BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 

 

Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


1391 - Alliance contre Henry de Blâmont


Histoire généalogique de la maison de Vergy
André Du Chesne
Ed. Paris : Cramoisy 1625

[1391 - Jean de Vergy]

Et en ce temps il accorda auec les Comtes de Deuxponts,de Salmes, de Sauerne,& autres Seigneurs d'Alemagne, nn Traité d'alliance & de confederation mutuelle pour la guerre qu'ils vouloient faire contre Henry Seigneur de Blammont & de Contrelin, lequel merite bien d'estre icy rapporté tout entier.

Novs IEHAN DE VERGEY seigneur de Fonuans es de Champlite, Hauman & Simond Vveckere Contes de Deuspons, Signeurs de Bitsches, lehan Comte de Salmes, Henri fire de Lichtemberg, Henri Comte de Saluerne, firede Rabaupierre & de Honag, & Iehan sire de Lichtemberg, faisons sauoir à touz, Que comme ia pieça certennes aliances aient esté faites, passées & adcordées entre nous tous lez deuant nommez, touchant le fait de la guerre de Meßire Henry Signeur de Blammont & Contrelin, contenens que s'il auenoit en temps auenir tant & si long comme nous & lidis sire de Blammont viurons guerre ou debat encommençoit entre nous tous contre lui ou aucun de noz ou plusieurs de nous,pour les propres fais & causes de nous tous ensemble, ou de l'vng de nous, liquelx on lesquelx cilz ou ceulz entre nous lez dis aliez desiroit ou desirient, requeroit ou requerient aide à nous les autres ses aliez, ou aucun de nous par bouche ou par lettre,que nous tous debuons estre aidans l'un à l'autre sans aucun delay. Laquele chose cilz ou ceulx entre nous qui en aueret ou en auerent beseng, le debuons faire sauoir aus autres aliez chescun en chief lu. C'eft assauoir à nous IEHAN DE VERGEY sire de Fonuans à Fonuans, Hauman & Simond Vveckere á Bitsches, lehan Comte de Saulmes à Baudonuiller, Henri sire de Lichtemberg à Bousvvilre, Henri Comte de Saluerne a Saluerne, & lean sire de Lichtemberg à Ingelvvilre. Et debuons encommencier la guerre contre ledit de Blammont tantost dedens les quinze jours apres la requeste ehue sens malengin. Et il soit ainsi que en nostredite lettre de aliances ne soit mie desclariez quel aide l'un de nous doit faire à l'autre, ne la quantité de gens d’armes que l’ung de nous doit faire à l'autre. Laquele ayde & quantité de gens d'armes que un chescun de nous doit faire à l'autre est & sera telle. Premier, que un chescun de nous doit ouvrir toutes ses forteresses pour recepter les autres aliez qui en auerent beseng contre ledit de Blanmont. Et doit-on en icelles forteresses donner viures pour argent & pour fuerre raisonnable à ceulx qui y seront receptez. Et que vng chescun de nous tous lez d'entre nommez serons tenus de faire aide à celui ou ceulx de nous dis aliez qui auerient guerre de dix compaignons d'armes, & d'iceux enuoier en la ville de Badonuiller, ou autre part, où celuy qui pour le temps aueroit guerre, aueroit milleur beseng ausi pres de la terre & fourteresses dudit de Blanmont, pour faire guerre à icellui sire de Blanmont , lesquelx ung chescun de nous enuoyerait tantost dedens la quinzainne apres la requeste, comme devant est escript. Et tenrons durant ladite guerre à nous despens esdis lieux, sans ceu que celui ou ceulx qui auerient la guerre soient tenuz d'aucune chouse restourer, recroire, ou rendre aucun damaige ou perde qu'ilz faicent, Auci est assauoir que s'il auenoit que nous li deuant dis de Vergey ehußiens guerre contre lidit de Blanmont, nous tous les autres deuant nommer serons tenus d'aider audit de Vergey, c'est assauoir chescun de nous doit enuoyer pour ledit de Vergey deix compaignons d'armes és lieus d'entre nommez. Et d'iceulx compaignons doit-on enuoyer dix compaignons d'armes pour ledit de Vergey en ses forteresses en Bourgoingne, s’il le requiert. Et les autres compaignons doient demourer la guerre durant pour lui es dis lieus de Baudonuiller ou à Pierrepercie,ou autre part auci pres de la terre & forteresses dudit de Blanmont. Lesquelx nous les aliez deuant nommez li enuoierons tantost dedans la quinsainne apres la requeste, & tenrons la guerre durant à nous despens, sens restour de perde, comme deuant est escript sans malengin. Et s'il auenoit que lidiz de Blanmont à force d'armes veinst contre nous lesdiz aliez, ou l'ung de nous, ou nous ou aucun de nous alleßiens contre ledit de Blanmont à force d'armes : nous tous seriens tenus d'aidier à celui, ou ceux qui verroit aller contre ledit de Blanmont, ou ceulx ou celui contre qui ledit de Blanmont veinst, chescun de trente hommes d'armes. Et le gaing & profit que icelle gens d'armes feront ladite guerre durant en prise de prisons, sera à celui ou ceulx de part quy ilz seront en voiez, cheualx, harnoix, & autres choses qui apartiennent en betin, sera aus compaignons, qui l'aueront gaingnés, se donc n'estoit qu’ons pourparlest ung commun betin, & s'il fuit ainsi adcordez, dont sera le betin aus communs compaignons ainsi comme il sera adcordez. Et s'il auenoit que aucuns de nous dis compaignons, ou de l'ung de nous fussent prix, il est assauoir que nous tous ensemble, ne aucun de nous ne polriens penretrievves audit de Blanmont, se les prisons n'ehussent respeit si longuement comme les trievves dureroient, ne penre paix se lez dis prisons ne fussent quittes. Auci est assauoir que sel ung de nous, ou deux, ou plusieurs volxißiens faire guerre audit de Blanmont, & que chescun de ceulx qui volxist faire guerre volxist requerre nous les autres aliez d'aide, comme deuant es escript, nous les diz autres aliez ne seriens mie tenus d'aidier pluz fors que vng chescun de nous de deix hommes d'armes pour celui ou ceulx qui auerient guerre tous ensemble, & l'enforcement de gens d'armes, & le recept, ainsi comme à cela appartenroit, comme deuant est escript. Toutes les chouses, points & articles deuant escripts, & chescun par lui, nous les deuant nommez.tous ensemble, & chescun de nous auons iurez, promis, & creacez, & par ces lettres promettons, iurons, & creançons par nostre foy & serement & subz nous honours de tenir en bonne foy fermes & estables senz malengin. En tesmoing de toutes les choses deuant escriptes auons nous tous les deuant nommez aliez mis nous saiels pendans à ces presentes lettres. Et est assauoir que s'il estoit chose qu'il falloit en ces lettres ung des saiels de ung de nous les deuant nommez ou plusieurs, pour ceu ne doient mie mains valloir ces lettres de tous les points & artikels qui y sont comprix pour tous les autres qui aueront leur saiel en ces lettres. Lesquelx furent faites & escrites le jour de la Saint George l'an mille trois cens quatre-vingt & onze.
 

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email