BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 

  Version allégée Smartphones, Tablettes...

Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

  Accès à la rubrique des textes concernant 1914-1918

Kronprinz Wilhelm von Hohenzollern
(1882-1951)

Les « Kronprinz » - Rupprecht von Bayern - Georg von Sachsen
Voir aussi Albert de Wurtemberg (1865-1939)


Fils ainé du roi de Prusse et empereur d'Allemagne Guillaume II (1859-1941), Friedrich Wilhelm Victor August Ernst nait à Potsdam le 6 mai 1882.

Très tôt, ce frivole prince Guillaume, passionné de tennis et de cheval, emplit les chroniques mondaines de ses extravagances, y compris par les multiples infidélités à son épouse Cécilie de Mecklembourg-Schwerin (mariage du 6 juin 1905) qui lui donnera 6 enfants de 1906 à 1917.

Le prince héritier, surnommé « Kronprinz » (parfois complété de « impérial », « d'Allemagne » ou de Prusse » pour le différencier du kronprinz de Bavière), commande de 1911 à 1913 le 1.Leib-Husaren-Regiment, surnommé Totenkopfhusaren, à la coiffe ornée d'une tête de mort.

Cet uniforme spectaculaire, ses allures de dandy dégingandé et sa fatuité, feront de lui la risée des caricaturistes français de la première guerre, qui le montrent, ridicule, infantile, cruel, lâche... Il occupe ainsi la seconde place, juste après son père Guillaume II, dans les multiples formes de satyre (dessins, chansons, etc...)

En août 1914, l'empereur lui confie le commandement de la 5ème armée, qui se concentre dans la zone Thionville, Metz, Sarrebruck, Ottweiler, Merzig, puis agit au centre de l'attaque du plan Schlieffen en Belgique et en France. Le 21 août 1914, la  5ème armée repousse l'offensive française dans les Ardennes.


Guillaume II et le Kronprinz

Elle est alors positionnée face à Verdun (où elle restera jusqu'en 1918)., lançant notamment en février 1916 l'offensive allemande sur la ville. Le Kronprinz en assure le commandement depuis son quartier général à Charleville.
 
 En juillet 1918, il commande trois armées dans l'offensive de Champagne pour atteindre Paris, mais l'attaque de ses 15 divisions est brisée par la résistance de 7 divisions françaises et la 42ème division américaine.

Après l'abdication de son père, le 9 novembre 1918, Wilhelm ne renonce à ses droits au trône que le 1er décembre 1918, et s'exile sur l'île de Wieringen aux Pays-Bas. Il ne revient en Silésie que le 10 novembre 1923.

On le reverra par la suite porter à nouveau son uniforme de « hussard de la mort » dans ses soutiens au parti national-socialiste, mais il lui est demandé de se retirer de la vie politique après 1934.

Il décède à Hechingen le 20 juillet 1951.


Caricatures du Kronprinz :

Verdun, Images de guerre - John Grand Carteret - 1916


Portraits officiels et cartes postales :

 

Rédaction : Thierry Meurant


Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email