BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Pantagruel et les poëliers de Blâmont ?
 


Dans Pantagruel, François Rabelais écrit en 1532 au chapitre IV (De l’enfance de Pantagruel) :
« Et comment, pour luy faire un paeslon à cuire sa bouillie, furent occupez tous les paesliers de Saumur en Aniou, de Villedieu en Normandie, de Bramont en Lorraine.»

D’où sont ces poëliers lorrains chargé de confectionner le poëlon à cuire du bébé géant Pantagruel, qui à chacun de ses repas buvait le lait de quatre mille six cents vaches ?

Le bulletin de l’Association des amis de Rabelais et de la Devinière (Tome 1 n° 9 – 1960) indique dans un article intitulé « Voyage en Rabelaisie » :
« Blâmont emprès Lunéville, chez les Lorrains si bien pourvus (II, 1), Blâmont avec ses poêlons, II, 4 (car « Bramont en Lorraine » ne peut être que Blâmont, chers Maîtres !) »

Cette affirmation conteste l’édition Bordesius de 1711, qui porte cette note (reprise dans l’édition de 1741 par M. Le Duchat) :
« Bramont en Lorraine - Fromont, Bourg de la Lorraine sur les frontières de l'Alsace. On y fait quantité de poëlons de fer, & ce Lieu a été : Bramont & Fromont par corruption pour Faramond, »

Mais hélas, il est très probable qu’il s’agisse effectivement de Framont (Ferratus Mons), montagne ferrifère avec ses forges (renommées dès le XVIème siècle), à Grandfontaine (67130).
Dommage pour la commune de Blâmont qui perd ainsi la gloire d’avoir contribué à nourrir Pantagruel…

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email