BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)


Tremblecourt
 


Après Harteville, Barbezieux et Frisonviller, voici encore un  lieu disparu du Blâmontois : car si ce Tremblecourt a réellement existé, nous ne l'avons à ce jour trouvé cité comme lieu-dit que dans les deux extraits ci-dessous.

Mais dans son
Histoire du Blâmontois des origines à la Renaissance, Alphonse Dedenon insère une note concernant Vary d'Ancerviller, lorsqu'après 1260, il « quitte Deneuvre, laissant sa charge à ses fils, et va se retirer sur ses terres d'Ancerviller. C'est alors qu'il organise sa seigneurie et construit « la Grand-Maison » pour lui servir de château» :
"Ce domaine très modeste était situé à une faible distance du hameau d'Ancerviller, dans la direction de Halloville. Il fut acquis, plus tard, par les comtes de Blâmont. Il fut nommé aussi Tremblecourt, au temps de Christine de Danemark, qui y avait établi une jumenterie sous la direction d'un sieur de Tremblecourt. Les Reîtres l'ont ravagé, en 1589. On croit que Bretex, le poète du tournoi de Chauvency, y passa la nuit, lorsqu'il revenait de l'Ober-Salm, pour faire ses invitations. Il l'appelle Aviller."

Le haras de Tremblecourt ne date donc pas des comtes de Blâmont mais de Christine de Danemark, mais surtout cette appellation n'a été que de courte durée puisqu'elle n'est liée qu'à son directeur très temporaire. La Grande-Maison au sud du Bois-Bénal le long de la route d'Halloville est toujours inscrite au cadastre.


Dictionnaire statistique du Département de la Meurthe
E. Grosse
Ed. Lunéville 1836

TREMBLECOURT, nom donné à l'ancien haras des comtes de Blâmont, près de Couvay (Ancerviller.)
Cette maison et le parc sont aujourd'hui ruinés, et il n'en reste, pour ainsi dire, aucune trace. Après avoir appartenu aux sires de Blâmont, Couvay (et Ancerviller) fit partie du comté de Salm, bailliage de Blâmont : quant au spirituel, il était compris dans le doyenné de Lunéville, bailliage de cette ville, et ensuite dans le doyenné de Salm. L'ancien hameau de Ste.-Agathe, qui dépendait de Couvay, ensuite de Neuviller, possède aujourd'hui un établissement assez considérable où l'on blanchit les toiles.

Mémoires de la Société d'Archéologie Lorraine 1861,
 et Dictionnaire géographique de la Meurthe (H. Lepage) 1861

Tremblecourt, anc. cense, d'Halloville; les comtes de Blâmont y avaient un haras.

 

Rédaction : Thierry Meurant

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email