BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Route de la diligence de Paris à Strasbourg - 1778
 


Le conducteur français contenant les routes desservies par les nouvelles diligences, messageries et autres voitures publiques
v.6.
Louis Denis
Ed. Paris 1778

Route de la diligence de Paris à Strasbourg

[…]
Arrivez à Benameniil - 92 1/2 [Distance de Paris]
Traversant ce vill., on passe devant la poste en laissant l’église à g., après lesquelles on tourne fort à dr. ; un peu plus loin, on traverse un vallon en laissant une Justice à dr. Vis-à-vis à g., il y a un chemin qui va rejoindre celui de Domjuvin, vill. qui est de l’autre côté de la Vezouse.
Descendant la côte, on entre sur la Généralité de Metz en tournant à g. ; un peu après, on arrive vis-à-vis le moulin de la Baraque, qui est à quelque toises à g.
Traversant le vallon, on passe sur un pont sous lequel coulent les eaux qui viennent de l’étang à droite. Quittant la chaussée, on passe sur une arche où coule l’eau qui fait tourner le moulin de la Baraque qui est renfermé dans la maison que l’on voit à gauche.
Quittant l’arche, on monte en tournant à dr. ; le chemin de Domjuvin est à g. On apperçoit bien le vill., de l’autre côté des prairies & de la riviere ; à dr., on voit l’étang, & plus loin le vill. de Bureville, qui est de la Généralité de Metz, de même que celui de Fremeville, qui est à 1 q. de l à g., au bord de la prairie, à mi-côte. On sort de la Généralité de Metz pour entrer dans la Lorraine. Arrivé au haut, on tourne fort à gauche.
Descendant la côte, on laisse à dr. le chemin d’Ogeviller, que l’on voit avec la Chapelle de S. Fiacre ; Reclonville est au-dessus.

Arrivez auprès d'Ogeviller. - 93 1/4
On passe le long des clos de ce vill., qui sont à dr., il y a une remise à g. Etant au bas de la côte, on arrive sur un pont bâti sur la riviere de la Verdierette ; la route est élevée. De là, on voit l’église & le château d’Ogeviller, sur le bord de la riviere, avec un moulin ; le château est très-ancien. Le clocher de Reclonville est plus haut, avec Pétonville et Ablainville, sur la hauteur.
Quittant le pont, on tourne à dr., & un peu plus loin à g. Arrivé au haut, on descend dans un vallon, au bas duquel il y a une arche. Quittant l’arche, on monte en remarquant à g., dans la gorge, le vill. de Blemerey.
Descendant la côte, on tourne à dr. ; on voit S. Martin à g., de l’autre côté de la riviere, sur la côte, avec N. D. de Lorette à sa dr. auprès du bois ; à mi-côte, on entre sur la Généralité de Metz.

Arrivez à Herbeviller. - 94 1/4
Traversant ce vill., on laisse l’église à g. en passant devant la poste & plusieurs auberges. Sortant du vill., on passe sur un petit pont, & ensuite sur un autre plus considérable, de dessus lequel on remarque à dr. le château de Lanois avec un moulin, & à g. une tour & le vill. de S. Martin plus loin, avec N. D. de Lorette, sur la côte.
Quittant le pont & la riviere de Blette, on monte en tournant à g. ; on voit bien le château de Lanois dans le fond, & plus loin Magneville, sur la même riviere.
Une d l. plus loin, on passe devant une Justice à dr., après laquelle on tourne à g. ; descendant la côte, on sort de la Généralité de Metz.
En face de la route, on voit le vill. & l’abbaye de Dom-Evre, avec la riviere de Vezouse, qui passe entre les deux; Blamont est plus loin.
Arrivé au bas, on passe sur une arche en remarquant à dr. le Banal-Bois, & à g celui des Hayes de Dom-Evre, sur la cote, de l’autre côté de la riviere; quittant l’arche,*on monte.

Arrivez à Dom-Evre. 95 1/4
Traversant ce vill., on passe devant une belle fayancerie en laissant l’eglise a g. Arrivé au haut & au milieu du vill., on laisse a g. un chemin qui descend à l’abbaye que l’on voit de l’autre côté du vallon, sur la hauteur : elle est de l’Ordre de S. Augustin. Le bâtiment des Religieux est considérable & bien situé pour la vue du cote du couchant & du levant, le long de la riviere de Vezouze, qui arrose de belles prairies.
Sortant de Dom-Evre, on descend en tournant à g. ; arrivé au bas, on côtoie des prairies à g., avec la riviere. Le vill. de Verdenai est plus loin, à la dr. des bois de l’abbaye ; il y a un moulin au bas du vill. de Dom-Evre. Un peu plus loin, on laisse le Noirbois à dr., sur la hauteur. Descendant une pente douce, on va passer sur un pont sous lequel coule un petit ruisseau qui fait tourner le moulin de Barbezieux, qui est a g,; le vill. de Barbas est a dr., a 1 q. de l. au bas de la côte S. Jean ; Harbouey est plus loin, sur le tertre que l’on voit, qui est très- élevé. Ce vill. dépend de la Généralité de Metz.
Quittant le pont, on monte la cote de S. Jean, qui est très-rapide ; on tourne à g. en remarquant à dr. Barbas & Harbouey, & à g. des prairies, avec le vill. de Verdenal de l’autre côté de la montagne couverte de vignes; étant au haut, on côtoie le bois du Trillon ou Trillou à dr. en tournant du même côté.
Quittant le bois en descendant une côte rapide en examinant le moulin des Champs à g. dans la vallée, sur la riviere. Passant devant une croix, on côtoie des vignes & des jardins à dr. & à g., & on tourne tort à droite.

Arrivez à Blamont. - 96 1/4
En entrant dans la ville, on tourne fort à dr., & un peu plus loin fort à g. en passant sur un pont où coule la riviere de Vezouse, qui prend sa source aux montagnes des Vosges, parmi lesquelles elle fait marcher une quantité de scirie & de forges.
Un peu après le pont, on tourne à g. pour arriver sur une grande place sur laquelle il s’y tient plusieurs marchés par semaine ; l’église est à gauche.
Blamont a titre de Comté, avec un Bailliage, &c. Un Chapitre fondé par Henri IV, Comte de Blamont & Valburge sa femme, l’an 1382; un Couvent de Capucins; & des filles de la Congrégation de N. D.
Cette ville fut inutilement attaquée en 1587, par l’armée des Protestans d’Allemagne, en 1636. Etant assiégée ; Clopstein, qui en étoit Gouverneur y mit le feu & se retira dans le château à l’approche du Duc de Veimar; ce château fut brûlé en 1638 par M. de Feuquieres.
Le commerce est en étoffes, toiles de coton, indiennes, vins, fer & planches de sapins, qui descendent des Voges par la riviere de Vezouse.
Sortant de Blamont, on monte une côte rapide en remarquant le château à dr. qui est en ruine, dont les murs sont d’une épaisseur considérable ; tournant à dr., on va passer devant une croix plantée au milieu d’un jardin, à l’endroit où fut tuée une jeune pensionnaire qui s’en retournoit chez ses parens, par le cheval sur lequel elle etoit montée, qui prit le mord aux dents au sortir de la ville.
Côtoyant des jardins bordés de hayes, on laisse une croix à g. en remarquant des vignes à g., de l’autre côté du vallon & de la petite riviere de Richeval.
Arrivé au haut, on apperçoit du même côté Repaix dit Repas, & plus loin, au haut du vallon, le vill. d’ïgney. A dr. on voit à la g. de Blamont, l’Hermitage de S. Jean sur la hauteur ; Harbouey est plus loin sur un tertre.
Descendant la côte, on laisse des vignes a dr. & une croix de pierre à g., après laquelle il y a le chemin qui conduit au vill. de Fremonville, que l’on voit a 3 q. de l., au bas de la côte remplie de vignes ; il va aussi à l’abbaye de Haute-Seille, qu’on apperçoit un peu plus loin à l’extremité d’une belle plaine d’une l. & d., arrosée par la Vezouse, qui vient des Voges, que l’on découvre. C’est une abbaye d’hommes, Ordre de Citeaux. Le chemin est prolongé jusqu’à Cirey, vill. où l’on trouve une belle forge & un fourneau pour fondre la mine de fer; il est à une d. l. à la dr. de Haute-Seiile.
Le vill. qui est à la g. de l’abbaye est Tanconville ; la ferme de la Vigne est en deçà, le long de la côte, au bas du bois des Chenaux.
Après le chemin de Fremonville & de Cirey, on passe sur une grande arche, sous laquelle passent les eaux des orages qui descendent de la côte à g. Quittant l’arche, on monte une côte qui est rapide au commencement, & qui devient plus douce après. Regardant à dr., on découvre au-dessus de Fremonville & de Haute-Seille, les montagnes des Voges, à l’horison ; celle qui domine les autres, & qui est directe à l’abbaye, c’est le gros Rougemont, au milieu des bois de Baronnies. A g. on remarque le vill. de Repaix dit Repas, & à fa dr. le clocher de Gogney à l’entrée du vallon, sur le petit ruisseau qui descend de l’étang & du vill. de Foulcrey, que l’on apperçoit 3 q. de l. plus loin.
Descendant, on laisse une Justice à dr. ; étant au bas du vallon, on passe sur une arche, après laquelle on tourne à g. en examinant le vill. de Gogney, de l’autre côté de la vallée, où coule la petite riviere de Richeval ; l’Hermitage de S. Liébaut est à sa dr., au bas de la côte.
Montant la côte, on voit la pointe du bois des Chenaux à 150 toises environ, au commencement du vallon; arrivé au haut, on découvre bien Gogney, & l’Hermitage S. Liébaut, au bord & de l’autre côté des prairies.
Tournant à dr., on laisse un chemin à g. & un autre à dr. qui conduit à l’abbaye de Haute-Seille. De cet endroit, on jouit d’une belle vue ; en face de la route, on apperçoit le bois des Sablons, que l’on traversera au bout d’une lieue ; le vill. d’Ibigny à sa g., avec le bois de la Comté de Rechicourt, & plus loin celui de l’Evêché de Metz. Se retournant du côté de Blamont, on découvre les environs de Lunéville à sa dr., & ceux de Badonviller à sa g.
Côtoyant les bois de Chenaux à dr., on descend une pente douce qui a environ un grand quart de lieue ; à mi-côte, on laisse un vallon à g., qui va droit à la ferme des Salines, que l’on voit à g. & une autre à dr., qui est entre le bois & la route.
Un peu plus loin, on se trouve au chemin qui conduit à la belle ferme des Salières, après lequel la côte est plus rapide; le bois s’approche de la route.
Descendant toujours rapidement, on laisse une touffe de chêne à 50 toises à g. ; on remarque à la g. de Malanrup, qui est dans le fond ; la Haye des Allemands, ham. à sa dr. dans la gorge, entre les bois de Blamont ; à g., on voit le moulin de Raptin, avec le vill. d’Ibigny au-dessus; il y a une fontaine à dr. dont les eaux côtoie la route ; le bois est à 50 toises environ. Arrivé au bas, on passe sur une arche sous laquelle coulent les eaux qui descendent des bois de Blamont, après avoir arrosé les prairies du ham. de la Haye des Allemands, dont on a vu les maisons un peu avant. Quittant le pont, on entre sur la Généralité de Metz.

Route de la diligence de Paris à Strasbourg - 1778

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email