BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Domjevin - 1892 - Publicité pour les pilules suisses
 


Dans la série des témoignages publicitaires pour les produits pharmaceutiques, nous avions déjà :
- 1904-1905 : Remoncourt, Clémentine Jacquot-Forquin, pour les pilules Pink,
- 1908 : Gogney, Jean-Baptiste Vasseur, pour l'élixir Dupeyroux,
- 1913 : Xousse, Berte Duchaud, pour les pilules Pink,
- 1922 : Vaucourt, Charles Brancard, pour l'Eau Précieuse Dépensier.

Voici la plus ancienne trouvée à ce jour pour la canton : les pilules suisses en 1892, avec le témoignage de M. Ninck. Mathias Ninck, brigadier des douanes né en 1839 à Hayange, est décédé le 19 janvier 1894 à Domjevin ; il s'agit donc d'un véritable témoignage qui s'inscrit dans l'une des plus anciennes, et sans doute des plus importantes, opérations publicitaires pour des produits pharmaceutiques (des annonces similaires existent depuis au moins 1883).

Car les pilules suisses, « Schweizerpillen » (à base d'aloès) du chimiste allemand Richard Brandt (1829-1893) sont créées vers 1877, alors qu'il est encore installé à Paderborn. Il ouvre une pharmacie à Schaffhausen, et met ses pilules laxatives sur le marché.
Mais il est immédiatement concurrencé par un autre pharmacien homonyme, A. Brandt de Saint-Gall avec ses « Verbesserten Schweizerpillen ». Pour la France, c'est une filiale, l'entreprise Hertzog et Cie, qui, à partir de 1880, les répand avec succès, sous le nom de Pilules suisses : la vente dépasse rapidement un million de boites par an, au prix de 1,50 franc, et l'usine Hertzog à Paris fabrique ainsi quatre vingt millions de pilules pour l'année 1884.
Mais la pharmacie A. M. Hertzog (à qui M. Ninck adresse ses courriers), sait étendre sa communication, en diffusant par le réseau des pharmaciens un almanach illustré gratuit (le plus ancien semble être édité en 1884 pour l'année 1885 - Voir annonce dans la Lorraine Artiste du 5 octobre 1884) de petite taille 11x14 cm. Voici l'exemple de 1909, fascicule de 40 pages :


 

Une autre technique publicitaire est d'envoyer des pilules Brandt à plusieurs éminents médecins : cette méthode permet non seulement d'obtenir des articles rédactionnels dans certaines revues spécialisées (voir exemple ci-dessous), mais aussi, lorsque certains médecins répondent par des lettres de remerciements, d'utiliser ces lettres dans la publicité (d'où la colère de certains médecins abusés, par exemple le pathologiste allemand Rudolf Virchow).


Mercredi Médical - 17 juin 1891

Voici quelques exemples du témoignage de Mathias Ninck, tous de début 1892 (on retrouve le même article dans l'Oued-Sahel - 14 février 1892, L'indépendant du Mascara - 21 février 1892, Journal général de l'Algérie et de la Tunisie - 11 févier 1892, Le Progrès de l'Algérie - 11 février 1892, Le Courrier des Alpes - 1er mars 1892, Moniteur Viennois - 12 février 1892...)


L'Etoile de la Vendée - 7 janvier 1892


Journal de Tournon - 7 février 1892


Journal de Vienne - 10 février 1892


La lanterne - 10 février 1892


La Gazette Algérienne - 13 février 1892

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email