt-trois ans. Pierre Martin, marchand de faïences à Saint-Pole de passage à Migneville avec sa mère, âgée de cinquante-six ans, a soudain frappé celle-ci de cinq coups de couteau. La malheureuse grièvement blessée, a été transportée à l'hôpital de Baccarat.
Le parricide a été arrêté. Il a agi sous l'empire d'un accès de colère épileptique, provoqué, dit-on, par la nouvelle que sa mère songeait à se remarier.


19 novembre 1922

Un engin explose dans une ancienne tranche allemande
Deux morts et un blessé

Lunéville, 18 novembre. Téléph. Matin - Quatre ouvriers italiens occupés à combler d'anciennes tranchées allemandes dans un bois de sapins appartenant à M. Geny, propriétaire du château Herbeviller, allumèrent du feu pour prendre leur repas.
Soudain, une formidable détonation retentit et une grêle de projectiles fauchait trois ouvriers sur quatre.
Un tube de fonte chargé d'explosif, enterré probablement à la fin de la guerre par les Allemands, venait de faire explosion.
Un premier ouvrier. Spada, a été tué sur le coup : un deuxième, Evangeliste, est mort au bout de dix minutes. Enfin, le troisième, Ferrari. grièvement blessé la figure et aux jambes, un oeil perdu, fut transporté, dans un état désespéré, à l'hôpital de Lunéville. Par contre, le quatrième. Bazini, est indemne.


15 septembre 1926

Pendant quatre-vingt-onze ans attaché à la terre
Tels sont les beaux états de service d'un vigoureux centenaire lorrain

[DE NOTRE CORRESPONDANT PARTICULIER]
Nancy, 14 septembre. Par télégramme. Dimanche prochain, les habitants de la commune de Mignéville, qui fut pendant toute la guerre sur le front de bataille, fêteront joyeusement la reconstitution de leur village et le centenaire d'un de leurs concitoyens, M. Joseph Zaleski, qui n'a jamais cessé de travailler la terre depuis quatre-vingt-onze ans.
Originaire d'une famille polonaise, venue se fixer en France au temps où Stanislas Leczinski, roi de Pologne et beau-père de Louis XV, devint duc de


(Croquis de Jean Scherbeck.)
M. JOSEPH ZALESKI

Lorraine, M. Zaleski est né à Mignéville le 3 septembre 1826 et est entré, dès l'âge de neuf ans. comme garçon chez un cultivateur du pays.
Actuellement. en dépit de son grand Age, ce rude paysan lorrain n'en continue pas moins, l'été, à faner à bêcher et ne peut rester inactif. L'hiver, il scie ou fend du bois, pour occuper son temps. Il ignore les maladies et fume volontiers un bon cigare en « buvant sa chopine ». Sa vigueur intellectuelle égale sa force physique et il se plait à conter les nombreux évènements dont il fut témoin.


20 septembre 1926

A l'occasion des fêtes de la reconstruction de Mignéville
On célèbre le centenaire de Joseph Zalesky

Nancy, 19 septembre. Télégr. Matin. La petites commune de Mignéville, située entre Lunéville et Badonviller et qui a subi les dommages d'un bombardement cruel, a fêté aujourd'hui sa reconstitution, associant à cette cérémonie officielle la célébration du centième anniversaire d'un de ses habitants, Joseph Zalesky, dont le Matin a rappelé ces jours-ci les beaux états de services agricoles.
M. Liengey, maire et conseiller d'arrondissement, nous a indiqué quelle fut l'étendue de la dévastation dans sa commune. Au cours des cinquante et un mois de guerre, toutes les maisons ont reçu des obus. Une soixantaine ont été réparées, mais trente-cinq, complètement détruites, ont dû être rebâties de fond en comble, et le village entier à l'entrée duquel se dresse un arc de triomphe, est maintenant éclatant de blancheur.
Après un service religieux et un pèlerinage au monument aux morts eut lieu, à la mairie, la réception des notabilités MM. Magre, préfet de Meurthe-et-Moselle ; Louis Michel, sénateur ; Georges Mazerand, député Adrien Michaut, conseiller général, etc.
Le magnifique, centenaire, le dos à peine vouté, le teint rose, est là, portant avec fierté la médaille d'honneur du travail et la croix de chevalier du Mérite agricole Joseph Zalesky, qui est né à Mignéville le 3 septembre 1826, est entouré des quatre générations de sa famille, qui comprend notamment un de ses petits-fils, ingénieur, venu tout exprès de Carcassonne.
Après la remise d'un souvenir offert par ses concitoyens à Joseph Zalesky eurent lieu l'inauguration de la mairie et des écoles et la visite du village restauré. Puis un grand banquet fut servi.


20 novembre 1928

MEURTHE-ET-MOSELLE. REHERREY. Au lieudit les Grands-Paquis, on découvre, dans une oseraie, le cadavre de M. Auguste Alison, 62 ans, cultivateur à Mignéville.


6 février 1935

Protestant contre la différence entre le prix du pain et le prix du blé, le conseil municipal d'Herbéviller (M.-et-M.) démissionne.

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email