BLAMONT.INFO
Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne) Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


René Mangenot, médecin (1845-1921)


Les hospices civils de Nancy pendant la guerre : 1914-1918
Impr. lorraine Rigot (Nancy)
Date d'édition : 1921

« Nous avons, au cours de ce travail, rappelé les noms de tous ceux de nos collaborateurs et amis qui sont morts à la tâche, victimes du devoir.
Nous devons aussi citer les noms de ceux des nôtres qui, étant au temps de paix attachés à nos hôpitaux, sont tombés en héros au champ d'honneur.
Pour les énumérer, nous adopterons, dans chaque classification, l'ordre alphabétique.
Anciens internes ou externes de nos hôpitaux :
MM. les Docteurs :
ADAMISTRE (Edouard), de Blévaincourt (Vosges) ; LANG-PRETZ (Adolphe), 36 ans, de Nancy ; LECOMTE (Maurice), de Bayon ; MANGENOT (René), de Blâmont ; MEYER (Charles), 32 ans, de Beufeld (Alsace); MEGRAS (Joseph), de Lunéville; MATHIS (Charles), de Lunéville ; MAURICE (Louis), de Onville; MULLÉR (Maurice), 32 ans, de Langres ; OBÉLIANE (Paul), 35 ans, de Blâmont ; PACOTTE (Joseph), 35 ans, de Conflans ; RAPIN (Joseph), de Vichery (Vosges); ROSHEN (André), 30 ans, de Nancy ; SAUCEROTTE (Louis), de Nancy ; SIMONIN (Jean), 37 ans, de Nancy ; THIRY (Georges), de Nancy ; VAUTIER (Louis), de Bourg (Ain) ; VIGNERON (André), de Nancy [...] »


A partir de cet ouvrage, on retrouve sur des bases de données mémorielles l'information sur René Mangenot de Blâmont, « mort au champ d'honneur » durant la grande guerre. Mais le seul René Mangenot qui semble décédé durant le conflit est un 2ème classe du 26ème régiment d'infanterie, tué à Bixschoote en Belgique le 14 novembre 1914, et né le 8 octobre 1887 à ... Mirecourt.
La liste est d'ailleurs autrement erronée, puisque sur son seul début : si Edouard Adamistre est bien décédé durant le conflit, Adolphe Long-Pretz (et non Lang-Pretz) est né à Publier (Haute-savoie), nous n'avons pas trouvé trace d'un Maurice Lecomte de Bayon (pas même dans la liste des internes à Nancy), Charles Georges Pierre Meyer est de Benfeld, pas de trace d'un Joseph Megras, etc...

En ce qui concerne Réné Mangenot de Blâmont (à ne pas confondre avec son neveu, le docteur René-Georges Mangenot), il était en retraite, âgé de 69 ans au début du conflit, et est décédé à son domicile parisien le 14 avril 1921.

Il ne peut pas plus s'agir d'une confusion avec blâmontais Paul Obellianne, interne à Nancy à 1906, puisque son nom apparait bien dans la liste.
La liste des « Hospices civils de Nancy pendant la guerre : 1914-1918 » mériterait donc une recherche précise sur tous noms qu'elle présente, et bon nombre de corrections.


En ce qui concerne le docteur René Mangenot de Blâmont :

Marie René Nicolas Mangenot nait le 28 février 1845 à Blâmont, fils de Jean Baptiste Mangenot, artiste vétérinaire, et Joséphine Surraud (après le décès de son épouse le 7 septembre 1848, Jean Baptiste Mangenot se remarie le 16 janvier 1850 avec Delphine Delarue, d'où nait le 12 septembre 1853 à Blâmont, Jules Marie Mangenot qui deviendra à son tour vétérinaire).
Le 26 décembre 1882, habitant Saint-Léger des Vignes (canton de Decize dans la Nièvre), René Nicolas Mangenot épouse Athénaïs Battier.

  • Ecole impériale des services de santé militaires: médecin élève, 29 août 1863.

  • Interne à l'hôpital de Nancy en 1863.

  • Docteur en médecine de la faculté de Strasbourg le 17 janvier 1868.

  • Ecole d'application à Paris : médecin stagiaire, 19 janvier 1868

  • Hôpitaux militaires de le Région de Constantine (Bougis) : médecin aide-major de 2ème classe : 12 octobre 1868

  • Hôpital militaire de Sétif : 23 décembre 1869

  • Campagne d'Afrique (11 décembre 1868-15 août 1870)

  • Campagne contre la Prusse (28 août 1870-7 mars 1871)

  • 95ème régiment d'infanterie : médecin aide major de 1re classe : 31 décembre 1870.

  • 131ème régiment d'infanterie : 9 janvier 1871.

  • Campagne à l'intérieur (Versailles 18 mars/31 mai 1871).

  • Hôpital militaire de Versailles : 26 mai 1871.

  • 13ème régiment d'infanterie : médecin major de 2ème classe, 25 mai 1875.

  • 30ème régiment d'infanterie, médecin major de 1re classe, 1er décembre 1882.

  • Chevalier de la Légion d'Honneur le 29 décembre 1887, en tant que médecin major de 1re classe au 30ème d'infanterie, à Annecy.

  • Par décision ministérielle du 7 août 1889, il rejoint le 15 août l'hôpital n° 16 de Gabès en Tunisie.

  • 1891 : reprend du service au 160e régiment de ligne en Tunisie.

  • Médecin chef des salles militaires de l'hôpital mixte de Lunéville en 1894, il s'installe dans la Sarthe en 1895 (4e corps d'armée), dans les Vosges en 1896 (rue de la Gare à Epinal).

  • Médecin principal de 2ème classe lors de sa retraite.

Il décède le 14 avril 1921 à son domicile, 23, rue Larrey, Paris 5ème.
 


Rédaction : Thierry Meurant

Mentions légales  blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email