BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Armoiries de Blâmont
 


Annuaire administratif, statistique, historique, judiciaire et commercial de la Meurthe
Henri Lepage
1868

D'argent, à deux barbeaux adossés, de gueules, accompagnés en chef d'une rose de même.
La rose seule figure dans le blason porté par le député de la ville de Blâmont à l'entrée du duc Henri II. Le Héraut d'armes la donne comme les armoiries du comté.
Suivant Husson l'Ecossois et le Nobiliaire de M. de Rennel (manuscrit de la Bibliothèque publique de Nancy), la maison de Blâmont portait de gueules, à deux bars adossés d'argent. Cette maison, ajoutent-ils, était sortie de celle des comtes de Salm par Frédéric (ou Ferry), fils de Henri II, comte de Salm, qui eut Blâmont pour partage, en prit le nom et garda les armes de sa maison, environ l'an 1240.
Or, ainsi que je l'ai fait observer à l'article Badonviller, les armoiries des comtes de Salm étant des saumons, il faudrait substituer ceux-ci aux barbeaux dans les armes de Blâmont.
D'après la liste généalogique des comtes de Blâmont, donnée par Dom Calmet en tète de son Histoire de Lorraine, la terre de ce nom serait entrée dans la maison de Salm dès la fin du XIIe siècle ; mais il existait antérieurement une famille du nom de Blâmont, dont les membres portaient peut-être la rose ; ce qui expliquerait la présence de cet emblème dans les armoiries de 1608 et dans celles que donne Claude Charles.
Blâmont, dont l'origine semble fort ancienne, fut d'abord le chef-lieu d'un pagus, que des titres du IXe siècle désignent sous les noms de pagus Albinsis et d'Albechova; puis d'un comté, qui semble avoir existé dès le Xe siècle ; le siège d'une prévôté, bailliage de Lunéville, érigée en 1698, puis d'un bailliage, créé en 1751.

Le comté comprenait, en 1594, le canton actuel de Blâmont, moins les communes d'Ancerviller, Buriville, Domjevin, Fréménil, Frémonville, Gogney, Harboué, Herbéviller et Vaucourt ; - Mignéville et Saint-Maurice, du canton de Baccarat ; - Saint-Sauveur, du canton de Lorquin ; - Igney, du canton de Réchicourt-le-Château. - Emberménil, Gondrexon, Herbéviller, Nonhigny, Ogéviller, Réclonville, Saint-Martin, Mignéville, Saint-Maurice et Igney, ne furent pas compris, en 1698, dans la prévôté de Blâmont. Le bailliage eut à peu près le même ressort que cette dernière, plus les communes de Gogney, Verdenal et Xousse (en partie), du canton de Blâmont ; - Avricourt et Foulcrey, du canton de Réchicourt ; - Raon-lès-l'Eau et Saint-Sauveur, du canton de Lorquin.

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email