BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Vestiges gallo-romains à Domjevin

Conférence de M. l'abée Hatton faîte le 7 janvier 1937 à la Faculté des lettres de Nancy, sur la découverte des vestiges gallo-romains à Domjevin et à Laneuveville-aux-Bois


L'Eclair de l'Est - 31 janvier 1937

Dans le Blâmontois

Devant un bel auditoire, M. l'abbé Hatton. directeur de la « Semaine Religieuse », a fait à l'amphithéâtre de la Faculté ries Sciences une fort intéressante conférence sur les vestiges gallo-romains dans le Blâmontois.
En commençant, M. l'abbé Hatton remercie délicatement ses collaborateurs : MM Georges Goury, professeur de préhistoire; Fourchy, conservateur adjoint du Musée Lorrain: Des Robert, président de la « Société d'Archéologie Lorraine »: Salins, archéologue; Didier, adjoint au maire de Laneuveville-aux-Bois.
Puis, le terrain dans lequel il entendait promener ses auditeurs ayant été délimité, il entreprit une plaisante relation de ses premières recherches et des circonstances qui les provoquèrent.
En 1925, une décision épiscopale l »envoya comme curé à Domjevin, petit village de grosse culture situé à 2 kilomètres de la route nationale de Nancy à Strasbourg par Blâmont. Dès son arrivée, il se mit en quête des curiosités de J'endroit. Le nom même du village l'intrigua longtemps. Les premiers résultats stimulèrent son ardeur. Mais sa patience de chercheur devait être mise à rude épreuve avant qu'il put se féliciter d'un bilan appréciable.
Ce bilan comporta huit villas reconnues, parmi lesquelles Domjevin, Reclonville, Hablainville, Rohé, Laneuveville-aux-Bois, Emberménil (Villas rustiques, à l'exception d'une), quatre voies, et surtout deux trouvailles d'un caractère spécial: un puits avec sculpture à Fréménil, une masse de monnaies anciennes à Laneneville-aux-Bois.
L'étude de détail de ces villas, de ces voies qui toutes convergent vers Moussey, valut à l'assistance un savant et opportun rappel d'histoire ancienne.
Quant à celle du puits de Frêménil, M. l'abbé. Hatton relata avec bonne humeur les difficultés qu'il eut avec la municipalité, dont l'opposition à des fouilles ultérieures ne purent être vaincues malgré l'intervention pressante et courtoise de la « Société d'Archéologie Lorraine » et l'autorité préfectorale.
L'orateur rend hommage au chef de service de Nancy et à M. le Sous-Préfet de Lunéville qui, malheureusement sans succès, essaya de convaincre par sa présence et les assurances qu'il donnait l'obstination des élus de la commune.
La collection de monnaies de Laneveuville-aux-Bois comprend trois cent neuf pièces. Ce chiffre est significatif, mais la répartition des monnaies est encore plus digne de remarque ; elle offre des particularités qui révèlent une grande histoire. On comprendra dès lors que M. l'abbé Hatton se soit plus longuement arrêté ici dans son exposé.
Comment expliquer la présence à cet endroit d'un tel trésor ? Comment surtout expliquer la présence de pièces grecques très anciennes ? On en est évidemment réduit aux hypothèses. Ou bien il s'agit d'une collection dispersée, ou bien le lieu de la trouvaille était soit un camp, soit un lieu de partage du butin, soit encore un marché frontière où se faisait, avant César, le trafic du sel. La route du sel passant à Domjevin, cette dernière hypothèse parait rassembler la somme la plus complète de probabilités.
Les conclusions générales du conférencier ne manquent pas d'intérêt du point de vue historique. Résumons-les : 1° la région étudiée a été assez peuplée. même avant l'arrivée des Romains; 2° beaucoup de routes se prêtaient aux communications ; 3° le pays a été dévasté, réduit à l'état de désert par les invasions ; 4° la race ancienne, au moins dans Je pays de passage, a disparu en grande partie, laissant la place aux guerriers à cheveux roux francs et alamans.
Aux yeux de M. l'abbé Hatton, ces conclusions ne représentent qu'un léger apport, mais sa modestie lui fait. très certainement sous-estimer les résultats positifs d'un travail si consciencieux et si piquant.
Avec lui, souhaitons que ces recherches éveillent ou raniment le zèle de quelques amateurs avertis; l'objet en vaut la peine.
M. l'abbé Hatton fut longuement applaudi parmi ses auditeurs, au nombre desquels nous avons reconnu MM. les chanoines Eugène Mar tin, de Bazelaire, Moncelle, le doyen Gény, Mgr Guise, le docteur Saleur, Jean Godfrin, Charles Berlet, Jacquemin, Poirot, et un délégué de M. Linkenfeld, le célèbre archéologue de Strasbourg.

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email