BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Village de
Berg, ou Mont ?
 


De ce village, on ne sait quasiment rien. Dans un article de la Revue historique de la Lorraine (Les voies Gallo-Romaines dans le bassin de la Meurthe, 1930) d'Alphonse Dedenon, on lit cette note :
« Berg, village très ancien détruit par les Suédois, était situé en dessous d'Igney, à l'endroit de la rampe la plus forte que gravit de la voie ferrée d'Avricourt à Cirey. Avricourt et Moussey en dépendaient jusqu'au XVIème siècle. »

Il reprendra cet exposé (et la carte ci-contre) dans les notes de son Histoire du Blâmontois des origines à la Renaissance
- Page 7 : « Berg occupait le Haut du mont, portion du ban d'Igney, à quelque distance de la gare actuelle d'Avricourt. Ce lieu, détruit par les Suédois, servit d'église-mère jusqu'au XVIe siècle, pour Avricourt et Moussey. Des fouilles récentes y ont mis à jour un linteau portant la date CM (900). »
- Page 16 : « L'expression « Oblionem montem» désigne un ancien village détruit par les Suédois, situé sur le ban actuel d'Igney au lieu dit : Haut du mont, qui se nommait Berg ou Mont et qui fut l'église-mère pour Avricourt, Moussey et Foulcrey. »

Mais dans ses notes restées manuscrites, Dedenon apporte ces corrections :
« Page 7 et 16. note - Le Haut du Mont est non sur le ban d'Igney mais sur celui de Réchicourt-le-Château, à 1 kil. et demi du village sur la route qui conduit à Moussey (abbé Maslat ancien habitant). L'église de Berg pouvait être dédiée à Saint-Blaise dont une chapelle se trouve encore dans le bourg. La pierre trouvée sur son emplacement portait le millésime CMXXX et non CM (Lepage : Statistique de M. et M. art. Réchicourt le Château) »

Ainsi, le village aurait été détruit par les Suédois lors d'une des dévastations de la guerre de Trente ans qui n'épargnèrent pas Réchicourt : « en 1628, 1926 et 1630, cette ville fut dévastée à quatre reprises différentes, par les Suédois, qui y commirent beaucoup d'actes de cruauté », écrit Lepage (Département de la Meurthe), qui ajoute effectivement que des fouilles de1806 ont mis à jour au Haut-du-Mont, une pierre, sans doute linteau de porte, portant la date CMXXX, à l'emplacement de ce qui était l'ancienne église de Réchicourt ; il y existait encore une croix en pierre en 1820.

Mais le lieu dit « Le Haut du Mont », à Avricourt, n'est pas situé entre Avricourt et Foulcrey comme l'indique initialement Dedenon, mais à l'est d'Avricourt Moselle.

Y-a-t-il réellement eu un village à cet emplacement ?

On sait qu'en 1407 un incendie détruisit une partie de Réchicourt, et notamment le « chastel » du maire qui renfermait les titres de droits propriété de l'Abbaye de Moyenmoutier sur Thionviller, Moussey, Gondrexange, Avricourt et Mont, dit Berg : les habitants ayant tenté de profiter de la circonstance pour s'affranchir de ces droits, le duc de Lorraine Charles II fit rapidement procéder le 16 novembre 1407 à la reconnaissance de ces droits par le comte de Réchicourt, reconstituant ainsi les titres de propriétés (voir Humbertis Belhomme, dans Historia Mediani in monte Vosago monasterii : « Anno 1407. cum pleraque Registra & documenta bonorum ас Jurium ad Camerariam Mediani monasterii pertinentium, quae penes ejusdem monasterii Villicum in Richisicorte erant, incendio perissent: ad Theoderici Abbatis requisitionem, eadem bona ac jura tam, à Joanne comite dicti Richisicortis, quam ejus mediante auctoritate ab omnibus locorum sibi subditorum incolis, recognita fuerunt, die Mercurii post festum S. Martini hyemalis. »).

Mais cela ne parait pas indiquer l'existence spécifique d'un village, et étrangement, rien n'apparait dans le Dénombrement du duché de Lorraine de Thierry Alix en 1594. Or, on a vu que dans le cas de Frisonviller, Alix semble citer un village détruit depuis près de trois siècles : si un village de Berg, ou Mont, existait, pourquoi Alix ne le mentionne-t-il pas trente ans avant sa destruction ?
 

Rédaction : Thierry Meurant

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email