BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

Accès à la rubrique des textes concernant 1914-1918

26 septembre 1920
- Renaissance de Verdenal
 


Est-Républicain
29 septembre 1920

La résurrection de nos villages
VERDENAL

Dimanche, il nous fut permis d'assister à la touchante fête du retour à la vie d'un de nos charmants villages lorrains : Verdenal, près de Blâmont.
Là où existaient, il y a un an encore, que ruines et décombres, se dressent a nouveau et plus vivantes que jamais, avec leur toiture rose et leur façade blanche, les fermes de nos villageois.
Cette impression est vivement ressentie quand notre voiture, débouchant de la forêt encore toute hérissée de ses « barbelés », entre Domêvre-sur-Vezouse et Verdenal, nous découvrons le village avec son clocher tout neuf, vrai jouet d'enfant posé là dans le creux d'un vallon, avec ses animaux paissant dans les vertes prairies et son fond de décor bleu de la ligne des Vosges, toute voisine.
Le village a fait des frais de toilette ; tout est propre et net, les habitants ont retrouvé leur figure des beaux jours de fête d'avant-guerre Les plus beaux atours ont été sortis des armoires, les cultivateurs sont venus des villages environnants. Il y en a de Domêvre et de Chazelles.
Nous suivons la foule appelée à l'église par sa cloche de fortune (les trois nouvelles ne sont pas arrivées à temps) et c'est encore une très forte sensation qui nous empoigne quand le vénérable curé de Verdenal, revenu tout exprès dans le pays, chante d'une voix émue la première messe.
Le sermon fut donne par M. l'abbé Aubry, curé de Saint-Léon, à Nancy, et enfant de Verdenal.
M l'abbé Aubry trahit aussi son évidente émotion mais vite la réaction se produisit et c'est d'une voix puissante qu'il célébra avec son éloquence habituelle la renaissance du village.
La Coopérative de reconstruction, sous la présidence éclairée de M. Marchand, professeur à l'école Turgot, à Paris, réunit ensuite ses membres pour procéder au renouvellement de son bureau. Après avoir remercié chaleureusement les personnes qui avaient bien voulu assister à cette fêté, parmi lesquelles il faut citer M. Bentz conseiller général, à qui la présidence de la réunion fut offerte, M. Louis, le sympathique chef de subdivision de Blâmont, etc...
M. Marchand lut quelques lettres d'excuses parmi lesquelles celle de M. Préau, chef du service de la reconstruction à la préfecture, et aborda enfin l'ordre du jour.
Ce fut d'abord un chaleureux éloge de l'architecte, M. Fernand César, de Nancy, qui sût si bien guider et diriger les travaux, et des entrepreneurs, MM. France Lanord et Bichaton, dont l'éloge n'est plus à faire depuis longtemps, mais qui se surpassèrent en efforts et en bonne volonté, ont apporté là leurs plus puissants moyens d'action et de réalisation matériels et financiers.
Après ce témoignage très mérité et les chaleureux remerciements de toute l'assemblée à MM. César et France Lanord et Bichaton pour le splendide résultat obtenu qui place Verdenal, d'après l'avis même de la préfecture, à la tête de la reconstruction du département, pour la façon complète (ou à si peu près) avec, laquelle les maisons sont rendues au cultivateur, mais à coup sûr la première pour la rapidité d'exécution. On visite quelques fermés, puis un dîner tout intime réunit les invités. On parla beaucoup des souffrances passées du pauvre pays, des misères endurées, des deuils, de l'exil... puis du retour, à l'armistice, dans le village mort... peut-être pour toujours...
Mais le champagne pétille. Adieu le sombre passé, le cauchemar. La campagne est belle, les bêtes sont à l'étable. Le fourrage monte jusque sous les tuiles neuves. Il va faire bon et chaud dans les maisons cet hiver. Verdenal est vivant et bien vivant., grâce à la réunion de tous les éléments indispensables au succès : le tact et l'intelligente initiative d'un président de coopérative tel que M. Marchand et des hommes d'action et de réalisation dont il sut s'entourer, tels leur architecte et leurs entrepreneurs.

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email