BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site

 

Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Gare de Deutsch-Avricourt - Plans
 


On a vu dans l’article 1871 - La ligne ABC devient allemande, que pour que le territoire d’Igney, devenu allemand par le traité de Francfort, soit rétrocédé à la France, l’article 10 de la convention du 12 octobre 1871 prévoyait que :
« Le Gouvernement français prendra à sa charge les frais d'une station de chemin de fer à construire sur le terrain choisi par le Gouvernement allemand, et qui suffira aux intérêts militaires et commerciaux autant que celle d'Avricourt.
Les devis de cette construction seront faits d'un commun accord; le Gouvernement allemand aura soin de la faire exécuter le plus tôt possible.
Jusqu'à l'achèvement de la nouvelle station, le Gouvernement allemand se réserve le droit de tenir occupée la commune d'Igney ainsi que la partie de la commune d'Avricourt susindiquée. »


Afin de parvenir à cette construction, décidée par décret impérial allemand du 17 mai 1873, une convention est signée le 17 juin 1873 entre l'Etat français et la Compagnie des chemins de fer de l'Est, où l’article 6 autorise la Compagnie à se substituer au gouvernement pour la gare d'Avricourt et à traiter directement avec les Allemands.

Après la validation par la loi du 21 juillet 1873, des représentants sont alors désignés : pour l’Allemagne, M. Funke, directeur de chemin de fer à Strasbourg, M. Funke, et pour la Compagnie de l’Est, M. Ledru, directeur du service de la construction (puis directeur de la compagnie).

Après plusieurs conférences techniques, à Avricourt et à Paris en août 1874, puis à Nancy en janvier 1875, il est convenu que, selon le forfait calculé dans les limites fixées à la Convention de Berlin, la Compagnie de l'Est versera une somme de 796.000 francs or, dans les six semaines suivant l'évacuation de la gare française d'Avricourt, pour indemniser l'Allemagne des frais des travaux qu'elle allait entreprendre sur le terrain choisi par elle, et dont elle a déterminé seule les dimensions et les installations.

L’Allemagne décide la construction de sa nouvelle gare à 1.371 mètres de l'ancienne (Igney-Avricourt) qu’elle évacue, non à la date promise du 1er mai 1875, mais le 1er juin 1875 seulement.
A compter de cette date, la Compagnie de l’Est commençe donc le versement du forfait, correspondant à 637 489 Marks, sur la dépense totale engagée par l’Allemagne (selon son propre projet) de 2 297 775 Marks.

Le bâtiment de 94 mètres sur 18 devient ainsi l’imposante gare frontière abandonnée aujourd’hui (et qui est privé de son aile droite).

On trouve le détail de son fonctionnement dans « Die Eisenbahn-technik der Gegenwart - II. Banhofhochbauten » (Ed. Wiesbaden, 1914) :

« Eine neuere zweckmäßige Anordnung weist der Grenzbahnhof Avricourt
auf. Die Reisenden müssen durch eine Bahnsteigtür in den Untersuchungsraum ein- und nach Durchsicht ihres Gepäckes in die Eingangshalle austreten. Hier liegen Fahrkarten- und Gepäck-Abfertigung. Weiter reihen sich an einen seitlichen Gang die Wartesäle mit Schänkraum an. Aus den Wartesälen gelangen die Reisenden nach Beendigung der zollamtlichen Untersuchung wieder auf den Bahnsteig. »

Les voyageurs doivent entrer dans la salle d'examen par une porte du quai et, après avoir vérifié leurs bagages, quitter le hall. Voici la gestion des billets et des bagages. À côté d'un couloir latéral, les salles d'attente avec brasserie. Depuis les salles d'attente, les voyageurs retournent au quai après l'achèvement de l'enquête douanière. »)

L’ouvrage contient un plan :

Gare de Deutsch-Avricourt

1. Hall d'entrée,
2. Emission de billet,
3. Manutention des bagages,
4. Déclaration des marchandises,
5. Dédouanement,
6. Portier,
7. Couloir,
8. Salle d’attente 3ème classe,
9. Salle d'attente 2de classe.
10. Salle d'attente 1re classe,
11, 12. Toilettes
14. Pièce de services,
13, 15. Escaliers.

Un plan plus précis apparait dans
« Organ für die Fortschritte des Eisenbahnwesens - . vol. 39. » (Ed. Wiesbaden, 1884) :

Gare de Deutsch-Avricourt

NDLR : les numéros de la légende correspondent à un ensemble de plans de gare. Pour cette raison, les descriptifs VII, X, XIV et XV ne sont pas utiles au plan spécifique de la gare d’Avricourt.

I. Hall d'entrée.
II. Billetterie.
III. Expédition des bagages.
IV Salle d'attente 1re et 2de Classe.
V. Salle d'attente 3ème Classe.
VI. Gestionnaire de station.
(VII Post).
VIII Télégraphe (assistant).
IX. Bureau d'exploitation.
(X. Hangar à marchandises.)
XI. Escalier des appartements meublés.
XII. Buffet.
XIII. Passage.
(XIV. Disponible.)
(XV. Dames.)
XVI. Douanes - Salle d'examen.
XVII. Bureau des douanes.
XVIII. Fonctionnaires des douanes.
XIX. Fret express.
XX. Portier.
XXI. Salle d'attente 1ère Classe.
XXII. Toilettes pour femmes.
XXIII. Toilettes pour hommes.

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email