BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Gravure de Julien-Michel Gué (1789-1843) - 1840 ?


Né au Cap Français (île de Saint-Dominque) le 31 juillet 1789 (d’après son acte de notoriété puisque le registre d’état civil a été détruit), Julien-Michel est le fils de Jean Baptiste Gué (1754-1793), architecte, massacré lors dès événements au Cap le 20 juin 1793 (bataille du Cap-français du 20 au 22 juin 1793), et de Jeanne-Marie Lavit (1764-1805, fille d’un architecte originaire de Nancy).

Quand Julien-Michel Gué s’est-il rendu à Blâmont ? Aucune biographie ou notice ne permet de déterminer la date de cette gravure à l’eau forte des « Restes du château de Blâmont », publiée à Paris par Blaisot et imprimée par Lesauvage. On sait seulement que la publication et la vente sont autorisées (selon la loi et l’ordonnance du 9 septembre 1835) sous le n° 1589 selon la Bibliographie de la France ou, journal général de l'imprimerie et de la Librairie n° 47 du 21 novembre 1840.

Car sous Charles X et Louis-Philippe, la mode est au « impressions de voyage ». C’est ainsi, qu’en août 1825, on voit Julien Michel Gué accompagner Victor Hugo et Charles Nodier, pour un voyage vers Chamonix, où se produit à Mâcon une rencontre avec Alphonse de Lamartine, avant de partir vers le Mont-Blanc. On ignore cependant les différents voyages de Julien-Michel Gué, et au regard des lieux multiples cités dans les catalogues de ses oeuvres, la seule date de commercialisation de l’estampe en 1840 apparait comme insuffisante à dater l’œuvre.

Cliquez pour agrandir


Dictionnaire des artistes de l'école française au XIXe siècle: Peinture, sculpture, architecture, gravure, dessin, lithographie et composition musicale
Charles Gabet
Ed. Paris, 1831

GUE (Julien-Michel), peintre d'histoire, genre et décorations théâtrales, r. de Buffaut, 16, né au Cap Français en 1989, él. de David. On doit à cet artiste : Le sacrifice de Jephté, 14 p. sur 18, exp. en 1819; Eliezer et Nephtali, 3 p. 6 po. sur 4; plusieurs autres sujets d'histoire, tableaux de genre et un grand nombre de dessins ; Le plafond de la salle du trône à l'Hôtel-de-Ville, lors de la fête donnée à l'occasion du sacre de Charles X; Les peintures des voussures au Musée Dauphin ; Un tableau placé dans la galerie du château de Compiègne. Plusieurs autres tableaux dans la galerie de M. Worms à Bordeaux ; Vue prise aux environs de Paris, exp. en 1827. Cet artiste a aussi exp. en 1830 au Lux.; Vue de la route des Monts-d'Or, à Rochefort; Cabanes de bergers, près des Monts-d'Or. Il a remporté le prix de peinture à l'école de Bordeaux, et concouru pour le grand prix de Rome en 1812, 1814 et 1815; ses travaux ont paru à l'exposition au profit des Grecs, à l'exposition de la S. d. A. d. A. et aux salons de 1817, 1819, 1827. Il a obtenu une médaille à ce dernier salon.


Dictionnaire général des artistes de l'École française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours : architectes, peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes.
Emile Bellier de La Chavignerie, Émile (1821-1871).
Éd. : Paris 1882-1885

Gué (Julien-Michel), peintre, né au Cap français (ile Saint-Domingue), le 25 juillet 1789, mort à Paris, le 13 décembre 1843, élève de David et de Lacour. - Méd. 2e cl. 1828; Méd. 1re cl. 1831 ; légion d’honneur en 1834. - Rue Saint-Lazare 34. - S. 1819. Le sacrifice de Jephté. - S. 1857. Vue prise aux environs de Paris. - S. 1831. Porte de la ville de Besse en Auvergne ; - Le lac Pavin, prés des Monts-d'Or ; - Vue du Puy-de-Dôme, prise du sommet de Gravenère (Musée de Douai) ; - Eglise de Notre-Dame du Puy, en Auvergne ; - Cabanes aux Monts-d'Or ; - Route de Rochefort, prise des Monts-d'Or; - Environs de Paris. - S. 1833. Le Puy-en-Velay, prise des hauteurs d'Espailly (Auvergne) ; - Sainte-Cécile, cathédrale d'Alby ; - Coup de vent, vallée de Chevreuse ; - Eglise de Lempdes, route d'Issoire, au Puy-en-Velay; - Inférieur de cour à Royat (appartient à M. Guyot, notaire); - Village de Senlisse, vallée de Dampierre ; - Eglise de Lempdes, près le Puyen-Velay, aquarelle (appartient à M. Nast) - Vue de Rouen, aquarelle; - Etude de la forêt de Compiègne, aquarelle; - Croix de Pouzzols (Auvergne), aquarelle ; - Vallée de Dampierre, aquarelle - Vues diverses, même numéro, aquarelles ; - Effet de brouillard, aquarelle, (appartiennent à M. Guyot, notaire) ; - Le champ de blé ; - Une croix, effet de soir, aquarelles (appartiennent à M. Beaubœuf) ; - Entrée de la forêt de Fontainebleau, par Melun ; - Vues prises dans la vallée de Dampierre, aquarelles (appartiennent à M. Susse); - Dessins à la mine de plomb ; - Vue prise en Dauphiné, aquarelle ; - Un cadre de dessins à la mine de plomb. - S. 1834. Dagobert revenant en bateau de sa maison du Louvre, au palais de la Cité (maison du roi) ; -Pont du Rialto à Venise; - Place d'Heilbrun; - Vue de l'église Saint-Antoine de Padoue, aquarelle (appartient à Mme Hulin) ; - Vue de la vallée de Dampierre, aquarelle (appartient à M. Worms de Bordeaux) ; - Vue d'un château-fort, aquarelle; - Paysage, effet de soir, dessin à la sépia. - S. 1835. Route du Tyrol, près d'inspruck; - Village de Ploehingen, Allemagne (appartient à M. Souty); - Vue prise d Ulm (Allemagne), appartient à M. Durand-Ruel; - Eglise de Senlisse, vallée de Dampierre (appartient à M. Binant) - Village de Routti (Tyrol). - S. 1836. Forêt de Morvan ; - Vue des bois de la Rochette ; - Montagnes du Tyrol, effet de soir; - Paysage ; - Vue prise au Vivier; - Vue prise à Nevers - Vue générale de Limanton ; - Ruines de l'ancien château royal du Vier; - Vue de l'ensemble dit parc du Vivier, prise de l'extrémité de la pièce d'eau ; - Vue de l'intérieur de la chapelle du Vivier ; - Intérieur des caveaux du Vivier. - S. 1837. Des tyroliens se rendant au marché d'Inspruck ; - Vallée de Ragalz, dans les Grisons; - Porte de la petite ville de Besse; - Paysage, aquarelles. - S. 1838. Arrivée d'Anne d'Autriche et de Philippe IV dans l'île des Faisans, le 2 juin 1660 (maison du roi); - Trait de courage d'Urbain Fardeau; - Le puits de Bazas; - Le hameau de Garnes; - vallée de Dampierre; - La Pfalz, château sur le Rhin ; - Environs de Bazas, aquarelles, même numéro. - S. 1839. Les murmurateurs engloutis ; - La moisson; - La pauvre femme, scène du village. - S. 1840. Le dernier soupir du Christ (musée d'Amiens) ; - Une jeune mère, allaitant son entant, le recommande à la Vierge ; - Un enfant mordu par un chien; - Offrandeà la Vierge ; - Une jeune fiIle panse son frère blessé par son camarade. - S. 1841. Le repos en Egypte ; - La Madeleine ; - Le jugement dernier ; - L'eau bénite ; - La sortie de la messe, église de Taverny (Seine-et-Oise) ; - Les noisettes. - S. 1842. Les trois Maries au tombeau du Christ ; - Raymond VI, comte de Toulouse, se réconciliant avec l'Eglise (18 juin 1209) ; - Le panier de cerises; - Une mère jouant avec son enfant ; - Un enfant portant son petit chien. - S. 1843. Les quatres saisons ; - La porte de Panessac, au Puy-en-Velay. - S. 1847. Vue de Plockingen (Tyrol); - Paysages composés, aquarelles. (Exposition posthume). - Le musée de Bordeaux possède de ce peintre : La mort de Patrocle, et l'on voit aussi de ses œuvres au château de Compiègne, aux musées de Versailles et de Reims. On lui doit en outre Eliézer Nephtali, - le plafond de la salle du Trône à l'Hôtel de Ville de Paris, incendié par la Commune de 1871. Jazet a gravé d'après cet artiste Les murmurateurs ; - Le dernier soupir du Christ ; - Le jugement dernier.

Rédaction : Thierry Meurant

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email