BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

 

Volontaires nationaux - 1791


Bataillons de volontaires nationaux (Cadres et historiques)
Commandant G. DUMONT
Ed. Paris, 1914

3e Bataillon de la Meurthe.

Etat des cadres à la formation (28 août 1791).
1er Lt-Col. Tricotel (Franc.-Laurent), de Château-Salins, 64 ans.
2e Lt-Col. Dauphin (Yves-Priart), de Nancy, 67 ans.
[...]
2e compagnie (de Blamont).
Cap. Marchal (François), de Nonhigny, 28 ans.
Lieut. Marin (Laurent), de Saint-Paul, 22 ans.
S.-Lieut. Lafrogne (Nicolas -Michel), d'Harbouey, 19 ans.
[...]
Notice historique.
1791. - Composé de 561 volontaires des districts de Blâmont, Château-Salins, Dieuze, Lunéville et Sarrebourg, rassemblés à Nancy le 23 août, formés en compagnies et organisés en bataillon du 24 au 28, sans qu'aucun procès-verbal en soit dressé (ce qui oblige à renouveler les élections par acclamation le 16 novembre). Est passé en revue à une date indéterminée et fait bénir son drapeau le 11 septembre. Part le 18 novembre pour Metz, s'y installe le 20 et y passe près de quatre mois à Vannée du Centre, sous Lafayette.
1792. - Se met en route le 15 mars pour les sources de la Fentsch et cantonne à Fontoy, détachant deux compagnies à Hayange, une à Knutange et trois à Uckange. Demeure dans ses positions jusqu'au 6 mai, puis est envoyé au camp de Dun et, bientôt après, au camp de Rancennes, près Givet; reçoit, le 15 juillet, le baptême du feu au cours d'une escarmouche d avant-postes. Dirigé sur le camp de Maubeuge, passe par Couvin et La Capelle où il rencontre le général Dillon qui le désigne pour le camp de Pont sur-Sambre le 18 juillet. Gagne, le 27 août, Maubeuge et, le 10 septembre, Avesnes, où il est versé dans la 2e division du corps de Beurnonville. Rejoint l'armée de Dumouriez et prend part à la bataille de Valmy le 20 septembre. Est installé, le 4 octobre, au camp de Dombasle avec la 1re brigade du corps de Dillon, devenu l'armée des Ardennes. Prend part, à l'avant-garde, aux opérations du siège de Namur; est envoyé, le 23 novembre, de l'autre côté de la Sambre par le pont de bateaux de Flawinne et posté à Notre-Dame-du-Mont; ramené à Vivier-l'Agneau le 2 décembre, puis cantonné le 14 à Sart-Bernard et le 15 au village de Sainte-Croix. Après cette pointe vers Bruxelles, revient à Liège et va prendre ses cantonnements d'hiver dans le pays de Waremme, à Pousset, Lamine et Rémicourt.
1793. - Est mis, le 24 janvier, aux ordres de Lamarche, à l'avant-garde et dirigé le 25 sur Fléron, le 26 sur Verviers et environs où il cantonne à Louveigné, Hodimont et Ensival jusqu'au 27 février. Est entraîné, au début de mars, dans la déroute de l'armée de Belgique, combat à Hervé le 4 mars, à Tirlemont le 16, à Neerwinden le 18 et à Louvain le 22. Vient, le 1er avril, flanquer la droite de l'armée; est ramené, après la défection de Dumouriez, à Bouchain puis à Valenciennes ; occupe ensuite la forêt de Mormal pour protéger Le Quesnoy. Part le 28 pour Villerspol où il a un engagement malheureux qui lui coûte près de 100 hommes. Défend, le 1er mai, les hauteurs du Préseau; combat au faubourg d'Anzin le 3; fournit, le 17 mai, une compagnie au 1er bataillon de la formation d'Orléans (Capitaine Marin, lieutenant Berthelin et sous-lieutenant Didion), puis contribue, le 23, à la défense du camp de Famars. S'installe ensuite au camp de César, à Thun-Saint-Martin; est recomplété en juillet par des recrues de Bernay et de Lisieux; défend, le 7 août, le village d'Escandoeuvres ; est jeté le lendemain dans Cambrai et, après la retraite de l'ennemi, va rejoindre, le 18, à Seclin, près de Lille, le corps de Jourdan. Est porté de suite sur Armentières, Cassel, Watten; passe aux ordres de Leclaire et vient, le 28, à Brouckerque; le 5 septembre, est affecté à la garnison de Dunkerque et participe aux sorties pendant la bataille d'Hondschoote. Après le déblocus, est envoyé au camp de Gavrelle, puis au secours de Maubeuge; prend part à la bataille de Wattignies le 16 octobre et se bat à Florennes le 6 novembre, lors de la poursuite. Campe à Saint-Hilaire le 10, puis vient en quartiers d'hiver à Prisches.
1794. - Reçoit, le 5 janvier, 366 réquisitionnaires du 1er bataillon de Soissons ; quitte Prisches le 22 mars pour Saint-Rémy-Chaussée où il reçoit encore des réquisitionnaires de Tours et d'Argentan. Passe à la division Desjardins, perd beaucoup de monde à l'affaire du 25 avril, et laisse, le 24 mai, au passage de la Sambre, plus du tiers de son effectif. Prend part à la bataille de Fleurus le 26 juin et à la prise du Mont-Palisel le 1er juillet ; campe le 27 à Saint-Trond et est amalgamé, le 17 août, au camp d'Hammerveldt, avec le 1er bataillon du 18e régiment et le 5e de la Meurthe, pour former la 35e demi-brigade (entrée, le 12 février 1796, à Deux-Ponts, dans la composition de la 106e nouvelle).

Etat des cadres au moment de l'amalgame.
Chef : Lebrun (P.-F.). Adj.-maj. : Schitz (C). Quart.-maître : Parmentier(N.-F.). Chir. : N... Adj. S.-Off. Pierre (J.).
[...]
Gr. 2e - Cap. Marchal (F.). Lt Henry (L.). Ss-Lt Lafrogne (S. L.).
[...]

5e Bataillon de la Meurthe.

Etat des cadres à la formation (Revue du 4 octobre 1791).
1er Lt-Col. Desprez (François-Joseph), de Lunéville, 48 ans.
2e Lt-Col. Delor de Morambert (Joseph- Anne), de Paris, 46 ans.
[...]
3e compagnie (de Blamont).
Cap. Mayer (Joseph- Auguste), de Blamont, 18 ans.
Lieut. Voinot (Augustin), de Blamont, 39 ans.
S. -Lieut. Paillard (Luc), de Toulouse (Jura), 29 ans.
[...]
8e compagnie (de Blamont).
Cap. Colin (François), de Foulcrey, 21 ans.
Lieut. Paul (Joseph), de Marsal, 26 ans.
S. -Lieut. Louviot (Charles-Guillaume), de Lunéville, 45 ans.

Notice historique.
1791, - Composé de 570 volontaires des compagnies en surnombre des divers districts, organisées en bataillon à Nancy le 4 octobre. Est passé en revue le même jour par le lieutenant-général de Paignat, assisté du commissaire des guerres Dumast et de MM. Colle et Marchis, commissaires du département. Est présenté au prince de Hesse, à Nancy, le 7 novembre. Fait bénir son drapeau le 13 décembre et part le lendemain pour Toul, sur la demande de la municipalité de cette ville, qui lui offre un grand dîner le 15. Fait partie de l'armée du Centre, sous Lafayette.
1792. - Est passé en revue le 1er janvier par son chef, Desprez, et le commissaire des guerres Potier; doit, le 7, abandonner ses casernes destinées au 25e régiment et est logé chez l'habitant, « bien accueilli par les uns et mal par les autres ». Après trois mois d'exercices, quitte Toul le 5 mars pour aller, par Metz, en garnison à Longwy le 8, et est, en suite de la déclaration de guerre, envoyé à Montmédy où il demeure tout le mois de mai, s'efforçant de se compléter. Rentre à Longwy le 31 mai, puis se rend, avec l'armée, au camp de Maubeuge en juin; occupe, le 20, le camp de Taisnières, puis revient au camp de Sedan où il séjourne le 18 et le 19 juillet ; passe par Juvigny et Marville et s'établit au camp, sur les hauteurs de Viilers-le-Rond, le 21. Fait partie de l'expédition de Virton du 25 au 27 et cantonne le 31 à Autreville, Moulins et Vaux les-Mouzon; repart le 5 août pour le camp de Sedan et jette en passant un détachement dans Verdun, le 20. Marche, avec Dumouriez, de Sedan sur Grandpré ; campe le 4 septembre à Senuc; prend part, sous Chazot, à l'affaire de La Croix-au-Bois le 14 et le 15, puis rejoint l'armée en avant de Sainte-Menehould et assiste à l'« affaire du camp de la Lune », le 20. Suit d'abord les Prussiens en retraite, puis est envoyé, sous Beurnonville, à Valenciennes où il se trouve le 20 octobre avec la division de droite (11e brigade). Prend part à l'expédition de Belgique, combat le 6 novembre à Jemappes (462 présents), près de Bruxelles le 19, entre à Liège le 28 et y stationne quelque temps. Passe le 21 décembre, près d'Herstal, une revue avant de prendre ses quartiers d'hiver à Gommenich, près d'Aix-la-Chapelle, avec l'avant-garde de La Noue.
1793. - Est entraîné dans la retraite de l'armée de Belgique le 1er mars (368 présents), après l'évacuation d'Aix-la-Chapelle ; se bat à Hervé le 4, à Tongres le 5, à Tirlemont le 16, puis à Neerwinden le 18, vers Louvain le 22 et rentre en France complètement désorganisé. Versé à la réserve de l'armée du Nord, il est employé dès le mois d'avril, avec le 1er de la Moselle, à la garde du parc d'artillerie, au camp de César, près de Paillencourt ; passe plusieurs mois a se réorganiser; reçoit des recrues et, le 11 juillet, 73 hommes du 3e bataillon du Nord, lors de l'égalisation des effectifs. Doit encore suivre la retraite de l'armée après la prise du camp de César, le 7 août; est dirigé sur le camp de Gavrelle et cantonne à Fresne-lez-Montauban. Demeure affecté au parc d'artillerie lors des batailles d'Hondschoote et de Wattignies et n'est pas engagé. Se trouve à Maubeuge le 19 novembre, près d'Avesnes le 25, puis à Guise le 10 décembre.
1794. - Demeure plusieurs mois au camp de Guise; y reçoit, le 19 mars, 588 réquisitionnaires du Haut-Rhin, puis il passe sous les ordres de Kléber, avec la division Balland, en mai ; est à La Capelle le 24, puis, le 26, à l'attaque du camp de la Tombe. Passe à la division Montaigu, combat le 3 juin à Charleroi, le 26 à Fleurus où il est assez éprouvé, au mont Laisel le 1er juillet; figure à l'expédition de Saint-Jean-de-Niveile le 5 et au combat de la Montagne-de-Fer le 15. Compte à l'armée de Sambre-et-Meuse, cantonne le 19 au château d'Arenberg, le 2 août à Meteren (686 présents), puis au camp d'Hemmersveldt, où il est amalgamé, le 17 août, avec le 1er- bataillon du 18e régiment et le 3e de la Meurthe, pour former la 35e demi-brigade (entrée, le 12 février 1796, à Deux-Ponts, dans la composition de la 106e nouvelle).

Etat des cadres au moment de l'amalgame.
Chef en 1er : de Morambert (J.-A.). ; en 2e : Bedos (P.-G.).
Quart.-maître :Thirion (F.-L.).Adj.-maj.:Laruelle (J.).Chir.:Piliement (G.-N.-J.). Adj. S.-Off. : Laguerre (A.).
[...]
Gr. 3e Cap. Regnard (C). - Lt. Jacques (F. J.). - Ss-Lt Maugué (J. B.).
[...]
Gr. 8e Cap. Antoine (J. B.). Lt. Maillard. Ss-Lt. Mangeon (J.).

 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email