BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Département et communes de la Meurthe - Haute-Seille - Henri Lepage

1853


Le Département de la Meurthe - Henri Lepage - 1843

HAUTE-SEILLE (Alta Sylva, Haute-Sylve), petit hameau situé sur les bords de la Vezouse, a 2 kilom. O. de Cirey. Il est composé de 21 maisons et 18 ménages, et, quoique dépendant de Cirey, il a conservé son ban à part, consistant en terres et prés seulement. La tuilerie qui est on peu au-dessus, et la maison de ferme dite la Vigne, qui se trouve à une distance de près d'un kilomètre, font partie de cet écart, où il y a une espèce de foire le dimanche après la Saint-Bernard.
C est là que s'élevait autrefois la grande et magnifique abbaye de Bernardins qu'Agnès de Langstein, comtesse de Salm, et ses deux fils, Henri et Sterman, avaient fondée en 1140, dans un endroit que l'on appelait Tanconville. Cette abbaye, ainsi qu'il est mentionné dans un titre de 1575. n'était d'aucun diocèse, assise au détroit du comté de Salm; elle a toujours été, après Dieu, sous la garde de ces seigneurs. Néanmoins, en 1257, le duc Ferry la prit sous sa sauvegarde et protection, ce qui fut renouvelé plus tard par les ducs Charles et Jean de Calabre. En 1576, l'abbaye de Hesse fut unie à celle de Haute-Seille. Le 18 novembre 1749, le pape Benoît XIV donna au roi Stanislas et, après sa mort, à ses successeurs, les rois de France, un bref de nomination à la dignité d'abbé de ce monastère.
Il ne reste plus aujourd'hui, du couvent, brûlé pendant la révolution, que les engrangements, la maison du portier et une partie du portail de l'église, servant d'entrée à un jardin potager. Tout le reste est converti en terres et prés qu'entourent encore les hautes et vieilles murailles qui formaient autrefois l'enceinte. On distingue, parmi ces ruines, des cloîtres et des restes de cellules. L'église, comme tous les édifices conventuels, était très-longue et avait le choeur tourné a l'orient. Le couvent était au sud de l'église; au nord, l'abbaye, dont il ne reste plus qu'une chétive portion de voûte ; la maison abbatiale, qui était très-belle, avait été reconstruite sous le règne de Stanislas. Saint Bernard visita, dit-on, le monastère de Haute-Seille, et il est encore, dans les environs, l'objet d'une vénération particulière.

Les Communes de la Meurthe - Henri Lepage - 1853

HAUTE-SEILLE. Les pièces d'une enquête faite en 1789, par un conseiller du Roi, délégué à cet effet, nous apprennent que, le 1er août de Ile même année, les habitants de Hesse, Bieberkirch, Trois-Fonlaines, Hartzviller, Hermelange, Niderhoff et Tanconville, vinrent, au nom de 3 à 400, armés de haches, de fusils et de bâtons, attaquer l'abbaye de Haute-Seille, dont ils enfoncèrent les portes, dévastèrent les caves, livrèrent les archives au pillage, etc. Néanmoins, la partie de ces archives qui nous a été conservée, est encore considérable, et l'on y trouve beaucoup de titres des XIIe et XIIIe siècles, mentionnant des donations faites à celle abbaye, ou portant confirmation de ses biens. Je me dispenserai de mentionner ou d'analyser ces titres ; les plus intéressants qui concernent cette maison sont imprimés dans les preuves de l'Histoire de Lorraine de Dom Calmet, où l'on voit : 1° Une charte d'Etienne, évêque de Metz (de 1155 à 1160), rappelant la fondation de l'abbaye, faite, en 1140, par Agnès, comtesse de Langstein, et ses fils; 2° un accord passé (1172), par l'entremise de Pierre de Brixey, évêque de Toul, entre l'abbaye de Haute-Seille et celle de Saint-Sauveur, au sujet d'un cens que celle dernière prétendait lui être dû ; 5° une charte de 1174, par laquelle Henri, comte de Salm, confirme à l'abbaye de Haute-Seille les biens qu'elle possédait dans l'étendue de la paroisse de Tanconville; 4° un accord (1184) entre Henri, comte de Salm, et cette abbaye, pour l'eau (la Vezouze) qui coule sur les terres de l'abbaye ; 5° une lettre (1185) de Louis, comte de Sarwerden, qui exempte les religieux de Haute-Seille de tout droit de péage dans son pays; 6° enfin la donation faite à ces religieux, en 1186, par Henri, comte de Salm, de la forêt d'Everbois.
L'abbaye de Haute-Seille, qui avait été fondée dans une vaste solitude (in vasta solitudine), et à laquelle le hameau de ce nom doit son existence, avait sans doute eu à souffrir, dès le XVe siècle, soit des ravages du temps, soit des guerres qui désolèrent si souvent nos contrées, car les lettres par lesquelles les ducs Charles (1400) et Jean (1447) prennent ce monastère sous leur protection, portent l'une et l'autre : « Considérant que ladite église et abbaye commence à descendre en ruine...; » considérant « le grand amenrissement et désolation de l'église et abbaye de Haule-Seille... »
Dans le cours des siècles suivants, et probablement surtout au XVIIe, elle fut encore dévastée et ses bâtiments en partie ruinés, ce qui nécessita d'importantes reconstructions.
On lit, à ce sujet, dans un « Etat de tous les biens appartenant à l'abbaye de Haute-Seille, sous le titre et invocation de Notre-Dame, » fourni, en 1747, par les prieur et religieux de celle abbaye, en conformité des arrêts du conseil d'Etat du Roi de Pologne:
« La haute, moyenne et basse justice dans le lieu et ban de Haute-Seille appartient pour moitié aux domaines en commun, tant du comté que de la principauté de Salm, et y est exercée par les officiers, en commun desdites principauté ; et comté, et l'abbaye n'y a aucune part.
« L'abbaye est entourée de murailles tout autour de son enclos. Elle a son entrée par une grande porte du côté du village de Frémonville, flanquée de deux petites tournelles de part et d'autre d'icelle.
« Une grande et vaste cour, tout autour de laquelle sont des logements de portier, jardinier et domestiques, avec des écuries, vacheries et greniers a foin. Dans la même cour, sont aussi deux maisons de fermiers-laboureurs, avec les écuries, greniers à foin et autres commodités, et le tout paraissant tout neuf et eu bon état. De suite est encore une seconde cour, grande et spacieuse, dans le fond de laquelle, à main gauche, est un bâtiment tout neuf grand et spacieux, bâti à la moderne et proprement, et qui n'a pas encore été habité...
« L'église se trouve à côté dudit bâtiment neuf; elle est très-grande et spacieuse, propre et en état, mais le clocher est à rebâtir à neuf, il menace ruine et écrase la voûte.
« La maison et logement ancien des religieux, est en très-mauvais état, étant même déjà démolie pour la plus grande partie des anciens bâtiments, dans le dessein de les rétablir à neuf. L'appartement qui était occupé par défunt M. l'abbé, de même que les chambres d'hôtes, sont et paraissent encore en mauvais état d'habitation. Il y a encore trois ailes à rebâtir pour rendre la maison régulière, avec le cloître qui est très-vieux, en mauvais état, et même avec ruine évidente, visible, ce qui sera d'une dépense considérable....
« II y a, dans l'enclos, des jardins potagers et vergers....
« II appartient à l'abbaye, dans le territoire de Hesse, 3,488 arpents de bois... La métairie seigneuriale de la Neuve Grange... Le tiers des grosses et menues dîmes d'Hattigny... Le tiers des dîmes de Landange, Aspach et Neuf-Moulin... Le tiers de la dime de Languimbert... Une part de dime grosse et menue sur les ban de Binsing et finage de Fribourg... Il lui appartient la neuve Récour avec les droits seigneuriaux... Les deux tiers de la seigneurie de Lezey... Les deux tiers des grosses et menues dîmes d'Ommeray... La seigneurie de Xirxange, etc. (Abb. de Haute-Seille.)
L'église, dans laquelle il y avait une confrérie de l'Annonciation Notre-Dame, servait de paroisse aux grangers, censiers et domestiques tant de l'abbaye que des environs. En 1768, la mense abbatiale valait 12,000 livres, et la mense conventuelle 22,000.
Un titre latin, de l'an 1282, porte : Haute-Seille, alias Hoenvorst.
Il existe, aux Archives, un plan du portail de l'abbaye, dressé en 1735.

  

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email