BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 Plan du site
 Historique du site
 
Texte précédent (dans l'ordre de mise en ligne)

Retour à la liste des textes

Texte suivant (dans l'ordre de mise en ligne)

Accès à la rubrique des textes concernant 1914-1918
 

14 et 15 août 1914 - 85ème RI
 


La reprise de Blâmont dans une charge à la baïonnette le 15 août 1914 a déjà donné lieu à plusieurs articles :

Voici quelques informations complémentaires sur le 85ème régiment d'infanterie lors de cette opération, débuté le 14 août.


Liste des tués au combat du 14 août 1914 :

FOURNIER Louis André Auguste chef de bataillon - 1er Bataillon - Commandant la 2ème compagnie. né le 1er décembre 1868 à Amiens. Le corps repose encore au cimetière communal.
MECHET Paul Henri Prudent capitaine - 2ème compagnie né le 24 juin 1869 à Tréteau. Tué le 14 août 1914 par un obus au passage du Vacon. (tombe au cimetière de Barbas)
DUPERIER Francis Léon Robert sous-lieutenant 2ème compagnie né le 20 juillet 1891 à Neuilly sur Seine.  Tué le 14 août 1914 par le même obus que Méchet. (tombe au cimetière de Barbas)
CHATAIGNER Ernest Louis Clément caporal 2ème compagnie né le 25 mai 1891 aux Essarts (Vendée)
SOLIGNY Pierre Antoine soldat 2ème classe -  2ème compagnie né le 30 avril 1892 à La Celle sur Nièvre
DELUTEAU Julien Charles soldat 2ème classe -  2ème compagnie né le 19 septembre 1891 à Saint-Maur (Cher) (tombe au cimetière de Barbas)
CASSIER Armand Jean Germain soldat 2ème classe -  2ème compagnie né la 22 août 1893 à Cosne (Nièvre) (tombe au cimetière de Barbas)
MALOIR Marcel Gabriel soldat 2ème classe -  9ème compagnie né le 9 juin 1893 à Cluis (Indre)
GROSLAMBERT Paul Eugène soldat 2ème classe -  9ème compagnie né le 13 juillet 1891 à Besançon

Il faut ajouter à cette liste donnée par le JMO du régiment :

BRUNET Fernand Alexandre, disparu le 14 août 1914 Soldat 2ème classe né le 4 août 1914 à Migné (Indre)

Et, étonnement, une liste de soldat dont le Ministère indique le décès à Blâmont, mais ne figurant pas dans le JMO :

Décédés le 14 août 1914 :

LEMAITRE Georges soldat 2ème classe né le 2 octobre 1891 à Saint-Germain-Chassenay (58)
MERCIER Louis Armand Joseph soldat 2ème classe né le 28 mai 1893 à Berry-Bouy (18)
PETITCLERC Constant Charles sergent 1ère compagnie né le 29 juillet 1890 à Berry-Bouy (18)
PICQ François soldat 2ème classe né le 26 juin 1889 à La Charité-sur-Loire (58)
SOLIGNY Pierre-Antoine soldat 2ème classe né le 30 avril 1892 à La Celle-sur-Nièvre (58)
 
Décédés le 15 août 1914 :

COQUERY Constant Raymond Alexandre soldat 2ème classe né le 6 février 1891 à Santranges (18) - Disparu à Barbas (sans doute Ferme Saint Jean)
DAOUT Louis soldat 2ème classe né le 10 mars 1891 à Saint-Hilaire-en-Lignières (18) - Décédé de suite de blessures de guerre
PARE Albert Louis André soldat 2e classe né le 19 juillet 1891 à Bourges (18) - Tué à la Ferme Saint-Jean

Historique du 85ème régiment d'infanterie

[...] Le 14, baptême du feu. Le régiment doit attaquer Domèvre, les bataillons Hannequin et Fournier en première ligne, le bataillon Morin-Reveyron en soutien. Après avoir franchi le ruisseau de la Blette, les hommes entendent pour la première fois le sifflement des balles et l'éclatement des obus. Ce premier contact avec le feu est supporté avec un entrain parfait et tous, sans crainte, se précipitent d'un même élan, baïonnette haute, aux cris de : « En avant ! En avant ! En avant ! » Et dans Domèvre délivré, les habitants qui avaient assisté au pillage de leurs maisons et à l'exécution de quelques-uns des leurs, sortent de leurs caves, tremblant encore, pour acclamer nos braves.
Le 1er bataillon talonne l'ennemi qui se replie et, le 14 au soir, les 1ère et 3e compagnies occupent la partie sud-est de Blâmont, en extrême pointe du corps d'armée.
A la suite de cet engagement, le colonel Reibell, commandant la brigade, faisait paraître l'ordre du jour suivant:
« Pendant la journée du 14 août, le 85e régiment a donné la plus haute idée de sa valeur militaire par son entrain, son endurance, son impassibilité sous le feu de l'artillerie le plus violent.
Il a subi des pertes sensibles, dont quelques-uns particulièrement cruelles. Le commandant Fournier, le capitaine Mechet sont tombés au Champ d'honneur. Le régiment les pleure, mais sans faiblesse, et il jure de les venger. Le critérium de la discipline du 85e est donné par ce fait qu'aucun des blessés sur le terrain n'a fait entendre la moindre plainte et qu'au contraire certains demandaient que l'on s'occupât avant eux de camarades plus gravement atteints. Enfin, c'est dans un silence absolu que le cantonnement de Barbas a pris les armes pendant l'alerte de nuit du 15 août à 2 heures, aucun coup de feu n'a été tiré par les sentinelles.»
Puis c'est la poursuite de l'ennemi, qui continue son mouvement de recul, et, le 15 au soir, sous une pluie battante, mais l'espérance au coeur, en colonne par quatre sur la route de Tanconville à Hatigny, le régiment franchit cette frontière, dont le poteau a été arraché et l'aigle impérial brisé, qui nous fut brutalement imposée il y a quarante-quatre ans. [...]
 


Journal de marches et opérations du 85ème régiment d'infanterie

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

Journal officiel du 1er octobre 1919 - Arrêté du 15 septembre 1919
[...] Sont inscrits au tableau spécial de la Légion d'honneur les militaires dont les noms suivent :
Pour chevalier
Infanterie [...]
85e reg. d'infanterie
[...]
DUPERIER (François-Robert-Léon), mle 406, sous-lieutenant : le 14 août 1914, s'est avancé avec un complet mépris de la mort pour faire la reconnaissance du terrain d'attaque. A donné un bel exemple à ses hommes en parcourant un terrain dangereux balayé par l'artillerie ennemie. Mort au champ d'honneur. A été cité.
[...]
CHEVY (Léon), mie 404, lieutenant : blessé, le 14 août 1914, à Blamont, est resté à la tête de sa section jusqu'à épuisement de ses forces. Evacué et revenu dans le plus bref délai; a toujours donné le meilleur exemple d'activité et de bravoure. Tué, le 19 janvier 1915, dans les tranchées au milieu de ses hommes auxquels il avait su inspirer la plus grande confiance. A été cité.
[...]
FOURNIER (Louis-André-Auguste), mIe 385, chef de bataillon : le 14 août 1914, après avoir enlevé le bois de Trion avec son bataillon, marchant à l'attaque de Blamont, est tombé glorieusement à la tête de son unité. A été cité.
[...]
MÉCHET (Paul-Henri-Prudent), mie 343, capitaine : le 14 août 1914, à l'attaque du bois de Trion, méprisant le danger, est parti, avec un de ses officiers, sous une rafale violente d'artillerie, faire la reconnaissance du chemin à suivre avec sa compagnie. Mort au champ d'honneur. A été cité.
 

Rédaction : Thierry Meurant


 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email