BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

Accès à la rubrique des textes concernant 1914-1918

Le prince Léopold de Bavière à Avricourt ?


Parmi les cartes postales d'Avricourt pendant la première guerre mondiale, on rencontre assez fréquemment cette double carte :

Totalansicht Kolonie Deutsch-Avricourt - Prinz Leopold von Bayern

Totalansicht Kolonie Deutsch-Avricourt - Prinz Leopold von Bayern

Sur la partie basse, on reconnait aisément dans le fond la gare allemande de Deutsch-Avricourt, comme le confirme d'ailleurs une autre carte plus rare :

Prinz Leopold von Bayern am Bahnhof von Deutsch-Avricourt 1915

Prinz Leopold von Bayern am Bahnhof von Deutsch-Avricourt 1915

Cette carte indique l'année 1915. Mais que fait le prince Léopold de Bavière à Avricourt, alors qu'à cette époque il commande les forces allemandes de l'est ?

Qui est le prince Léopold de Bavière ?

Né le 9 février 1846 à Munich, Leopold Maximilian Joseph Maria Arnulf est le second fils du régent Lépold (Luitpold) de Bavière (1821-1912) et d'Auguste-Ferdinande de Habsbourg-Toscane. Son frère Louis (1845-1921) deviendra à son tour régent de Bavière de 1912 à 1913, puis roi de Bavière de 1913 à 1918.

Léopold est donc l'oncle du kronprinz Rupprecht (1869-1955) qui commandera la 6ème armée allemande lors de l'invasion de la Lorraine en août 1914.

Prinz Leopold von Bayern
Entré dès 1861 comme cadet dans un bataillon de chasseurs, Léopold évolue dans divers régiments, et c'est en tant que commandant d'artillerie qu'il obtient la croix de fer à Sedan en 1870, puis celle de première classe à Beauvert le 10 décembre 1870.

Il prend à compter de cette date le commandement du 3ème régiment d'artillerie bavarois, et le 18 janvier 1871, accompagne son père lors de la proclamation de l'empire à Versailles.


Exemple d'utilisation des événements de 1870 dans la propagande allemande de la 1ère guerre mondiale, avec cette carte postale de Rezonville

Sa carrière militaire continue : Generalmajor commandant la 1ère brigade de cavalerie en 1875, Generalleutnant en 1881, commandant la 1ère Division à Munich. En 1887, il est General de cavalerie, commandant le 1er corps d'armée. Inspecteur de la IVème armée en 1892, inspecteur général en 1893, il devient Generaloberst en 1896. En 1905, le Kayser lui remet son bâton de maréchal.
 
En 1913, à l'âge de 67 ans, il prend sa retraite.

Mais le 16 avril 1915, Léopold est rappelé au commandement de la 9ème armée sur le front de l'est, sous les ordres de Generalfeldmarschall Paul von Hindenburg, notamment en Pologne. où il rentre à Varsovie le 5 août. Lorsqu'à l'été 1916 Hindenburg est appelé en France, Léopold devient Generalfeldmarschall et au final, sa zone de commandement couvre de la Baltique aux Carpates.
Après l'armistice de novembre 1918, Leopold s'efforce de rentrer à Munich : de retour en janvier 1919, il doit fuir dès février la révolution munichoise. Il revient cependant à Munich dans l'année 1919, et y reste jusqu'à sa mort le 28 décembre 1930.

Mais que fait Léopold de Bavière à Avricourt en 1915 ?

Un exemplaire de la carte porte l'indication manuelle « 16 octobre 1915 ». Est-ce la date de cette visite... alors que son groupe d'armée est toujours sur le front de l'Est ? La visite est-elle intervenue entre avril 1915, lorsque Léopold reprend du service, et cette date d'octobre ?
A ce jour, aucune biographie, aucun article de presse ne semble relater le passage du prince Léopold à Avricourt en cette année 1915. Ce qui est certain, c'est qu'il n'a exercé aucun commandement en France durant toute la durée de la guerre, et que son passage à Avricourt, où une garde bavaroise lui rend les honneurs, n'est sans doute qu'une visite de courtoisie, soit à son neveu, le Kronprinz Rupprecht, soit au Kronprinz Wilhelm.
 
Mais l'énigme reste entière, et peut-être un de nos lecteurs pourra-t-il nous éclairer sur cette curieuse carte postale.

 


 

Rédaction : Thierry Meurant

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email